Deadly Premonition sur Xbox 360, le test de Aldeuff

Publiez votre test
Signaler
Aldeuff
8
Aldeuff X360

Sur les traces de Francis York Morgan...

Jour 1:

Le monde disparaissait sous des trombes d’eau lorsqu’au volant de sa ford Mustang, il arriva à hauteur d’un panneau lui indiquant qu’il venait d’atteindre Greenvale. Le décor ne se résumant pour le moment qu’a des rangées de conifères, il décida de brancher son magnétophone sur lequel il allait consigner durant les prochains jours, l’évolution de son enquête.

« Test, un, deux ! Un deux ! Ici l’agent Red Tree, il est 23h45 et je viens d’arriver à destination ! Greenvale, lieu ou s’est déroulé la dernière enquête de l’agent Francis York Morgan avant que ce dernier ne disparaisse.

Les faits se sont déroulés il y a six mois maintenant.  L’agent spécial York Morgan enquêtait depuis plusieurs années sur d’horribles meurtres mettant en scène de jeunes femmes quand il entendit parler d’une affaire répondant à peu de chose près au même modus operandi. Ni une, ni deux, il obtint un ordre de mission pour  Greenvale afin d’enquêter  sur le meurtre d’Anna Graham, retrouvée morte, suspendue à un arbre. Dans le cadre de  cette affaire, il travaillé de pair avec le sheriff du coin, un certain George Woodman Un mec franchement pas aimable à ce qu’il parait !

Je tiens à mentionner un détail qui a son importance, Francis York Morgan est schizophrène ! J’ignore au passage comment le FBI à pu intégrer un individu de la sorte dans ses rangs, toujours est-il  que les rares fois ou je l’ai croisé, il était en pleine discussion avec un certain Zach. Ils discutaient cinéma si ma mémoire est bonne. Etrange n’est-ce pas ?

Et pour couronner le tout, il racontait à qui voulait bien l’entendre qu’il était en proie à des rêves qu’on aurait cru tout droit sortis des méandres de David Lynch… York se disait influencé par une certaine force rouge. Moi je pense qu’il a tout simplement trop regardé Twin Peaks, ou trop joué à Silent Hill ou ne je sais quel autre Survival horror, malsain au possible.

J’aperçois au loin les premiers signes de civilisation. Je sens que suivre les pas de l’agent Morgan ne sera pas de tout repos. M’est avis qu’à l’instar de l’affaire Heavy Rain je dois m’attendre à plein de rebondissements, enchaînant révélations sur révélations. 

C’était l’agent Red Tree, Terminé. »

Jour 2 : 

« Ici l’agent Red Tree, il est 12h45 et je suis assis au comptoir du AG&Dinner. Une charmante demoiselle portant le nom d’Olivia m’a servi à l’instant une tasse de café tout bonnement divin. Mémo à moi-même, se faire remplir un thermos entier lors de mon départ de Greenvale.

 J’ai pu constater ce matin que la ville est de proportion raisonnable et que chaque habitant possède un emploi du temps qu’il suit à la lettre au fil des heures. Certains partent au boulot alors que d’autres préfèrent se saouler jusqu’à pas d’heure au Swery 65, le bar branché du coin. Cela m’a donc  obligé à enquêter tout en gardant un œil sur ma montre et sur la météo, car j’ai ouïe dire qu’à Greenvale, personne ne sortait par temps de pluie. Une légende urbaine disait qu’un meurtrier vêtu d’un imperméable rouge tuait à chaque fois qu’il pleuvait. Info, Intox ? A en croire les informations que j’ai pu récolter, York semble avoir envisagé cette piste. Venant de la part d’un schizo, je ne suis guère surpris !

Les habitants m’ont tous accueillis les bras ouverts lorsqu’à leur porte je toquais en quête d’informations sur York Morgan et l’affaire Anna Graham.

J’ai pu au fil de ces discutions, glaner quelques informations sur les nombreuses activités annexes que comporte Greenvale :

La pèche, la collection de cartes à l’effigie des célébrités locales, les fléchettes, les courses contre la montre. Bref, que du lourd !

De plus, les Greenvaliens ont la fâcheuse habitude de rencontrer une tripotée de problèmes au quotidien et se jettent sur vous dès que l’occasion s’offre à eux afin que vous leur rendiez divers services. Cela va de la simple recherche d’objet perdu, au rangement de la réserve d’une épicerie et j’en passe. Fort heureusement, tout travail mérite salaire. C’est pourquoi chaque habitant n’hésite pas à récompenser autrui comme il se doit !

Il est temps pour moi de payer ce savoureux café et reprendre mon enquête, terminé ! »

 L’agent Red Tree, régla son du et quitta l’AG&Diner. Il était 13h15, le ciel c’était assombri et plus aucune âme qui vive à l’horizon.

Lorsqu’il se retourne pour pénétrer de nouveau dans le fast-food, les portes sont bloquées par d’épaisses racines rouges.

Il rebranche son magnétophone.

 

« Ici l’agent Red Tree, j’ignore ce qu’il vient de se passer. Les rues semblent désertes, plus moyen de retourner en arrière, c’est comme si j’étais au beau milieu d’un horrible cauchemar. »

 Grésillements.

 «  Hein, que vois-je ? Un individu de race blanche, de forte corpulence au visage décomposé à la manière d’un fantôme japonais s’avance vers moi un piolet à la main.

Veuillez poser votre arme ou je vais me voir dans l’obligation de faire feu ! Je suis un agent du FBI, posez votre arme, c’est un ordre ! »

 Gémissements.

 « Ici Red tree, l’homme continue à s’avancer et semble vouloir m’agresser. Je dégaine.

La visée est très approximative. Je me la joue Léon dans Resident Evil 4 mais en moins bien. J’ai comme la sensation d’être au cœur d’une série télé, la caméra à hauteur de mon épaule.

Ca ne sera pas précis, mais je décide de tirer. C’est lui, ou moi !

BANG !

Il est mort, disparu dans un nuage de fumée. J’ai vidé trois chargeurs entiers avant qu’il ne meurt. C’est long, ce n’est pas humain ! »

 Silence.

 « Les choses semblent redevenues comme avant. Je décide de monter dans mon véhicule et rouler sans but précis, le temps de reprendre mes esprits. J’ignore ce que me fait ma Ford, mais elle roule à deux à l’heure, elle n’est pas maniable du tout et son réservoir d’essence semble s’épuiser à vive allure. Techniquement parlant, Greenvale à de sérieux défauts… York a-t-il lui aussi surmonté tout ça ?

Terminé. »

Jour 3 :

« Troisième jour à Greenvale, il est 16h18 et je me promène au cœur de la forêt locale, non loin de l’endroit ou a été retrouvée Anna Graham. Amer constat : cette ville est foutrement moche ! Tout semble dentelé ! Les arbres, la route, même le mur des habitations ne semble pas droit, comme si tout avait été façonné en de minuscules dents de scies. Et je ne parle même pas de ces éléments de décor qui apparaissent au dernier moment. J’ai plus d’une fois frôlé la mort en voiture !  

J’ai cru d’abord à un début de conjonctivite… Mais certains locaux, qui au passage sont aussi vilain que leur ville, comme si leur physique avait subit une grossière erreur de une modélisation, m’ont rassurés en m’expliquant que tout cela était propre à Greenvale et qu’avec le temps et de part l’ambiance des lieux, je ne ferais plus attention à tout cela.

Terminé. »

 Jour 4 :

« Quatrième jour à Greenvale, j’ai décidé de laisser mon enquête de côté pour aller me prélasser au Galaxy of Terror, un bar à l’ambiance tamisée ou l’on y diffuse de la bonne musique. Les morceaux sont pour la plupart assez jazzy (forte présence de saxophone et de contrebasse), malheureusement le tout est très répétitif. Si jamais j’ai l’occasion de m’adresser au Dj, je lui conseillerai fortement de varier sa playlist, car bien que les titres soient de qualité, ils ne sont malheureusement pas bien nombreux. En sirotant ma vodka orange j’ai eu plus d’une fois l’impression d’entendre les mêmes chansons. Pour enfoncer le clou, la musique est tellement forte que j’ai parfois du mal à entendre ce qui se dit. Si j’avais été dans un jeu-vidéo, je crois que j’aurais sans hésité rééquilibré tout ça dans les options ! »

 Jour ??? :

« Nous sommes le… Je ne sais plus. Je ne saurai dire depuis combien de temps je suis ici à Greenvale. 30 heures en comptant les activités annexes ? 2 jours ? Une semaine ?

Cet endroit est tellement addictif. Je ne vois plus le temps passer tant mon enquête me prends du temps. J’ai pris goût à Greenvale… A ses habitants, à sa musique, à ses phases de QTE… D’ailleurs, suis-je encore à Greenvale ?

Quel est cet endroit qui m’entoure ? Je suis dans une pièce sombre… Le sol est tapissé de feuilles rouges…Et tout autour de moi… Des arbres à perte de vue… Zach, tu as vu, comme c’est étrange ?... Zach, mais depuis quand es tu dans ma tête Zach ?

Je me lève. Zach m’accompagne. Nous décidons de franchir l’immense porte noire qui se dresse devant nous. Je l’ouvre.  De l’autre côté se trouve la pièce que nous venons à peine de quitter. C’est un cercle sans fin… Un monde mystérieux, une ambiance Lynchesque, Alan Wake sous acide ! Greenvale  a une personnalité propre dont il est difficile de se passer… On aime ou on n’aime pas. Mais une chose est sur, Greenvale est un lieu qui ne laisse pas indifférent… Greenvale est une drogue

Je crois que je vais rester ici encore un petit moment, qu’en dis tu Zach ? »

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Vos tests de Deadly Premonition

tous les tests