Flyff sur PC, le test de Appo

Publiez votre test
Signaler
Appo
2
Appo PC

Il en faut bien un.

Voler pour le lulz, je n'sais par quel prodige j'en suis arriver à écrire un test sur le tout premier F2P au quel j'ai joué, je n'sais pas non plus comment j'en suis arrivé à taper Flyff dans la barre de recherche Gameblog, il n'empêche qu'absolument aucuns contenus concernant ce jeu n’apparaît sur GB, il fallait remédier à cela, pour le destin de l'humanité, de l'amour et l'amitié, toussa toussa.

 

Je me suis demandé comment rédiger ce test, dans le contexte actuel ou celui de 2007 ? Disons que je vais faire les deux, for fun ahah, humour. Je tiens à préciser également que je n'ai pas rejouer au jeu depuis 2008, je fais ce test grâce à mes souvenirs, ce qui promet d'être assez folklorique. Car, en effet, Flyff est l'un des tout premiers mmof2p coréen traduis intégralement dans la langue de Molière pour le pays de la baguette et du béret.

Comme vous le savez, World of Warcraft est la référence occidentale en matière de mmo, quand on demande à un péon lambda s'il connais un jeu en ligne il va te répondre WoW parce qu'il a vu JCVD faire le troll à la tv (cette race lui allait si bien...), et comme vous le savez également WoW à eu ses répliques F2Pesque plus ou moins abouties (4Story, Allods online, Runes of Magic, Rift qui n'est pas un F2P mais qui lui à tout pompé, jusqu'aux templates, etc.). Et bien selon moi, la référence asiatique, ou plutôt coréenne, du mmo, c'est Lineage 2, et lui aussi à eu ses répliques, vous l'aurez compris, Flyff en fait partit.

Si je vous ai pondus ce paragraphe ci-dessus c'est pour annoncer la couleur, si toute les copies de WoW sont à base de leveling quête/Fedex/va tuer des sangliers/Fedex/va tuer des centaures/Fedex. Flyff (et les autres mmo qui copient la référence asiatique) reprend le principe de leveling d'LII, le bash, Madrigal est une véritable usine à farm, il y à 120 niveaux dans Flyff, et à partir du 59 (celui ou je me suis arrêté), on gagne 0,25% d'xp par mob tués, sur 100%, vous faites le compte, il vous faut terrassés 400 monstres kawai pour passer 60. Le plus beau, dans tout ça, c'est que quand vous arrivez 120, vous retombez au niveau 60 avec l'icône M (master) à côté de votre pseudo, et, oui, vous vous retapez tout dans la joie et la bonne humeur. Le contenu du jeu tiens quasiment uniquement dans le bash ( et son pvp, ses war, son GvG et son système de PK totalement repris d'L2, comme tout d'ailleurs, de l'interface jusqu'aux caractère d'écriture utilisé). Petite anecdote amusante, j'ai vu des gens migré sur Flyff car l'xp était plus rapide que sur LII, si si.

On commence donc par crée son personnage, pour découvrir un système de personnalisation très poussé, quatre coupes de cheveux, quatre visages, de plus on joue un enfant (à tendance androgyne pour les garçons), ouaip, l'identification, c'est pour les tapètes, let's rock. Nous arrivons enfin en Madrigal, aujourd'hui, en 2011, le jeu est moche, les couleurs son ternes (un comble pour un jeu typé manga) la résolution date du premier épisode des sims et les textures sortent tout droit d'une version d’essai de photofiltre, en 2007 ? C'était moche aussi, mais avec un pc d'occase et des effets kikoo-naruto-rasengan, je ne m'en plaignais pas trop, surtout pour un jeu gratuit.

 

On arrive donc niveau 1 (thx captain obvious) en tant que vagabond, la classe du noob, on pourra choisir notre première vraie classe à partir du lvl 15, il y en à 4 : mercenaire, acolyte, acrobate et magicien, au niveau 60, deux embranchements par classe s'offriront à nous, pour le mercenaire par exemple, ce sera sois le chevalier, sois l'assassin, ce système dévolution de classe est une feature reprise d'LII, évidemment (et par bon nombre d'autre mmo par la suite), par contre j'aime autant vous prévenir qu'un gamin à la mèche émo/rebelle dans une armure de chevalier avec une épée plus grande que lui, c'est pas forcément super badass, m'voyez.

A chaque niveau, on gagne des points de compétences à répartir dans les techniques de notre classe (plutôt limitées en nombre), et des points de statistiques, à répartir dans les habituels FOR, END, DEX, INT, au fil de votre progression vous créez donc votre « build » (stats et compétences choisies et montées en fonction de votre manière de joué par exemple), même si les builds crées par la communauté sont largement préférable et conseillés, ce qui, au final, ne laisse encore une fois pas beaucoup de choix de personnalisation. Le système de combat est maîtrisable une main dans le slip en matant secret story, explications, disons que vous avez montés les compétences suivantes pour votre mercenaire : Frénésie, tourbillon, vague d'énergie, Kamehameha, vous placez ces quatre skill dans une barre de compétence en bas à droite de votre écran, vous les placez dans l'ordre que vous souhaitez, vous ciblez un monstres, vous appuyez sur la touche « c », et bam, l’enchaînement se lance telle une maccro simplifiée, répétable à l’infini, tout les combats reposent sur ce système, autant dire qu'en terme de dynamisme on à rarement vu mieux.

Mais qu'en est-il du vol ? La partie Fly dans Fly for fun n'est pas la que pour le style, à partir du niveau 20, on peux acheter notre première « overboard » (ou un balais, au choix) et survolés les terres de madrigal tel un Marty Mcfly, la dolorean en moins. Bon en faite c'est pas si fun que ça, on se traîne, c'est chiant à dirigé et les mobs sois disant attaquable en l'air sont juste totalement IM-PO-SSIBLE à ciblés/touchés, et ce depuis 2007, bref c'est une alternative marrante à la monture classique, mais c'est tout, quelque chose d'important à noté quand même, on peux voler absolument partout, contrairement à un certain Aion, qui avait réalisé une bonne partie de son marketing sur les ailes qui nous poussent au cul, pour finalement ne voler que dans des zones prédéfinies sur la map.

Comme je l'ai dis plusieurs fois, Flyff est un F2P, un free 2 play, un jeu gratuit, on s'inscris on télécharge et on joue sans abonnement. Le problème, c'est que Flyff est un F2P de chez Gpotato, vous savez, ceux qui fournissent une boutique d'objets aux prix totalement infame, car oui, pour qu'un mmo sois rentable il faut un système économique viable, on trouve donc une boutique sur le site du jeu, avec des objets à achetés pour son personnage, en échange d'argent réel bien entendu. Alors on à les item cosmétique classique : des costumes, des coupes de cheveux, les pet, etc. mais pas que, évidemment, et le cash shop devient vite indispensable à partir d'un certain niveau, pour continuer sa progression normalement, par exemple:

Dans Flyff, vous possédez un système d'enchantements pour les armes/armures, le « piercing » qui consiste à amélioré les stats d'une pièce de son stuff, avec un enchantement, l'arme que nous appelleront « dague du crépuscule » deviens dague du crépuscule +1, ou +2 après le deuxième enchantement etc. jusqu'à +15 (je suis plus sur la par contre), toute les compos nécessaire au piercing de l'arme sont droppable sur les mob (ou vendue excessivement cher par les joueurs), jusque la tout va bien, sauf que, l'enchantement, à partir d'un certain niveau, à de fort taux de raté, et s'il rate, vous perdez votre arme, qui aura coûté au préalable plusieurs million, et donc des jours de farm évidemment. Mais bien sur pour remédier à cela, Gpotato et son cash shop intervient, en vendant des parchemins de protection, qui augmente considérablement les chances de réussite de votre piercing, le parcho le moins cher étant à 250 Gpts (2,50€), évidemment pour un enchantement c'est pas excessif, mais dites vous bien qu'un joueur niveau 80, pour rester dans la course à la performance, aura besoin de son arme en +15, sachant que le risque de perdre son arme devient très élevés à partir du +5, le parchemin nécessaire est plus cher, dans certains cas des vétérans de Flyff peuvent mettre 100 euros par mois dans leur perso.

  Un autre exemple, vous vous rappellez du build ? Celui que l'on monte au fil de notre progression, les stats augmentées, les techniques améliorés. Généralement un build choisis se monte très précisément, la moindre erreur, un point en INT au lieu de la mettre en FOR, et le build est foiré, dans flyff il n'y à aucun moyen de remettre ses stats et ses compétences à 0, pour répartir ses points correctement et repartir du bon pied, et évidemment si votre perso est niveau 70, vous n'allez pas le recommencer pour une erreur de répartition, dans la boutique de Flyff, deux parchemins de réinitialisation sont disponible, un pour vos statistiques, l'autre pour vos compétences, chaque parchemins, coûtent 15 euros.

 

Pour moi Flyff est le précurseur en France d'un nombre assez affolant d'F2P à la qualité souvent moyenne, au cash shop abusif et à l’intérêt limité. Flyff à fait son temps, il est arrivé à une époque ou peux d'mmo étaient gratuit, quand on est encore en cours sans paye et sans être pourris gâtés par maman, on prend c'qui à, la morale évidemment c'est qu'il vaut mieux payé 12,90€ par mois, et bénéficié de tout le contenu et des avantages ingame, que dépensé des sommes affolante pour un jeu qui n'en vaut pas la peine. C'est d'ailleurs à partir de ce jeu (et Rappelz aussi principalement) que Gpotato à construit sa réputation de merde prenant les joueurs pour les pires pompes à fric EVER.  

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Vos tests de Flyff

tous les tests