WipEout 2048 sur PS Vita, le test de Nightmare1984

Publiez votre test
Signaler
Nightmare1984
10
Nightmare1984 PSV

Vitesse de croisière.

A chaque Playstation son Wipeout, et pour le lancement de la PS Vita, Sony ne déroge pas à la règle en sortant Wipeout 2048 ; un opus inédit se voulant être l’une des vitrines technologiques pour le line up de lancement. Alors mission accomplie pour le Studio Liverpool ?

 

La fin de la F1.

 

Après la magnifique cinématique d’introduction, présentant l’évolution de la course automobile au début du XXème siècle jusqu’à la découverte des courses anti gravité, on accède au menu. Ce dernier propose de prendre part à la Campagne Solo ou en Ligne, de jouer en Ad Hoc ou avec la fonction Cross Play. La Campagne Solo se divise en trois années se déroulant de 2048 à 2050.

Pour chaque saison on a le droit à plusieurs épreuves divers et variées telles que les Courses Contre la Montre, les modes Zones dont le but consiste à survivre le plus longtemps possible. Attention la vitesse allant crescendo pour chaque zone franchie. Dans les modes Combats, les joueurs doivent faire le plus de dégâts possibles aux adversaires. Chaque dégât effectué équivaut à des points et le premier qui obtient le nombre de point requis gagne la manche. Et pour finir il y a les Courses Simples qui peuvent se diviser en plusieurs catégories : les courses avec des armes uniquement défensives ou offensives et les  Championnats.

Au fil des courses remportées, on débloque de nouveaux vaisseaux mais parfois aussi des courses cachées qu’il faudra trouver dans le menu grâce au pavé tactile arrière de la Vita. Il faut savoir que Wipeout 2048 dispose d’un système semblable à l’Autolog d’Electronic Arts. Chaque nouveau record établit dans n’importe quel mode de jeu pourra être battu par ses amis du PSN. La Campagne en ligne est une succession d’épreuves dont le but principal ne sera pas forcément d’arriver premier mais de remplir les objectifs imposés pour débloquer la course suivante. En plus de pouvoir jouer avec ses amis en Ad Hoc, il est également possible de prendre part à des courses en ligne, et même contre les joueurs PS3 sur douze circuits différents que l’on pourra entièrement paramétrer.

 

Contrôle technique.

 

Après avoir découvert ensemble le contenu assez copieux de ce Wipeout 2048 (d’autant plus pour tous ceux qui téléchargeront les DLC Wipeout HD et Fury disponible gratuitement pour les possesseurs des versions PS3), voyons voir si le dernier né des studios Liverpool tient toutes ses promesses en termes de réalisation. Et en effet les dix nouveaux circuits sont de toute beauté et regorgent de détails qu’il sera parfois difficile de garder les yeux concentrés sur la piste. Les circuits disposent chacun de raccourcis qu’il faudra bien négocier vu que ce sont les chemins les plus dangereux.

En plus des accélérateurs désignés par des flèches bleues sur les tracés, il existe deux types d’armes : les armes offensives comme les missiles à têtes chercheuses ou le séisme et les armes défensives comme les mines ou les bombes représentés respectivement par des croix jaunes et vertes. Malgré cet aspect stratégique donné aux courses, il est regrettable qu’aucune nouvelles armes aient fait son apparition. Côté sonore on reste là aussi en terrain connu avec des musiques pour la plupart remixées des anciens épisodes et des bruitages parfaitement dans l’esprit de la franchise avec un son des moteurs beaucoup plus bruyant.

La jouabilité n’a pas changé non plus pour peu que l’on fasse un tour dans les options. La touche Croix sert toujours pour accélérer, Carré et Rond pour utiliser ou absorber une arme et les gâchettes pour se servir des aérofreins. Le gameplay employant le gyroscope et le tactile pendant les courses n’est pas des plus pratiques qu’il vaut mieux rester sur une jouabilité plus conventionnelle qui a fait ses preuves. Hormis des temps de chargements un peu long, techniquement cette cuvée 2048 est irréprochable proposant des courses d’une fluidité à toutes épreuves et l’IA des concurrents se révèlera très agressive mais pas cheatée.

 

Les plus:

 

- Réalisation splendide.

- Jouabilité au top.

- Un contenu généreux.

 

Les moins:

 

- Le manque de nouveautés.

- Temps de chargement un peu longuet.

 

On ne change pas une recette qui fonctionne, tel est le crédo employé par les développeurs du Studio Liverpool semble-t-il pour Wipeout 2048. Un épisode efficace et complet mais qui campe trop sur ses acquis. Cependant cela reste une valeur sure pour les amateurs de courses futuristes.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de WipEout 2048

tous les tests