Vectorman sur Megadrive, le test de Stratos

Publiez votre test
Signaler
Stratos
10
Stratos Megadrive

T10M #2 - Devil may cry avant l'heure

Nuit noir, les volets valdingues à cause de grosses bourrasques de vent qui viennent s'y jeter. Une silhouette dans l'ombre tiens dans ses mains un petit pavé indiscernable à cause de la faible luminosité. La personne souffle sur ce pavé, encore et encore et semble même s'énerver puis elle l'enfonce dans un bloc, plus gros. La télé s'allume et grésille quelques secondes puis apparait enfin 4 lettres : SEGA.

Vectorman saute sur le bord du logo et chancèle, totalement déséquilibré. Transition, Press Start, ça y est l'aventure commence.

Vectorman c'est le Dante de la MegaDrive, il saute, tire partout, recupère des mitraillettes, shotgun, dézingue des boss impressionnants de grandeur. D'ailleurs dès le premier boss on se retrouve contre un avion qui fait juste tout l'écran, la classe.

Le gameplay était monstrueux, les graphismes juste magnifiques (avec un petit effet 3D succulent), les différents niveaux toujours super beau et à chaques fois différents, les streums étaient vraiment très nombreux et pas complètements basiques comme dans la plupart des jeux de l'époque (je me souviens d'une sorte de monstre au look steampunk avec un bouclier géant à l'avant, impossible de l'attaquer de front, fallait ruser pour passer en dessous de lui quand il sautait et le trucider par derrière), bref j'adorais, et j'adore toujours.

Il y avait aussi un système de transformation, genre on pouvait se transformer en perceuse géante, bombe, poisson et encore d'autres métamorphose couplées à des animations dignent de Transformers.

Bref si je retrouve ma MegaDrive et cette précieuse cartouche je m'y replonge sans hésiter !

Test en 10 minutes #2

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Vectorman

tous les tests