BomberMan Ultra sur PlayStation 3, le test de Duke Testem

Publiez votre test
Signaler
Duke Testem
6
Duke Testem PS3

Ultra Bon(berman) ?

Très discret depuis sa sortie sur le PSN, Bomberman Ultra n'a même pas eu le droit à des tests sur des sites professionnels. Véritable sacrilège pour une telle série ! C'est pourquoi, aujourd'hui, je vous offre un test mais je préfère prévenir tout de suite, le seul Bomberman auquel j'ai joué est le génialissime Super Bomberman 5 sur Super Nintendo. Je n'aurai donc que cet opus comme point de comparaison.

"Un Bomberman pour les gouverner tous ?"

Rentrons directement dans le vif du sujet : le gameplay. Ce dernier n'a pas beaucoup évolué depuis les épisodes SNES : je pose des bombes, je détruis le décor, je piège mes adversaires, je récolte des bonus... En clair, tout ce qui fait la force d'un Bomberman. Préparez vous donc à des heures d'amusement uniquement entre amis car si Bomberman Ultra reprend les points forts de la série, il garde également ses points faibles. C'est à dire un solo rapidement ennuyeux. Mais heureusement, Hudson Soft a pensé à tout. Le mode Online permet de se friter entre potes ou avec d'autres joueurs plus intelligents (du moins, je l'espère) que l'I.A (qui laisse à désirer) et ce, n'importe quand. Malheureusement, le Online n'a pas été suffisamment travaillé comme le démontre la présence de lags quasi omniprésents. Enfin de lags... Je devrai plutôt dire de téléportations car le jeu ne souffre d'aucun ralentissement. Gênant quand on essaie de bloquer les adversaires contre les murs à l'aide d'une bombe ou de récupérer un item déjà pris. Deuxième défaut mais qui n'a cette fois ci rien avoir avec le travail d'Hudson Soft : l'absence de joueur. En effet, qui dit manque de succès dit manque de joueurs. Et qui dit manque de joueurs dit live désert. C'est pourquoi, je le répète, jouez-y avec des potes ou en famille d'autant plus que Bomberman Ultraest jouable jusqu'à sept joueurs en local. Venant en maintenant au gros point fort du jeu : la personnalisation des parties. Pour faire simple, vous pouvez tout choisir : le nombre de personnages (de 2 à 8), la difficulté de chaque CPU, la durée des parties (de 1 à 9 minutes), le type de partie (survie ou frags), la présence du mode Vengeance, des abris... Bref, de quoi faire LA partie idéale ou de combler les attentes de chacun.

"Ultra complet ?"

Le contenu de Bomberman Ultra est très grand malgré l'absence d'éléments présents dans Super Bomberman 5. Pour commencer, les items. Certains font leur apparition (je le rappelle, je me base sur Super Bomberman 5) : la Dangerous Bomb explosant en forme de carré et capable de couvrir la moitié de la map à l'aide de Fire Up et la je-ne-connais-pas-le-nom Bomb produisant à l'explosion des flammes bleues qui passent à travers les blocs destructibles ou encore le C4, explosant uniquement quand vous l'activez. Bien que les deux dernières ne soient pas très intéressantes à utiliser, la première, elle, est totalement jouissive. D'autres, disparaissent comme la bombe poursuivante anti-noob ou les montures. Ces dernières apportaient pourtant un nouvel aspect au gameplay. Je ne comprends donc pas pourquoi Hudson Soft les a supprimés. Première (et peut être seule) vraie déception : les niveaux. Beaucoup moins nombreux que dans Super Bomberman 5. Ici, nous n'avons droit qu'à seulement un niveau classique, quatre niveaux où il faut choisir sa caractéristique, trois piégés par des sables mouvants, de la glace ou des portes piégées qui immobilisent ou tuent les joueurs, un caractérisé par des flèches au sol qui permet aux bombes projetées par le Bomb Kick de changer de direction, un dont tous les items, entourés de blocs destructibles, sont situés au centre du niveau (à noter qu'il n'y a pas de blocs indestructibles dans celui-ci), un doté de téléporteurs placés aléatoirement sur la map, un possédant des trous à la place des blocs indestructibles pour diminuer les chances de survie, un subissant les ravages d'un cyclone (assomme les joueurs et repousse les items et les bombes) et enfin un dont le sol est jonché de cases où il y est inscrit un chiffre de 1 à 5 (plus le chiffre est grand, plus vous irez vite, à l'inverse, plus le chiffre est petit, moins vous irez vite ; le 3 représente la vitesse par défaut). Nous n'avons donc que 14 niveaux dont quatre identiques. Super Bomberman 5, lui avait 13 niveaux 'si je me souviens bien) mais ils étaient tous très différents. Sur ce point, je suis vraiment déçu. Il n'y a même pas les tapis roulants... Mais bon, ça reste un contenu très agréable. D'ailleurs, je vous conseille de toujours jouer au niveau Au Hasard ! qui, comme son nom l'indique, génère des parties dans des maps et caractéristiques prises totalement au hasard. Autre petite déception : les modes de jeu. Outre le mode Normal qui représente une partie type de Bomberman, il y a quatre autres modes de jeu. Malheureusement, ils sont inutiles et moins fun à jouer que le fameux Normal. Le premier, Peinture Explosive, consiste à colorier les cases par l'intermédiaire de nos bombes. Le joueur qui a le plus de cases à la fin du temps imparti gagne. Le deuxième, Zombie, a pour objectif de peindre les cases par le biais de nos bombes. Plus vous avez de cases, plus vous marquez de points. Si vous mourez, vous perdez vos cases et vos points mais vous continuez la partie. Le troisième, A Fond la Caisse, est une partie classique mais avec une vitesse de déplacement augmentée pour tous les joueurs. Et enfin, le dernier, Le Feu Amical, c'est une partie en mode Normal mais avec vies illimitées, plusieurs boost dès le départ (Super Bomb et pouvoir poser plusieurs bombes) et aucun blocs sur la map. Ces modes peuvent être sembler intéressant mais non, ils ne le sont pas.

"C'est mon Bomberman !"

Et enfin, grosse nouveauté : la personnalisation des Bomberman. Au cours des parties, un prisme apparaîtra. Si vous allez sur la case où il est situé, vous l'obtenez (ça marche comme les items). Il vous permet de débloquer des éléments de costumes (chapeau, tête, corps) pour personnaliser son Bomberman. Mais attention, seul le joueur qui obtient le prisme gagne de nouvelles tenues. De quoi pimenter les parties entre ceux qui veulent de nouveaux costumes et ceux qui préfèrent revenir dans la partie à l'aide du Super Vengeance en balançant des bombes à proximité du prisme. Il y a de nombreux éléments pour des possibilités de costumes infinies (ou presque).

Rapidement ennuyeux en solo, jouissif en multi local et mauvais en online, y a pas à dire, Bomberman Ultra est bien un Bomberman. Indispensable si vous avez des amis ou membres de votre famille avec qui jouer.

Encore plus de tests sur le site TimeToTest.net

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de BomberMan Ultra

tous les tests