Heavenly Sword sur PlayStation 3, le test de rhed308

Publiez votre test
Signaler
rhed308
rhed308 PS3

Un potentiel gâché!

Il arrive parfois que l'on joue à un jeu et que l'on ressente un potentiel énorme entaché par quelque chose qui vous pourri l'expérience, ce qui rend d'autant plus frustrant d'en parler après coup.
Heavenly Sword
est de ceux là.

Avec la possibilité d'y jouer en VOSTFR, afin de profiter d'un doublage excellent, la partie débutait plus que bien. Ambiance asiatique dans les décors et la musique, oui cela part même très bien.
Le système de combat basé sur l'alternance et les combos à faire avec les 3 formes de l'épée est intéressant, et l'on a juste envie de défourailler de l'envahisseur par chariot entier.
Le tout fonctionne bien, mais le jeu ne nous donne jamais le challenge nous obligeant à maitriser les 3 gameplays, à devoir switcher entre chaque pour sortir les combos pouvant vaincre un ennemi coriace. La forme brute de l'épée devenant vite largement suffisante.
Alors oui c'est beau et artistique mais s'il n'y a pas nécessité d'alterner, pourquoi le faire? Tout le système tombe à plat, d'autant que la masse d'ennemis impose souvent d'esquiver, ce qui ne favorise pas vraiment les combos à plus de 3 coups. La jauge grimpant suffisamment vite avec l'esquive et l'épée dans sa forme brutale.
Une bonne idée de gameplay mais selon moi incompatible avec la construction du jeu.

Début de la PS3 oblige, il a fallu mettre en pratique ce gadget inutile qu'est le sixaxis. Et l'on peut dire que Ninja Theory l'a fait, oh oui. A tel point que les phases où il est possible de l'utiliser sont injouable si l'on reste avec le gameplay traditionnel.
Ouvrir les 3 portes à mécanismes du jeu avec un bouclier sans sixaxis est infaisable. Les phases avec Kai tout comme les phases avec un canon (portable ou de défense) sont trop approximatives pour se passer de la gyroscopie. Je cherche encore où la flèche et le boulet de canon peuvent bien trouver la puissance cosmique qui les animent et leur permettent de raser le sol pour remonter vers leur cible en hauteur.

Vous noterez peu d'ennemis différents mais cela reste du chipotage vu leur fonction de chair à saucisse, ils sont très bien ainsi. Les boss eux se démarquent vraiment, peut-être même trop.
Si le trio Nariko-Kai-Bohan semble avoir vraiment été travaillé, j'ai plus de doute sur les second couteaux qui semblent en faire plus qu'il n'en faut pour se faire remarquer. Leur design est plutôt dans le bas de tableau et les idées de gameplay lors des affrontements manquent vraiment de recherche.
Pour un jeu comportant autant d'épées, je crois n'avoir jamais autant peu eu le sentiment de la joute entre 2 adversaires à la seule force de la lame.
Toujours à éviter des jets de pouvoirs ou de couteaux ou à les renvoyer à leur adversaire pour leur infliger des dégâts. L'on pourrait les éviter et faire tout le travail à la Heavenly Sword, mais la barre de vie descend bien plus vite avec le renvoi, alors pourquoi se priver?

J'en veux pour preuve le boss de fin qui pour une fois était sublime (c'est devenu tellement rare ces dernières années) et le lieu du combat totalement adéquate. Vous vous attendez à un duel fort et l'on se contente de renvoyer des boules de feu avec l'épée.
Voilà bien l'idée de gameplay la plus horrible qui soit, qui élimine tout plaisir du combat et vous flingue votre dernier espoir d'un boss digne de ce nom. Et là, le jeu devient totalement frustrant car j'obtiens le mélange fatidique : déception et rejet de la phase de gameplay que je refuse de jouer car je n'aime tout simplement pas renvoyer des boules feu. Je termine donc Heavenly Sword avec l'impression d'y être allé plus d'une fois à reculons. Chaque pseudo énigme, phase avec Kai ainsi que les boss en règle générale, m'ont fait me dire "oh non pas encore!".  Ajoutons à cela une caméra qui devient folle pour me désespérer du jeu.


Quel gâchis de constater que ce jeu s'en tire honorablement grâce à sa forme (car la Direction Artistique est de bonne voire très bonne qualité) au détriment d'un fond assez lamentable. Et pour un beat'em all, on peut presque parler d'échec cuisant.

Et pourtant il persiste l'idée que ce jeu aurait pu être une perle, qu'il possède des éléments charmant. Son menu de sélection des chapitres est sublime comme le jeu en général qui offre des décors sublimes. Son trio principal très bien joué et très bien doublé... Mais rien n'y fait.
Le gamepaly est remplit d'idées que je qualifierais de "merdique" qui m'ont flingué toute mon expérience.

Quel gâchis!

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Vos tests de Heavenly Sword

tous les tests