Dead Rising 2 : Off the Record sur PlayStation 3, le test de Cancoillotte

Publiez votre test
Signaler
Cancoillotte
8
Cancoillotte PS3

Photo-recyclage?

Commençons par rappeler le principe de Dead Rising. C'est un mix entre survival horror et beat'em all, se jouant à la troisième personne. Lâché dans un milieu infesté de zombies, notre héros a la lourde tâche de sauver des survivants et se débarasser de psychopathes (et plus encore) dans un délai limité. Cet épisode de Dead Rising est une sorte de spin-off de Dead Rising 2.

Le principe du jeu est sensiblement identique à Dead Rising 2 "premier du nom". Au lieu d'incarner Chuck Greene, notre avatar est Frank West, photo-reporter que connaissent bien les fans du premier épisode de Dead Rising. Il va tenter de sauver Fortune City, lieu truffé de zombies suite à une sorte d'attentat...



Alors soyons franc: si vous n'avez pas aimé Dead Rising 2, vous n'aimerez pas Dead Rising 2: OtR. La raison est simple: c'est presque un copié/collé de l'épisode avec Chuck. C'est presque un pur changement d'avatar. Je dis bien presque, parce que le jeu a quand même quelques qualités à faire valoir.

Commençons par une des features les plus agréables: les points de passages. Au cas où on meurt un peu trop tôt (face à un boss par exemple) l'usage des points de contrôle permet d'éviter de recharger la dernière sauvegarde et de se retaper tout le chemin inutilement. Pas de doute là dessus, ça rend la progression bien plus agréable.

Autre feature qui corrige un défaut majeur des autres Dead Rising: le mode Bac à Sable, qui permet d'explorer la ville sans contrainte de temps (et sans la contrainte du Zombrex, accessoirement). Vous êtes libre d'aller où il vous plait, vous êtes seul face aux zombies, à part quelques psychopathes ou survivants que vous aurez rencontré en mode Histoire qui ne vous voudront pas du bien. Mais au moins, vous avez tout le temps nécessaire pour découvrir des petites cachettes, trouver et créer des armes, ou bien tout simplement améliorer le niveau du personnage, je vais revenir sur le système de PP un peu plus bas.

L'autre atout du mode Bac à Sable est qu'il est possible de faire des défis. Généralement, il consiste à tuer le plus grand nombre de zombies, mais certains sont un peu plus originaux. Réunir le plus grand nombre de zombies à un endroit précis, rejoindre un checkpoint situé en altitude, déguiser des zombies... ceux qui veulent se défouler apprécieront, le sang va couler à flot! L'intérêt est qu'il est possible de se familiariser avec certaines armes et de connaitre des lieux cachés, ce qui peut s'avérer utile durant le mode Histoire. En réussissant les défis, vous gagnerez des médailles et de l'argent que vous pourrez dépenser dans le mode de jeu de votre choix. Le mode défi est en effet parralèle à la progression du mode Histoire. Concrètement, vous partagez le même niveau dans ces deux modes de jeu. L'idéal est d'alterner les deux modes de jeu pour progresser avec plus d'efficacité.

Le système de PP est rigoureusement identique à DR2. Tuer des zombies (de préférences avec des armes combos sauver des survivants et déclencher certains évènements vous fait gagner des PP et améliore les compétences du personnage. Il peut se déplacer plus vite, lancer des objets plus loin, frapper plus fort et plus vite, sans oublier qu'il peut gagner de précieux points de vie ou gagner des slots dans son inventaire. Il peut également gagner quelques actions spécifiques, genre des prises qui lui permet de jeter des zombies, ou un bon coup de pied qui achève définitivement la pauvre victime. Pourtant, le but du jeu n'est pas que de leveller ou farmer, ça dépends quel terme a votre préférence. Si vous améliorez votre personnage, c'est dans le but d'améliorer votre prestation dans le principal mode de jeu: le mode Histoire.



Le mode Histoire de DR2:OtR est fortement semblable à DR2. Les personnages que l'on rencontre sont les mêmes, et rare sont les nouvelles têtes, que ce soit du côté des survivants ou des psychopates. Il y a toujours cette contrainte de temps qui fait qu'on doit avoir un sens de l'organisation assez sophistiqué. Mais néanmoins, ça ne prive pas le joueur de sa liberté, il reste indépendant par rapport aux objectifs qu'on lui donne. Frank West n'est nullement obligé de sauver tout les survivants du premier coup, on peut recommencer une partie à la fin du jeu et tenter de faire mieux. C'est ainsi que se déroule Dead Rising: on ne peut pas apprécier le jeu si on n'y joue pas assez.

Concernant l'histoire en elle même, Capcom a fait le strict minimum. Je pense qu'il était possible de mieux approfondir l'histoire et surtout d'améliorer les dialogues. Beaucoup de blabla a été pompé de DR2. Ce n'est pas grave si c'est la première fois qu'on jour à DR2, mais ça peut déranger ou blaser les joueurs expérimentés. De plus, il n'y a rien de spécial concernant les dossiers (les chapitres du jeu) ils sont très semblables entre les deux jeux. La difficulté n'a pas été réduite, je dirais même qu'elle a été légèrement augmentée. Donc si vous avez trouvé DR2 trop difficile, vous risquerez d'être déçu en jouant à DR2:OtR...

Le jeu aurait été plus accessible si quelques efforts aurait été fait en matière de gameplay. Mis à part les coups spécifiques de Frank et l'usage de son appareil photo, il n'y a rien qui a été amélioré. C'est difficilement compréhensible. Capcom n'a pas jugé nécessaire de modifier le gameplay certes simple de DR2, mais encore trop rigide. Entre une gestion des sauts et collisions capricieuses, des hitbox étranges, de la gestion des armes à feu encore trop pénibles, dommage qu'il n'y ai pas eu quelques efforts là dessus. L'IA des zombies n'a pas changé non plus, de même que les hommes avec des armes à feu, ultra énervant avec leur faculté à vous tirer dessus à petite rafale sans jamais vous rater. Et peu importe la distance ou le champ de vision... Rien de nouveau en ce qui concerne les psychopathes, toujours charismatique mais pénibles à battre si on n'a pas une bonne stratégie.

Pour en finir sur le gameplay, il est dommage que les temps de chargements soient toujours aussi long et omniprésents. Il n'y a pas d'efforts qui ont été fait là dessus. Dommage...

Concernant les armes combos, il en existe de nouvelles, toujours assez fun à utiliser. Dommage qu'il ne s'agisse que de combinaisons entre deux objets. Ce serait un peu plus intéressant si on pouvait associer trois objets entre eux... A noter: Frank West est capable de se servir de toutes les armes combos de l'ancien jeu. Vous pouvez profiter de ces armes dévastatrices en recherchant des magazines, des posters, des armes rares et d'autres babioles lorsque vous explorerez la ville.

 

Faute d'apprécier de vrais nouveautés de gameplay, concentrons-nous justement sur la ville de Fortune City. Disposant d'une bonne ambiance, elle est assez agréable à parcourir, encore un peu plus grâce aux petites améliorations qui ont été faites. C'est tout d'abord sa superficie qui a été améliorée grâce à l'introduction d'Uranus Zone, un parc d'attraction futuriste assez fun. On peut s'amuser à tuer des zombies grâces aux manèges, mais en terme de fun à proprement parler, ce n'est pas spécialement excitant. Et puis, à part faire deux-trois bricoles à faire là-bas, ce n'est pas un endroit qui apporte un vrai plus à l'expérience de jeu. Dommage également qu'il y ai aussi peu de modifications dans les environnements déjà existant.

Malgré ces petits aléas, DR2:OtR reste un jeu qui procure beaucoup de plaisir, pour peu qu'on adhère au concept. C'est un bon concentré de fun, qui peut tout à fait se partager à deux. L'ajout d'un mode Bac à Sable est idéal pour s'amuser et se changer les idées. Le mode Histoire, par contre, demeure un vrai challenge pour ceux qui veulent obtenir la meilleure fin.



Points forts:

- Beaucoup de fun (encore plus avec un ami)

- Petits ajouts sympa pour la plupart

- Mode Bac à Sable intéressant

- Pas linéaire (en tout cas: pas beaucoup)

- C'est Dead Rising!

 

Points faibles:

- Beaucoup trop de recyclage de DR2

- Pas assez de vrais nouveautés

- Gameplay quasiment identique à DR2 (+ mode photo à l'intérêt très faible)

- Difficulté (pour les nouveaux joueurs)

- Que penser d'un tel jeu?

A qui ce jeu est-il destiné? Il y a une sorte de paradoxe. Supposons que vous êtes un nouveau joueur. Moi même j'ai été un nouveau joueur l'année dernière avec DR2, et si j'ai eu du mal au début, je me suis habitué au gameplay et au trip que le jeu nous offre. D'un autre côté, on peut pester contre le gameplay un peu archaïque, l'IA, les temps de chargement, etc...

Et il y a les habitués de DR qui découvrent ce jeu. Deux solutions: soit on n'aime pas car ce jeu n'apporte pas grand chose par rapport à DR2, soit on aime bien parce que c'est un jeu qui demeure très fun et que, même si il n'y a pas beaucoup de nouveautés, ça reste un jeu pas si mal que ça. Pour ma part, je suis dans ce dernier cas. J'ai beaucoup aimé DR2, j'aime bien DR2:OtR. D'où ma note de quatre étoiles.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Dead Rising 2 : Off the Record

tous les tests