Metal Gear Solid HD Collection sur PS Vita, le test de Juju_37700

Publiez votre test
Signaler
Juju_37700
10
Juju_37700 PSV

Boss, Big Boss.

Note : Merci au site Belge http://www.metalgearsolid.be/index.html Le jeu méritait 4.5 étoiles, mais pour le moment nous ne pouvons pas encore mettre cette notation.

Prenez un zeste de James Bond pour le coté espionnage, une espionne qui sait jouer de ses charmes, une bonne musique "Jazzy", de l'infiltration, de l'action et beaucoup d'émotion. Vous avez la recette de Metal Gear Solid 3. Tout commence après votre largage en pleine jungle. Vous êtes seul, avec votre bite et votre couteau, pour porter secours au scientifique Sokolov...

1962, en pleine crise de conscience, Sokolov, un scientifique soviétique expert dans la fabrication de moteurs de fusée, demande de l'aide aux américains de pouvoir, lui et sa famille, passer à l'ouest. C'est Major Zero qui fut chargé de cette mission. Elle se termina par un formidable succès. Mais le 28 octobre de la même année, la crise de Cuba contraint les américains de remettre Sokolov aux agents du KGB, évitant ainsi que cette tension s'aggrave. De retour au pays, Sokolov est obligé de travailler sur le Shagohod, un tank mobile nucléaire qui a toutes les chances de mettre l'URSS en très bonne position dans la Guerre Froide face aux États-Unis. Voila en quelques mots votre mission.

A première vue, rien de bien sorcier pour vous, nom de code Naked Snake. Votre objectif est simple, sans un bruit vous devez vous approcher de votre cible, en faisant bien attention a la faune et a la flore. Il y' a de vilaine bêtes qui sont tapis dans l'ombre pour vous piquer, dans le meilleur des cas ou tout simplement pour finir dans leurs estomac. Votre équipe vous breef sur ce que vous devez faire en cas de morsure et vous explique par la même occasion comment survivre en pleine jungle. Car oui, pour ce MGS3, il faut bien l'admettre, la survie fait partie intégrante du jeu. A vous de chasser et d'expérimenter vos aliments, utiliser les animaux que vous trouverez sur votre chemin à votre avantage pour piéger l'ennemie terroriste qui peut vous surprendre à roder dans les parages. Comme d'habitude, vous aurez de base votre pistolet et votre couteau anesthésiant pour vous défaire en silence de vos adversaires, les cacher au besoin pour ne pas éveiller les soupçons de vos actes. Autre tactique, le camouflage qui vous est proposé ici, aidé d'un pourcentage qui vous indique le succès de celui ci. Plus le pourcentage est élevé, plus votre camouflage est optimal.

Tout au long de votre aventure vous récolterez d'autre peinture à vous mettre au visage ainsi que des vêtements plus ou moins approprié aux circonstance exigé. Snake devra aussi prêter attention a sa jauge de Stamina. Plus celle ci descend, plus vous tremblerez pour viser, plus votre estomac criera famine et par la même occasion alertera les alentour. Donc cette barre qui est situé juste en dessous de votre vie, est à observer très attentivement. Garder aussi un oeil sur les animaux tués et transformés en nourriture pour rebooster votre barre de Stamina. Les denrées sont périssable! Faites attention à ne pas manger de viande avarié, car dans le cas contraire, c'est le mal au ventre qui vous attends coupler à une intoxication alimentaire. Pas de panic, vous avez de quoi vous soigner sur vous. En cas de chutes, ou de clos combat qui ne tournerait pas a votre avantage, les os brisé ne sont pas un problème non plus. Même chose pour les balles perdues, qui ne sont pas perdue pour tout le monde me direz vous, ainsi que les coupure superficielles ou profondes. Vous avec tout ce qu'il faut sur vous, tel un vrai Rambo, pour vous remettre sur pieds. De ce fait, par exemple, votre couteau peut extraire une balle, votre cigare peut enlever les quelques sangsues qui se trouvent dans les marrés. Un vrai couteau suisse! Comme toujours, durant votre aventure, vous serez amené à récupérer vos armes, grenades et autres joyeusetés sur place en vous faufilant tel un serpent dans tout les endroits possible. De ce coté, ceux qui suivent la série depuis le début ne seront pas surpris. Votre mission se déroulera principalement dans la jungle. Jungle que vous devrez explorer, connaître les moindre recoins pour ne pas vous faire piéger.

Vous croiserez la route de plusieurs personnages charismatique et haut en couleur. Votre mentor, The Boss. Celle qui vous a tout appris et qui vous apprendra votre ultime leçon. Vous devrez combattre la troupe d'elite Cobra, formée de The Pain, The Fear, The End, The Fury et pour finir The Sorrow. Ces 5 boss sont tous vraiment géniaux et très agréable à défier. A vous de trouver la méthode idéal pour ne pas trop dépenser de Stamina et de munitions.

Mention spéciale à The End. Cacher dans la jungle, vous devez le débusquer et le toucher. Mais prenez garde si il vous trouve le premier. Ce n'est pas un game over, non, ça serait trop simple. Il vous envoie en prison en prenant bien soin de vous étourdir (fléchettes tranquillisantes) et de vider votre Stamina. Le bon point, c'est une fois de retour dans la jungle, le combat reprend la ou il c'était arrêté. Il est évident que le chemin qui mène de la prison à "sa" jungle et truffé d'obstacles et de troupes prête à vous accueillir. Vous l'aurez compris, ces adversaires sont redoutables!

The Fury vous rappellera quelqu'un si vous avez vu le film The Running Man. Ocelot fera sa première apparition (chronologiquement parlant), et celui qui a tout manigancé, le bien nommé Volgin. C'est le fils d'un des créateurs des "Philosophes". Je vous laisse la joie de découvrir par vous même les tenants et aboutissants de l'histoire. Pour finir, vous succomberez à la ravissante espionne Eva. Ses charmes et ses courbes vous feront tourner la tête. Néanmoins, elle reste l'un personnage central du jeu.

Metal Gear Solid 3 est pour moi le jeu (presque) parfait de cette licence née de Kojima. Tout est bien amené. Le contexte historique bien documenté, cela va de soit avec la team Kojoma. L'action, les retournements de situations, les révélations, la durée de jeu, la mise en scène ainsi que la musique colle parfaitement et vous met dans l'ambiance. Tout est extrêmement bien dosé comparé à Metal Gear Solid 4. Il n'y a pas de longueur dans le scénario, de twist à n'en plus finir, pas de scènes ridicules à l'extrême. L'histoire est simple mais pas simpliste et reste clair à comprendre du début à la fin. Les scènes "comique" sont toujours bien trouvées et bien dosées. Juste ce qu'il faut. La jungle, ainsi que la faune et la flore sont bien retranscrit à l'écran. Dire que ce jeu date de l'ere Playstation 2... C'est dire le travail abattu à l'époque pour faire de ce jeu un "Must Have" pour tout ceux qui aime les jeux Infiltration/Aventure. Nous avons le droit aussi à pleins d'anecdotes de la part de votre équipe via le codec. Que ce soit les sorties cinéma de l'époque ou, Zero qui est un gros fan de James Bond. Ces situations sont les bienvenues, d'après moi, pour détendre l'atmosphère.On hérite de la version "finale" de MGS3, c'est à dire que vous pouvez changer l'angle de la caméra à la volée. Grâce au second stick analogique de la PS Vita, on peut régler l'angle de la caméra comme on le souhaite ou rester en caméra fixe comme le jeu d'origine sortie sur PS2.

La version que j'ai, est la version Playstation Vita. La remasterisation est quasi parfaite, à l'exception du son qui n'est pas toujours de bonne qualité. Comme si ils avaient compressé au max le son. Ce défaut vient peut-être du fait qu'il y' a 2 jeux sur la cartouche Vita (MGS2 et MGS3). Autre défaut, la touche R2 qui est attribuée au pavé tactile arrière répond avec de la latence. Ce qui est fort désagréable pour attaquer par surprise votre opposant. La visée reste un sérieux soucis pour les Metal Gear Solid. En partie résolue dans MGS 4, mais ici c'est une vraie plaie pour essayer de viser juste. Il n'est pas rare de pester devant une cible qui est à votre porté. Je trouve qu'il manque un angle de caméra, genre vue de haut, quand vous êtes caché dans les hautes herbes. Cela aurait été utile d'avoir une vue d'ensemble. La synchro labiale n'est pas toujours correcte et il n'est pas rare de voir les persos parler en décalage avec le son. Comme pour MGS2, on sent que le jeu a été pensé pour une résolution d'écran en 4/3 quand on bascule avec l'angle de vue d'origine. Autre point qui m' a déçu, le combat contre The Boss. Pourquoi l'avoir armée d'un gun?? Un combat au corps à corps aurait suffis pour cet ultime défis pour notre amis Snake. Ça casse un peut l'image du mentor je trouve.

Mis à part ces quelques défauts, dont certains sont plus des ressentis personnel, c'est LE Metal Gear Solid qu'il faut avoir joué. Si vous n'avez qu'un seul MGS à jouer, c'est celui ci. Pour moi, ça ne fait aucuns doutes. Le MGS le plus abouti.

Que faut-il retenir de cet épisode Vita :

+ Graphiquement encore au top
+ Une histoire prenante et de très bons protagonistes pour la servir
+ L'infiltration dans toute sa splendeur
- Le pavé tactile arrière pour la touche R2
- Le son qui est mal compressé
- La visée qui n'est pas toujours optimum


Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Metal Gear Solid HD Collection

tous les tests