SBK 2011 sur PlayStation 3, le test de Letanne

Publiez votre test
Signaler
Letanne
6
Letanne PS3

La moto c’est comme le vélo…

Pourquoi les jeux de course de motos ont-ils moins de succès leurs homologues dédiés aux voitures ? Superbike 2011, SBK 2011 parviendra-t-il à inverser la tendance ?

 Le nouvel opus de la série des SBK, Superbike World Championship tente avec cette édition 2011 de s'imposer grâce un jeu de motos qui se veut plus beau, plus rapide, plus accessible. Rien que ça. Côté accessiblité, on le sait, le dosage est délicat : un excès de réalisme pourrait rebuter de nombreux joueurs alors qu'un titre trop arcade ferait fuir les véritables adeptes de sports mécaniques.

Comme toujours, il faut voir, surtout dans un jeu de course, ce qu’il a sous le capot ( ou le réservoir ) niveau graphisme et modèles physiques. Avouons que comparé à d'autres titres, le résultat est décevant. Pas de quoi s'extasier devant les décors autour des pistes ou bien de l'animation alentour. N'est pas Gran Turismo qui veut au regard de ces graphismes qui s'avèrent au final très moyens. Heureusement, la sanction est tout de même adoucie par la présence de motos et de pilotes assez réalistes aussi bien dans leur modélisation que dans leur comportement. Car SBK 2011 joue de façon originale la carte du réalisme modulable. Comprenez que le joueur peut ici choisir entre trois niveaux de réalisme (on retrouve aussi cette option dans de nombreuses simulation auto où il est possible d'activer ou non les diverses aides au pilotage). En niveau bas, vous pouvez tout vous permettre, vous ne tomberez jamais. Rentrez dans vos collègues, freinez dans un virage sur terrain mouillé, accélérez comme un malade pour freiner comme un fou devant un virage sans pour autant risquer de passer par-dessus votre roue avant… Bref, rien ne pourra vous arrêter, et vous aurez presque l’impression de jouer à Mario Kart. Le mode moyen change légèrement la donne, mais il faudra vraiment le vouloir pour se mettre au tapis… Un bon mode d’entraînement avant le niveau max.
  

Des sensations au niveau max de la simulation

Et voilà le mode le plus intéressant de ce jeu de courses de motos : le niveau max ! Quelques virages et quelques gamelles passés, on se rend compte de l’existence d’un gouffre immense entre le mode moyen et le mode max… Pas grave, on avance ! La moto réagit plus à nos actions, le freinage doit être bien régulé, la trajectoire bien calculée… Bref, le jeu commence vraiment. Toutefois, ce mode reste sans doute le plus intéressant pour qui recherche des sensations de pilotage. Pourtant, les accros des deux roues resteront sans doute sur leur faim néanmoins. Une flèche continuera de vous indiquer les virages et vous aidera à adapter votre vitesse pour tourner par exemple… Quant aux adeptes des jeux d'arcade, il faut reconnaître qu'au-delà d'un pilotage aisé, le jeu n'est pas spécialement fun. On ne retrouve pas ici l'esprit d'un Need for Speed ou d'un Burn Out (je ne parle même pas du caractère définitivement fun et arcade d'un Road rash). Cela même si SBK 2011 propose quelques modes de jeu supplémentaires orientés défis qui tentent maladroitement d'approfondir l'expérience de jeu.
 Reste alors un jeu de courses de moto qui sans se distinguer a tout de même l'immense mérite d'être un des rares représentants de sa catégorie. Les amateurs de deux roues n'ont que rarement l'occasion de se lancer sur les pistes vidéoludiques. Difficile dans ces conditions d'être trop sévère ou trop exigeant. Un jeu à découvrir faute de mieux...
  
 J’aime :
 -        Les belles motos
 -        Les bruitages
 
 Je n’aime pas :
 -        Le côté mi-simulation/mi-arcade
 -        Les graphismes un peu moyens

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de SBK 2011

tous les tests