Heroes of Ruin sur Nintendo 3DS, le test de Koalastitch

Publiez votre test
Signaler
Koalastitch
6
Koalastitch 3DS

Heroes of slow motion

Après la vague Diablo III et ses problèmes de connexion rendant l'expérience en mobilité impossible, j'attendais beaucoup de ce nouveau RPG de Square Enix.

Tu peux pas test

Faute de véritables tests les jours précédents la sortie du jeu, l'insertion du jeu dans le port cartouche est donc un peu fébrile. Pour ce type de jeux, on espère toujours secrètement retrouver un peu de la brutalité et de l'ambiance du maître absolu en la matière. Et puis, on se rassure également en apprenant que Square Enix a sorti un site Internet dédié au jeu, on se dit qu'au final le jeu sera pensé communautaire et que le loot va aller bon train... Enfin on se fait tous son film quoi (pour ceux qui y croient) !

La vie en Heroes... ou pas

Autant le dire tout de suite, toutes ces espérances vont être bien déçues. Si de prime abord les menus sont plutôt corrects avec un effet 3D plutôt efficace bien que pas nécessairement à tomber par terre, c'est au moment de créer son perso que l'on comprend tout de suite que la 3DS n'a pas du tout de quoi faire la course avec son modèle PC :

4 slots de sauvegardes pour les 4 classes disponibles ; moins de 5 éléments de personnalisation (avec à peine 10 coiffures différentes dont un chapeau et une capuche à la Assassin's creed) pour chaque classe ; pas de choix du niveau de difficulté.

Bon à ce stade on se dit qu'il faut bien faire quelques coupes franches dans un jeu de ce type pour le faire tenir sur notre petite 3DS et donc on se lance sans attendre dans une partie.

Le jeu demande alors si l'on souhaite jouer en solo, en multi-local ou en ligne. Options classiques mais utiles vu que les hack'n slash solo ne sont désormais pas tous jouables sans connexion en ligne. Il est donc possible de jouer à ce jeu sans borne Wifi dans le coin et ça ça n'a pas de prix... enfin si mais on se comprend ;)

Le jeu commence et si je ne suis pas surpris de ne pas être soufflé par l'intro, je me dis que les séquences en images de synthèse hyper classes de Diablo III me manquent.

Vous comprendrez alors que le soufflet commence à retomber petit à petit mais il reste un espoir car le principal d'un hack'n slash réside dans son expérience de jeu : son gameplay et son univers.

Un framerate en ruines

On commence à taper du monstre et, surprise, les environnements sont plutôt jolis pour de la 3DS et si les personnages manquent un peu de frames d'animation pour rendre leurs mouvements parfaitement fluides et plausibles, le tout est dans l'ensemble plus que correct pour une expérience nomade. Alors dans une folle frénésie on branche la molette 3D et... c'est le drame ! Le jeu rame à mort, le framerate est tellement ralenti que l'on repasse régulièrement en mode 2D et on se retrouve dans un dilemne récurrent sur les productions tierses partites 3DS : voir le jeu plus joli en 3D qui rame ou un jeu un peu moins beau mais fluide en 2D.

Ca commence à faire beaucoup là et je commence à pester devant la console en grommelant qu'avec une optimisation correcte le jeu aurait pu vraiment donner !

Bref on continue malgré tout à jouer en se disant que le jeu on l'a tout de même payé et qu'il présente sans doute des trésors cachés.

Ca loote, ça optimise l'équipement comme d'hab'. L'interface est d'ailleurs plutôt pas mal conçue avec des catégories d'équipements et de degrés de rareté symbolisées par des couleurs.

Mais il vient tout de même à l'esprit que ce n'est pas bien dur : déjà 8h de jeu et pas encore mort une fois malgré les boss... Etonnant ! Sans doute parce que je m'étais un peu essayé à la démo et que j'ai un skill incroyable :P

Et alors petite prouesse sympatoche un joueur s'incruste dans ma partie en ligne, en plein milieu de mon donjon, cool ! En plus en tabassant du monstre pour attendre que mon nouveau compère me rejoigne dans mon avancée je m'aperçois que les monstres sont plus corriaces. Vraiment cool me dis-je !

Oui mais à plusieurs c'est limite plus simple que tout seul :(

Tu vois Titan Quest, Torchlight ou Diablo ? Ben c'est pas du tout ça.

Dès que l'on touche à du RPG, quel qu'il soit, le mot Univers prend tout son sens. Difficile de définir précisément ce terme mais c'est ce qui va rendre une expérience soit tout à fait laborieuse soit juste totalement immersive et vicérale.

Heroes of ruin lui opte pour un mi-chemin peu enthousiasmant car si les décors sont plutôt réussis, les ennemis (voire même les héros eux-mêmes) sont plutôt moyens. Typiquement ces ennemis à tête de requin ou ces spots lumineux ne font pas partie des personnages les plus charismatiques que j'ai pu rencontrer dans un jeu. On ressort plutôt avec une impression de WTF.

D'autant que les quêtes sont plutôt très classiques (aller buter tant de monstres untels, ramasser tant d'éléments dans le décor etc.) et la quête principale vraiment pas inspirée (délivrer un sage sphynx d'un sortilège maléfique qui le plonge dans un comas profond depuis dans années).

En dernier ressort je me dis que la dimension communautaire va emporter le truc et que finalement le jeu va en ressortir grandi seulement voilà partiquement 10 jours plus tard le site n'est pas finalisé et si l'idée de lier son personnage à saon jeu via un QR Code est plutôt sympa, l'exploitation qui en est faite est plus que limitée sachant que la partie stats n'est même pas encore accessible à l'heure où j'écris ces quelques lignes.

Bon il y a quoi à la télé ce soir sinon ?

Okay à 9h de jeu, le coeur n'y est plus. Sur le forum j'apprends qu'il n'est même pas possible de réhausser le niveau de difficulté du jeu après avoir achevé la quête principale... Mais où est donc le challenge ? Quel est donc l'intérêt du loot dans ce cas sachant que le PvP n'est pas présent dans le jeu ?? Les défis quotidiens ? Mouais bof sans challenge difficile de se lancer des véritables défis.

Ce sera la revente avec la désagréable impression qu'avec un peu de talent artistique en plus et une meilleure optimisation on aurait pu obtenir un très grand hack'n slash sur console, le genre étant si peu représenté...

Amertume et déception voilà donc les mots qualifiant le mieux mon ressenti d'un jeu finalement très moyen.

Ajouter à mes favoris Commenter (10)

Vos tests de Heroes of Ruin

tous les tests