Grand Theft Auto IV sur PlayStation 3, le test de Cancoillotte

Publiez votre test
Signaler
Cancoillotte
6
Cancoillotte PS3

If you don't like it, you're dead.

Il y a une époque où je sous-estimais beaucoup Grand Theft Auto. Tout d'abord parce que ce n'était pas un jeu pour mon âge, et d'autre part parce que mes amis et surtout les médias parlaient beaucoup de cette série.

Alors j'ai commencé à prendre goût à cette drogue, juste après avoir joué à Vice City (épisode PS2; d'ailleurs, tout mes GTA tournent soit sur PS2, PS3 ou PSP, à l'exception de GTA III sur PC). J'ai découvert les joies d'un monde ouvert sous les palmiers, les nanas qui déhenchent leur jolis postérieurs sur la plage, les gangs qui se haïssent entre eux, les courses poursuites dans le plus pur style hollywoodien...

Puis il y a eu San Andreas, sans doute l'épisode le plus WTF de la série, avec une petite caillera de banlieue qui est forcé malgré lui à faire le tour de la Californie. Tellement fun que malgré ses défauts à droite et à gauche on ne s'arrête plus d'y jouer, ne serait-ce que pour revivre l'histoire encore une fois, avec son lot de personnages charismatiques, qui nous offrent en prime des dialogues croustillants.

Puis il y a eu GTA IV. Et là, j'ai commencé à tiquer.

Où est le fun qui constituait la mamelle des précédents épisodes? Pourquoi nous avoir fourni un gameplay sous anesthésiants? Quel est ce scénario paraissant étrangement austère?

Disons que c'est le parti pris de Rockstar de vouloir nous offrir un GTA réellement nouveau. C'est un peu comme le choc provoqué par GTA III et l'introduction d'un monde ouvert en 3D. Sauf que là, la 3D a posé ses valises depuis belle lurette, et que la concurrence montre ses crocs. "Souvent imité, jamais égalé", n'est-ce pas?

Concrètement, ce qui me déçoit le plus dans GTA IV, c'est l'histoire. Nettement plus orienté polar, ça a un peu le goût d'un film, je dirais même un bon film. Mais c'est sa seule qualité. Parce que bon sang, des personnages on en rencontre des tas, mais ils sont tellement "immémorable" au possible que je suis incapable de leur redonner un nom. Dans l'ensemble, ils manquent tous de charisme, et nous fournissent la plupart du temps un blabla sans intérêt. Une vanne par ci, une vanne par là histoire de détentre l'atmosphère, puis juste après c'est "va buter cet enfoiré si tu veux ton blé". Une fois ça va, mais quand l'aventure dure un certain temps, no thanks.

Le gameplay, que ce soit manier Niko dans la rue ou conduire des véhicules, a radicalement changé. Ce n'est pas forcément une mauvaise chose, la physique est nettement plus crédible et réaliste. Par contre, ça ne sous-entends pas que le joueur doir s'attendre à des voitures qui tournent comme des camions, pas capable de prendre un virage tout bête sans crisser des pneus. Sans parler de l'inertie des véhicules assez bizarre, surtout en l'air. Les phases à pied sont un peu plus convaincantes, mais la caméra et le système de visée n'est franchement pas au top. Disons qu'on pouvait mieux faire.

Reste à parler de l'intérêt de faire l'aventure. C'est là où GTA IV déçoit beaucoup, à mon sens. La ville a beau être très grande et regorgante d'activité, dégageant un réalisme vraiment très agréable (ne serait-ce que se ballader dans la rue et observer les gens se parler entre eux vaut le détour), la variété de véhicules disponibles très agréable, et la redondance de ces véhicules dans le trafic étant enfin bien faite dans un GTA, il y a un petit truc qui donne envie de raccrocher, même pour le petit fan de GTA que je suis qui a joué à tout les épisodes en 3D.

En effet, je n'ai jamais trouvé aussi pénible de traverser une map aussi vaste, je n'ai jamais trouvé aussi pénible de devoir subir les aléas du gameplay, je n'ai jamais trouvé aussi pénible de devoir me taper ces faces de pets qui me demandent toujours au final de tuer, tuer et encore tuer, je n'ai jamais trouvé aussi pénible de répondre à un téléphone parce que mon pote se sent obligé de remplir son estomac avec nous, et j'en passe et des meilleurs.

Bref, ce GTA est assez décevant. On retiendra surtout l'ambiance que dégage ce titre, très agréable en fin de compte. On sens encore cette "GTA Touch" que n'ont pas les autres jeux. Mais hélas, tout est assez mal exploité, pas assez harmonieux. Du coup, j'ai abandonné l'idée d'acheter et faire les deux add-on que nous propose Rockstar. Même si c'est une "histoire dans une histoire" peut-être plus fun et intéressante que l'histoire de base, je ne suis pas assez motivé.

Si Rockstar nous offre un GTA IV avec un gameplay revu, une aventure plus passionnante (même si elle est un peu loufoque, c'est pas grave, regardez le succès qu'a eu San Andreas), une ville plus agréable à découvrir, des protagonistes originaux, et en fin de compte une aventure qui se laisse vivre et qui donne réellement envie de l'achever dans ses moindres détails, je pardonne Rockstar pour ce coup d'essai. En tout cas, il sera difficile de faire moins bien que GTA IV.

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Vos tests de Grand Theft Auto IV

tous les tests