Dead Space 3 sur PlayStation 3, le test de darktonio377

Publiez votre test
Signaler
darktonio377
4
darktonio377 PS3

Dans l'espace personne ne vous entendra pleurer... (parce que vous avez gâcher 70 Eur)

NB : ce test concerne uniquement le solo.

Episode 3, souvent l’épisode de trop… De nombreuses trilogies se sont achevées sur un
troisième épisode en dessous des 2 premiers. Question de goût me direz-vous
mais Retour vers le futur , Matrix , Jurassic Park, Mad Max, Batman (avant
Nolan) ou Robocop ont connu des numéros 3 nettement moins bons que les deux
premiers. Même résultat içi avec ce troisième volet de la saga Dead Space. Et encore heureux de ne pas avoir droit aux abominables Ewoks...

Autant vous l’avouez, j’ai adoré le premier! Il me rappelait Alien. Une atmosphère étouffante, des monstres peu nombreux et tapis dans l’ombre. Le jeu de lumière et les sons qui rajoutent au flippe. Bref du tout bon. Sur ces deux derniers points, son et lumière, le 3ème opus s’en sort d’ailleurs très bien. Dead Space 2 était proche d’Aliens : plus d’action, plus de monstres, une super ambiance bien malsaine et de très bonnes idées de réalisation. Certaisns diront que le 3 ne fait pas du tout peur. C’est vrai mais c’était déjà le cas avec le 2. Malheureusement vu les ventes décevantes des Survival sur les consoles HD, les suites se sont irrémédiablement tournées vers du Gears of War like. (Resident es-tu la ?)

Mais je dois maintenant vous parlez du 3… Et là c’est le drame.

C’est tellement décevant, qu’on dirait le jeu développé par une autre équipe. Il y a du moins bien sur des aspects techniques très surprenants. Par exemple la « hit-box » d’Isaac et des monstres. Ceux-ci sont particulièrement idiots. On dirait qu’ils ont perdu le peu de neurones qui leur restaient durant la transformation en nécromorphes. Du coup ils ne font que vous foncez dessus et pour vous coincer sur un mur. Dans ces conditions vous essayez tant bien que mal pour les ralentir mais lorsque le nombre est trop important, on se retrouve avec 4 ou 5 mobs sur soi et les viser ou les toucher devient aléatoire. C’est bien de vouloir faire toujours plus sauf que 10 mobs dans un petit couloir, cela devient vite le bordel et ça casse bien l’ambiance. Nos coups comme ceux des mobs ratent souvent leur cible et traversent les corps sans toucher. Très énervant surtout que la base du gameplay était censé être basé sur le démembrage. De même lorsque l’on rentre dans une pièce, les monstres vous tombent dessus et vous agressent, mais si vous faites un pas en arrière pour revenir dans la pièce précédente, ils sont perdus et repartent en arrière tout penauds sans qu’on puisse les toucher. Qui a dit bâclage ?

Les monstres sont recopiés des anciens opus. Aucune nouveauté de ce côté alors que le 2 avait bien su innover en son temps avec not. les monstres qui se cachent.
Le scénario est poussif et très moyen, surtout la deuxième moitié du jeu sur la planète de glace. Inintérêt total pour une quête qui tire en longueur. On parcourt des kilomètres de couloir de base polaire qui ressemblent comme deux gouttes d’eau aux kilomètres de coursives que l’on a traversé dans l’espace. Il y a même des salles dont l’architecture a été ré-utilisée avec une skin différente. La honte !
Mais le plus grave c’est certainement le temps passés dans les dizaines d’ascenseurs. Ils ont réussi à faire pire que dans Mass Effect 1. Très fort ! Il y a même un moment où l’on enchaîne 3 ascenseurs de suite. J’ai cru que le level designer avait reçu un gage après un pari perdu.

Le début n’est pas bien meilleur sauf en ce qui concerne les sorties dans l’espace en combinaison. Très réussies! Malheureusement sous-exploitées. La difficulté est assez mal gérée avec des passages où les mobs vous tombent littéralement dessus ou bien devant et derrière en même temps. Bref, impossible à éviter. Et ca c’est lourd, comme le héros dont les déplacements sont vraiment poussifs à cause de sa combinaison.

Autre motif d’étonnement, le moteur ne prend toujours pas en compte le poids des objets inanimés. Du coup un cadavre pèse moins qu’une plume. Une fois morts, les monstres continuent de vous coller aux pieds comme de vieux chewing gums et ils volent dans tous les sens comme des poupées démembrées. Pas terrible pour l’immersion…

Le jeu introduit des combats avec couverture contre des humains. Encore une fois on retrouve le syndrome du «on veut plaire aux fans de Gears of War ». Sauf que c’est complètement raté car les armes, les environnements et les déplacements du personnage ne s’y prêtent pas. Le meilleur qualificatif serait : bourrin et chiant à mort.

Les armes tiens, parlons-en. Et bien c’est une assez bonne surprise mais aussi une déception. En effet l’idée de l’établi pour fabriquer ses armes avec différents blocs permet de tester des dizaines de combinaisons. MAIS compte tenu du nombre et de la résistance des mobs, 90% des armes sont inutiles dans le dernier tiers du jeu. De plus cela prend des plombes de réfléchir et construire ses armes. C’est sympa mais cela sort complètement de l’aventure. Vers la fin du jeu, au bout de 30 minutes (véridique) d’essais de construction d’armes improbables, j’ai finalement opté pour un pompe avec lance grenade (le classique). Je me suis dit alors : « zut je me souviens plus du tout ce que je fais là ni quel est le but de cette mission…». Bref immersion = 0.

Enfin une mention spéciale à l’équipe (stagiaire) qui s’est occupée des énigmes. Je n’ai jamais vu rien d’aussi ridiculement simple et inutiles. Ouvertures électronique de portes, puzzle avec des déchets… Tellement pathétique que cela ruine encore l’ambiance !

Au final un jeu assez long, avec un gros budget mais qui oublie d'être amusant et qui trahit trop son ADN de départ. Trop de défauts le rendent à mes yeux rédhibitoire. Ouf, heureusement que l'occasion existe encore! Allez zou je fonce sur Ebay !

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Vos tests de Dead Space 3

tous les tests