Gravity Rush sur PS Vita, le test de Poisseman

Publiez votre test
Signaler
Poisseman
9
Poisseman PSV

Un indispensable de la bécane

La gravité. La pomme qui tombe de l'arbre, tout ça. Et des personnes qui possèdent l'étrange pouvoir de faire fi de cette implacable logique terrestre, que l'on appelle les Gravitéens. Un pouvoir qui effraie les gens normaux, les humains sans don. Et une héroïne amnésique, accompagnée d'un chat, qui décide d'utiliser cette force pour aider la communauté d'Hekseville dans ses tracas quotidiens, puis tant qu'à faire pour sauver le monde. Bienvenue dans l'univers désorienté de Gravity Rush.

Le titre prend la forme d'un jeu d'action bac à sable - évoquant assez bien inFamous d'ailleurs - dont une petite partie de la ville est accessible au départ avant de s'agrandir au fur et à mesure de notre progression. Notre but est d'ailleurs de réunir les divers parcelles de Hekseville et ses habitants, tout en combattant de nombreux monstres venus nous barrer le chemin et dont le point culminant se trouve dans un affrontement avec un boss bien plus imposant. Kat voit ses compétences évoluer à la manière d'un RPG, avec des gemmes à récolter partout en ville puis à utiliser pour améliorer la force de ses attaques, sa santé, ses pouvoirs magiques, etc. Des pouvoirs qui sont donc de défier la gravité et ce de deux manières: la marche (sur les murs et plafonds) et l'envol. Chaque recoin vous est alors accessible, mais restez tout de même vigilant quant à votre jauge de gravité qui n'est cependant pas infinie, sinon c'est le plongeon; elle se recharge ensuite rapidement dès que vous touchez le sol.

Côté gameplay, la PSVita est rudement bien utilisée avec particulièrement sa gyroscopie et son écran tactile, sans compter la très bonne ergonomie générale de la machine. Seul regret: on ne peut pas locker les ennemis ce qui est un peu fastidieux au début de l'aventure (mais on s'y fait vite). Le scénario et sa mise en scène des cinématiques sous forme de bande dessinée est très agréable à suivre, la technique globale du titre est des plus abouties sur la console et sa bande-son est une merveille pour notre ouïe. Côté durée de vie, une bonne quinzaine d'heures est à prévoir, sans oublier que des défis chronométrés parsemés ici et là sont présents pour vous occuper et vous permettre de récupérer plus de gemmes, donc d'améliorer vos capacités.

Sans problème, le titre de la Team Siren se pose parmi les meilleures expériences à vivre en exclusivité sur Vita (aux côtés de Uncharted, Escape Plan, Assassin's Creed et Wipeout), et se doit de figurer dans la ludothèque de ses possesseurs. 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Gravity Rush

tous les tests