Gravity Rush sur PS Vita, le test de J3r3my

Publiez votre test
Signaler
J3r3my
9
J3r3my PSV

Abstraction de la gravité

Et oui, les jeux VITA ce font rares mais il y en a certains qui sortent du lot et qui vous rendent quand même satisfait d’avoir fais l’acquisition de cette machine.

Gravity rush fait parti de ces jeux. Il a tout ce qu’il faut pour marquer les esprits de ceux qui ont le plaisir de s’y essayer. C’est une nouvelle licence, un chara-design unique, un level design déroutant, un gameplay innovant et une BO fabuleuse.

Les petits tracas d'Hekseville

Le jeu démarre sur une pomme encore accrochée à son arbre mais un coup de vent et la pomme vacille, tombe (normal c’est la loi de la gravité) et roule, roule, roule jusqu’à heurter une jeune fille allongée sur le sol, inconsciente. Elle ouvre les yeux, se lève, ne semble pas reconnaître les lieux. Elle est interpellée par un chat très bizarre qui l’observe et sans transition on se retrouve aux commandes de cette charmante petite blonde nommée Kat. On avance pour aller au point indiqué sur l’écran et on se rend compte que ce fameux chat, dont on ne sait pas grand-chose, nous suit de partout. Ce point d’intérêt est une mission de sauvetage d’un enfant pris au piège dans une maison aspirée par une espèce de grand trou noir. La maison étant en hauteur, elle semble inaccessible pour notre chère Kat mais, et je suis certains que vous ne l’avez pas oublié, le chat va se rendre extrêmement utile en permettant à Kat de faire fi d’une logique implacable : la gravité. Et oui, notre chère héroïne fait parti d’un cercle très fermé appelé : les Gravitéens. Grace à cette faculté, l’enfant est sauvé de justesse.

Le joueur est invité à dialoguer avec les gens pour nous faire comprendre que cette ville est frappée par des événements terribles. En effet, plusieurs enfants sont portés disparus mais également des pans complets de la ville. Et c’est à ce moment là que Kat va décider d’utiliser ces facultés uniques pour aider les habitants d’Hekseville.

Les occupations de Kat

De premiers abords, on a l’impression d’être devant un jeu à monde ouvert comme on en voit de plus en plus mais se n’est pas totalement le cas. Effectivement, il est possible de faire des quêtes annexes (dans l’ordre que l’on veut) et des missions histoire pour en savoir plus sur ce qui se trame réellement dans cette ville mais il n’y a pas d’autres activités annexes hormis la récolte de gemmes mais j’y reviendrai parceque ce dernier point est particulièrement jouissif. Les quêtes annexes si on peu les appelées ainsi, consiste uniquement à mettre un nombre donné de gemmes (sus nommées) dans un réceptacle pour réparer un ascenseur, une machine (en somme améliorer le quotidien des habitants). Une fois ceci fait, un nouveau défi apparaît. Ces défis consistent principalement soit à terminer un parcours dans un temps donné, soit à tuer un certains nombre d’ennemis pour obtenir un nombre de points précis et bien d’autres. Ces défis offrent une bonne rejouabilité parcequ’il est possible d’obtenir 3 médailles suivant notre performance : Bronze, Argent ou Or. Et pour rafler l’or à chaque fois, il faudra au préalable augmenter certaines facultés de Kat.

Et j’en viens à un point important du jeu, l’amélioration des capacités de Kat. Il est possible d’améliorer par exemple, la vitesse de déplacement en l’air, le temps de recharge et d’utilisation de la jauge de gravité, la santé, la puissance des coups de pieds gravitationnels et au sol et bien d’autres capacités que je vous laisse découvrir. Et pour les augmenter, une seule possibilité s’offre à nous : emmagasiner un maximum de gemmes. Plusieurs manières d’y parvenir, en gagner lors des défis en sachant que la quantité varie en fonction de la médaille obtenue ou en se baladant dans la ville. Cette dernière est la plus intéressante parceque la gravité nous permet d’explorer le moindre recoin de la ville en passant par les murs, le dessus des batiments, au sol mais surtout en dessous de la ville. 

Et oui, la ville étant suspendue (je ne vous dit pas pourquoi), grâce au changement de gravité il est possible d’accéder à des parties qui seraient totalement inaccessible sans cette capacité. Là ou le jeu fait très fort c’est dans les sensations qu’ils nous procurent. Une action sur la gâchette droite de la Vita et hop Kat se retrouve en lévitation attendant une autre action de notre part pour lui indiquer ou aller. On pourrait croire qu’il n’est pas forcément évident, notamment dans le feu de l’action, de vraiment gérer avec précision nos déplacement mais c’est faux. Il vous faudra un temps d’adaptation parceque ce type de déplacement est plutôt rare dans les jeux actuels mais les développeurs ont eu l’intelligence d’utiliser correctement les fonctionnalités de la VITA et plus particulièrement la fonction gyroscopique. Je m’explique, une fois qu’on se retrouve en lévitation, on peut gérer grossièrement la direction au joystick et affiner la viser en utilisant la gyroscopie (très précise). C’est particulièrement utile lors des combats pour viser le point faible d’un ennemi avec précision avant de lui envoyé un kick gravitationnel hyper puissant. Je peux vous assurer qu’une fois ces déplacements maitrisés, une sensation de puissance vous envahis. Mais la sensation qui prime c’est la désorientation. Etant donné que l’on peut marcher sur les murs, sur les plafonds, voler la tête à l’envers, il est parfois difficile de différencier le sol du plafond.

Et pour finir sur le gameplay (parceque cette partie est plutôt longue mais c’est quand même le cœur du jeu), je voulais juste dire que la capacité de Kat nous donne une impression de liberté impressionnante malgré le faite que la ville soit petite (même si elle s’agrandit en récupérant les pans de la ville disparus).

Un design fabuleux

Pour ce qui est du design, il ne plaira pas à tout le monde car typiquement japonais. On est bien loin d’un Uncharted sur le plan purement technique. Par contre, c’est artistiquement parlant que le jeu vous charmera par ces couleurs variant en fonction du quartier de la ville. On passe des couleurs pastel, aux couleurs plus vives en passant pas des couleurs très sombres.  Les différents quartiers de la ville offrent tous une architecture et une ambiance différentes. Par-dessus ça, je rajouterais une BO sublime qui elle aussi varie en fonction du quartier visité.

Alors oui, il y a dans cette ville d’Hekseville plus de choses à voir et à visiter qu’à faire et c’est un peu dommage, les habitants semblent errer dans les rues sans but bien précis. Le tout manque peut-être d’un peu de vie mais je dois avouer que malgré ces points négatifs j’ai était totalement conquis par l’esthétique du jeu, le gameplay, la BO et l’histoire mystérieuse qui font, pour moi, du jeu le meilleur de la console.

A faire ou au moins à essayer (la démo est disponible sur le store) pour tout possesseur de PS VITA. 

Je vous invite à regarder ma videotest  sur ma chaîne Youtube complétant ce que je dis dans ce test écrit :

Videotest de Gravity rush

Ma chaîne Youtube: youtube.com/xXJ3r3myLxX

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Vos tests de Gravity Rush

tous les tests