Luigi's Mansion sur GameCube, le test de raymater

Publiez votre test
Signaler
raymater
8
raymater GC

La légende de Luigi dans un petit apéricube !

Alors que la Nintendo 64 est à bout de souffle, Luigi (ah bon c'est lui le héros ?) marque le premier pas de la Gamecube avec Luigi's Mansion (Le Manoir de Luigi).

Sorti le 14 septembre 2001  au Japon, le 18 novembre 2001 en Amérique, le 3 mai 2002 en Europe et le 17 mai 2002 en Australie : bref le Day-One de la Gamecube. Mario ne sera le bienvenue que quelques temps après avec Super Mario Sunshine mais ça, c'est une autre histoire... C'est tout de même étonant dans l'histoire des lancements de consoles Nintendo car on a l'habitude d'un jeu Mario au lancement : Super Mario Bros. sur NES, Super Mario Land sur GameBoy, Super Mario World sur Super Nintendo et Super Mario 64 sur Nintendo 64. Nintendo a t-il raison de jouer la carte du héros de second rôle qu'est Luigi ?

Luigi gagne un manoir mais Mario a disparu ! Le roi Boo l'a emprisonné ! Et devinez qui se tape le sale boulot de récupérer un plombier rouge ? Ben vous !  Enfin, je veux dire Luigi ! A l'aide de votre Ectoblast 3000 vous allez, avec le professeur K Tastrof, aspirer des fantômes du manoir hanté, battre des boss, ... pour libérer Mario !

Apprétez-vous à entrer dans un monde étrange peuplé de fantômes et parcemés de pièces sombres. L'univers du jeu est surprenant mais promptement accrocheur : un manoir hanté, un aspirateur, un petit bonhomme perdu : on a là un bien mélange de Ghost Buster et de Resident Evil. Le thème musical est là, peut-être un peu trop présent ce qui engendre une étrange sensation de répétitivité, la façon de capturer les fantômes est la même ou presque. En effet des événements soudains viendront pimenter votre quête : boss, énigmes...

On découvre que la manette de Gamecube est particulièrement bien pensée pour le jeu, le gameplay y est simpliste : bouger, aspirer, action, pour autant les fantômes vous donnerons du fil à retrordre pour les attraper, mais ne vous en faites pas, un tutoriel vous sera proposé en début de partie par le professeur et vous permettera de vous familiariser avec les commandes, vous pourez d'ailleurs le rejouer autant que possible au cas où vous perderiez la main...

Le jeu se divise en 4 actes où il faut capturer des fantômes boss pour compléter la collection des portraits d'ectoplasmes du professeur K Tastrof. Une galerie un peu inutile recense les tableaux des fantômes capturés. Vous aurez l'occasion de gagner de l'argent pendant votre aventure : des pièces, des billets, des pierres précieuses sont cachés dans le manoir mais dans un simple et unique but de scoring ! Aucune possibilité d'améliorer son aspirateur, nada ! Quel dommage de ne pas profiter du butin accumulé. On a aussi le droit à quelques fantômes et heureusement pour un manoir hanté ! Ils ont chacun des spécificités d'attaque et de défense, ils sont plus ou moins fort ou rapide. Actionnez votre aspirateur et dirigez votre stick analogique dans le sens opposé de la direction du fantôme et l'affaire est dans le sac... de l'aspi ! Prenez garde aux autres fantômes et aux pièges laissés derrière le revenant que vous capturez sinon, vos points de vies au nombre de 100 seront avalés très rapidement et laisseront un "Bonne nuit" en plein milieu de votre écran en guise de Game Over !  Malgrès tout des Toad régulièrement dispersés dans le manoir vous permetterons de sauvegarder assez souvent. J'aurais quand même un regrêt de ne pas pouvoir sauter dans le jeu : on est obligé de se mettre à l'envers pour se retrouver sur une table.

Vous aurez la possibilité d'utiliser des éléments naturels pour vaincre certains revenants comme le feu, la glace, l'eau... On oublie pas les Boo, ils sont au nombre de 50 et vous devez en attraper un maximum pour du scoring encore ! Ils sont plus vicieux que les fantômes lambda, ils vous esquivent et la chasse aux Boo peut devenir une véritable course poursuite dans le manoir ! Oui, les Boo passent d'une pièce à l'autre facilement, rendant la quête très pimentée. Quand au roi Boo, il vous attend, mais où ? Avec Mario, sûrement mais vous allez trouver des objets de Mario dans le manoir et les rapporter à la voyante pour déterminer le comment du pourquoi de la disparition de Mario tel un vrai détective.

Mais ce que l'on remarquera dès les premières images du jeu, c'est l'aspect visuel ! On sort vraiement du transitoire 2D/3D de la Nintendo 64 ! Les effets de suspens avec des cinématiques sur les portes servant de prétexte à un chargement de la console sont réussis, la 3D en temps réel est bien gérée. Cependant, comme dans Resident Evil, le jeu propose qu'une seule et même vue des pièces, il est tout simplement impossible de bouger la caméra, mais elle est imposée d'une manière à nous forcer à chercher dans les moindres recoins, néanmoins la Gameboy Horror vous permet de vous mettre en vue FPS mais ne permet pas une totale liberté car vous ne pouvez pas vous déplacer, vous êtes fixe et la caméra pivote vous permettant d'admirer les somptueux décors des pièces.

La GameBoy Horror permet de voir le plan du manoir, elle équipée d'un radar de Boo pour mieux attraper les esprits frappés du manoir, ainsi qu'un afficheur de votre butin amassé, en plus de l'analyseur en vue FPS permettant d'analyser le coeur des fantômes les plus corriaces pour en venir à boût. Vous aurez l'occasion de parler à la manière d'un visiophone au professeur K Tastroff tout au long de l'histoire. Pourtant, il est dommage que la GameBoy Horror en soit réduit à un simple accessoire annecdotique de la manière d'un couteau suisse, j'aurais préféré un accessoire plus utilisé dans le jeu.

Vous comprendrez que Luigi's Mansion est un jeu profondément attrayant et immersif mais uniquement si vous jouez seul puisqu'il n'y a pas de minis-jeux ou quoi que ce soit. Même si l'univers et le scénario ressemble à Ghost Buster ou Resident Evil, on en est pas loin également d'un Ghost and Goblins car il faudra s'y prendre à deux fois avant d'en arriver à boût des fantômes, une fois le jeu terminé, devinez... un autre manoir vous attends : il est plus difficile et inversé : quel réel manque d'inspiration et une cruelle répétitivité se fait ressentir.

Si ce jeu est une démo technique de la Gamecube, il n'en est pas moins un très bon jeu sur tous les points, on peut dire que Nintendo a joué la carte de l'inventivité avec ce Luigi's Mansion. Un univers très décalé : un manoir sombre et hanté d'un côté et la démarche de Luigi de l'autre. Cepedant on regrettera le côté un peu trop arcade du jeu avec le système de scoring mais également sa durée de vie assez courte voire répétitive. Le jeu mérite tout de même plus qu'un simple détour, un bon jeu sympa.

Version illustrée du test sur mon blog Gameblog ici : http://www.gameblog.fr/blogs/raymater/p_109514_test-luigi-s-mansion-gamecube

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Luigi's Mansion

tous les tests