Uncharted : Drake's Fortune sur PS3, le test de Kokoro

Publiez votre test
Kokoro
Kokoro PS3
Signaler

La grande aventure

Test écrit le 30/11/2007

 

 

 

Nathan Drake et le trésor de la jungle perdue

Commençons tout de suite par parler de ce qui fait la force du jeu : l’ambiance. C’est simple, l’ambiance de ce jeu est vraiment excellente et j’irais même jusqu'à dire que c’est la plus agréable que j’ai jamais vu ! Que ce soit au niveau du scénario, des personnages, de la partie sonore… Tout semble vraiment parfait. Et pourtant à première vue, on n’aurait même pas soupçonné cette immense richesse qui se cachait derrière un background assez banal.
En effet, le scénario d’Uncharted peut paraître gadget au premier abord. Vous incarnez Nathan Drake, un chasseur de trésors assez atypique, (comprenez par là que Nathan n’est pas un mec super balaise et sur de lui à 100%, mais nous reviendrons sur sa personnalité un peu plus loin) qui après avoir découvert un mystérieux carnet dans la tombe de son ancêtre (Sir Francis Drake), fraichement remontée à la surface (elle était en pleine mer), décide de se lancer dans une chasse au trésor avec son vieil ami Sully et la charmante journaliste Elena Fisher. Le scénario ne fait pas dans l’originalité et on retrouvera des thèmes bien connus des amateurs d’Idiana Jones. Cependant le jeu démarre banalement pour mieux nous surprendre ensuite, et même si cela reste assez classique dans l’ensemble, il y aura vraiment des surprises auxquelles vous ne vous attendrez pas et que je ne dévoilerais pas bien sur.
Mais le scénario ne serait pas aussi bon sans ses personnages charismatiques ! Il y a Nathan, le héros. Si au début il peut paraître insouciant et un peu trop sur de lui, on se rend compte tout au long de l’aventure que c’est un mec normal qui n’aime pas prendre trop de risque et qui tiens à ses amis plus qu’à ses histoires de trésors. Sullivan dit Sully, est le stéréotype parfais du « personnage sympathique ami du héros » : cheveux et moustache grisonnants, cigare à la bouche en permanence, humour décapant, toujours en train de grogner et pilote d’avion, c’est LE bon compagnon de tout aventurier qui se respecte ! Quand à Elena c’est un peu la surprise dans le casting, en effet pour une fois on ne nous ressert pas la femme qui ne sert à rien à part se faire capturer : Elena sait se servir d’un flingue et a plus d’un tour dans son sac ! Côté méchants on fera dans le classique avec le grand méchant prêt à tout pour s’emparer du trésor et le sous traitant latino qui fournira les nombreux hommes qui vous serviront d’adversaires. Les personnages sont très attachants pour la plupart (à part le grand méchant qu’on déteste bien sur !) et cela contribue grandement au plaisir du jeu. Tout cela vous rappellera les bons vieux Indiana Jones. Uncharted est l’un des seuls jeux à proposer ce type d’univers, peut être même le seul, et c’est pour cela qu’on prend plaisir à y jouer.
Tout cela est mis en valeur par une réalisation technique époustouflante. Les graphismes sont tous simplement magnifiques, peut être les plus beaux que j’ai jamais vu avec Assassin’s Creed et Gears of War. On atteint un niveau de réalisme hallucinant et les personnages même si ils font un peu "plastique" prennent littéralement vie sous nos yeux grâce à des animations très réalistes. Et n’allez pas croire que les ennemis sont mal fait, non, tout le monde a eu le droit à une belle modélisation. Les décors sont aussi très beaux, la jungle est bien reproduite et l’eau est très bien faite, ainsi que les effets qui vont avec (comme quand Nathan est mouillé). Si on pouvait penser que la jungle lasserait, on est assez vite rassuré car même si les différents lieux restent dans un style précis on aura le droit à des ruines de château et de villes, des temples et des passages secrets souterrains. Tout étant bien sur très bien représenté à l’écran. Il y a aussi un certain effet de flou, lorsqu’on se déplace ou lorsqu’on se bat au corps à corps contre un ennemi (dans ce cas tout ce qui vous entoure devient un peu flou), qui n’est pas désagréable.
Coté sonore c’est tout aussi bon. Dès le menu principal on est accueilli par un thème aventurier qui nous transporte directement dans l'ambiance du jeu. Par la suite les musiques se font plus discrètes mais savent intervenir au bon moment pour rythmer l’action ou accompagner les cinématiques. Quand aux bruitages ils sont dans l’ensemble assez bons, mis à part celui des armes qui auraient pu être un peu mieux, mais bon dans l’ensemble c’est du bon. Du coté des voix vous serez heureux d’avoir le choix total sur la langue utilisé, de la VF pure aux dialogues en anglais sous titrés français. La VO est un cran au dessus de la VF mais les deux sont de très bonne qualité et les voix collent bien aux personnages. Enfin, je pourrais parler des heures et des heures de l’ambiance excellente de ce jeu, mais je pense que je vais m’arrêter là sur ce point, je dirais juste, pour conclure, que si vous accrochez à ce genre d’ambiance vous ne serez pas déçu.

 

 

Je tire donc je suis

Passons maintenant au cœur du jeu : la jouabilité. Attendu au tournant sur ce point, Uncharted était généralement assimilé à un croisement entre Tomb Raider et Gears Of War. Hé bien que tous ceux qui attendent un jeu « à la Tomb Raider » sortent. Il n’a rien en commun avec ce jeu et ici on ne se contentera pas de flinguer trois ours et un loup puis de résoudre de longues énigmes. Non non, ici on s’accroche par ci par là et après un ou deux sauts on passe son temps à résoudre de longues fusillades.
Ces dernières étant le cœur du jeu je vais donc me pencher en premier sur leur cas. Revoyons d’abord les bases : on se déplace avec le stick gauche, on dirige la vue avec le stick droit, L1 sert à viser(caméra au dessus de l’épaule), R1 à tirer, L2 sert à regarder, R2 à recharger (ainsi que la touche haut de la croix directionnelle), carré sert à tabasser un adversaire(une option mal exploitée, on se bat rarement au corps à corps vu que les autres ennemis continuent de vous tirer dessus !), triangle à interagir avec l’environnement, croix à sauter, rond à se plaquer derrière un objet pour être à couvert et enfin les touche gauche, bas et droite respectivement à sélectionner arme légère, grenade et arme lourde.
Concrètement cela donne une jouabilité adapté à l’action et au rythme soutenu du jeu. La touche rond permet de se cacher mais cette option n’est pas comparable à celle de GOW, car dans ce dernier le personnage courait vert une cachette. Là ce sera à vous de courir, et une fois près de la cachette, vous appuyez sur rond pour vous cacher. Les gunfight étant le cœur du jeu, on sent qu’un travail profond a été effectué dessus, et ils se révèlent finalement assez tactiques contrairement à ce qu’on aurait pu penser. N’imaginez même pas foncer dans le tas ou vider votre chargeur à l’aveuglette. Ici la survie passe par des calculs minutieux et des stratégies élaborées. D’abord vous vous rendrez compte que les munitions partent très vite. Ici les ennemis ne se laissent pas canarder comme des cibles, ils sont capables de tout ce dont vous êtes capables, ainsi ils se mettent eux aussi à couvert. Rien de bien fantastique. Mais ca ne s’arrête pas là, ainsi une fois qu’un ennemi a fini de tirer et que vous vous apprêtez à le canarder avec joie, un de ses collègues le couvrira. Ces situations basiques deviennent vite compliquées avec l’augmentation régulière du nombre d’opposants. Et encore si cela s’arrêtait là… Les ennemis seront capables de mettre au point de véritables stratégies d’attaque. Ils n’hésiteront pas à se déplacer pour vous prendre à revers ou tout simplement ne vous laisser aucune cachette sûre. On assistera même parfois avec stupeur à un attaque calculé avec des adversaires armés de mitraillettes et de pistolets tirant de loin pendant que des hommes armés de fusils à pompe viennent vous déloger de votre planque tout en étant en plus couvert par un homme disposant d’un lance grenade. Mais le pire viendra ensuite avec l’apparition d’armes plus évoluées et donc plus dangereuses pour vous. Ainsi la difficulté du jeu est vraiment élevée et on se retrouve souvent au tapis tant on se laisse parfois emporter dans des gunfight rythmés et intenses (j’ai failli péter un câble dans certains niveaux très durs). Les joueurs en manque de challenge ou de sensations y trouveront leur compte. Les autres seront peut être un peu découragés, mais le mode facile est là pour eux.
Mais l’aspect stratégique va plus loin, notamment dans le choix de vos armes. Vous pouvez porter sur vous une arme légère (Pistolet, Magnum, Uzi), une arme lourde (Mitraillette, Fusil à pompe, Lance grenade, Sniper), qui auront pour la plupart le droit à une deuxième version plus moderne et plus puissante, et 4 grenades. Et là les choix sont vraiment importants. Au bout de quelques heures de jeu on fini tout de même par distinguer les armes de choix : le pistolet, pour ses munitions élevées et parce que la plupart de vos ennemis en ont un donc il sera facile de ne pas être à sec, accompagné au choix et selon le style de jeu de la mitraillette et du fusil à pompe. Ce dernier choix est à double tranchant cependant : la mitraillette est efficace pour « contenir » l’ennemi mais le chargeur se vide vite et sa précision laisse à désirer, quant au fusil à pompe il mortel à proximité mais le nombre de munitions est restreint. Les autres armes bien que très efficaces s’utiliseront principalement pour gérer les situations de crises. Ainsi à court de munitions, face à de nombreux ennemis, vous vous jetterez sur le lance grenade d’un homme tué il y a peu pour arroser vos ennemis et ainsi vous en sortir in extremis. Mais généralement on ne gardera pas ces armes destructrices sur nous car on sera vite à sec niveau munitions.
Enfin, passons maintenant aux phases de plate forme. Contrairement à ce qu’on aurait pu penser, elles ne sont pas si en retrait que ca. Disons qu’elles ne sont pas très développées… Mais elles interviennent cependant souvent pour un peu de calme entre deux Gunfight, et ca repose un peu. Enfin presque. Car si les sauts ne demandent pas une précision de folie pour bien se rattraper, un faux pas entrainera souvent une mort atroce 9 mètres plus bas. Cruelle vie que celle d’un aventurier! Et des faux pas on en fera, souvent même. Je n’arrive toujours pas à trouver si le problème vient de la maniabilité ou de moi… Mais il m’est souvent arrivé de sauter… Dans le vide. Mais il ne faut pas se méprendre et certaines de ces phases de jeux sont vraiment difficiles car on saute sur de petites zones et donc l’erreur est fatale. Sans parler des fois où les ennemis vous tirent dessus alors que vous sautez. On notera aussi que rien ne vous indique sur quoi vous devez vous accrochez, et on saute parfois en pensant se rattraper, mais non. Les fans d’Assassin’s Creed se vautreront plus d’une fois. Enfin ces phases de plates formes seront souvent associées aux énigmes, pas très complexes dans leur résolution mais l’étant parfois dans leur accomplissement. A noter que si vous galérer trop (et ca peut arriver, parfois on ne sait même pas où aller) l’icône L2 apparaitra et en appuyant dessus Nathan regardera vers la "solution". On peut cependant désactiver cette option, c’est au choix.
On aura aussi le droit à des phases d’action en véhicule. La première nous placera aux commandes d’une mitraillette montée sur Jeep pendant qu’Elena conduira l’engin. Autant la mitraillette tire vite, autant vos ennemis seront impitoyables, préparez vous donc à trépasser lors de ces phases. On retrouvera aussi deux phases de jet ski. Là c’est vous qui conduirez, mais vous tirerez aussi. Le résultat est donc plutôt bizarre et on doit souvent s’arrêter pour tuer les ennemis ou détruire les nombreux barils explosifs qui flottent à la surface de l’eau (hé ouai, tout le monde sait que les barils explosifs remontent la rivière en été pour s’accoupler !). La première phase en jet ski vous forcera à faire des « haltes » pour exploser vos ennemis au lance grenade, mais la deuxième vous permettra de foncez comme un malade, et même si vos chances de survies ne sont pas élevées, finir le niveau en fonçant sans tirer procure une certaine satisfaction. Il y aura également quelques quick time event. On appuiera sur un, voire deux boutons et puis aurevoir. Mais ils sont assez rares.
Enfin, dans l’ensemble le jeu repose sur les fusillades mais on ne se lasse jamais vraiment grâce à des phases de plate forme judicieusement placées et d’autres phases de jeu bien senties. Le jeu basculera même un peu dans le genre horreur à un moment, ca m’a beaucoup surpris d’ailleurs, mais bon je n’en dirais pas plus pour ne pas spoiler !

 

 

Un jeu parfait ?

Uncharted semble être un chef d’œuvre, mais il n’est cependant pas sans défauts. Son principal défaut est d’ailleurs sa principale qualité, à double tranchant. Le jeu ressemble tellement à un film que… Ca ne dure pas assez longtemps! En effet, comptez environs une dizaine d’heures pour finir le jeu en mode normal, et encore c’est en partie dut aux nombreuses morts, je pense qu’on peut plier le jeu en 8 heures si on s’y met à fond. Un scandale vous dîtes? Pas vraiment car les développeurs de Naughty Dog ont pensé à tout ! Vous avez une soixantaine de trésors cachés à trouver dans l’ensemble des 22 chapitres qui composent le jeu. Mais il y a aussi mille points de médaille à débloquer. Concrètement c’est un peu comme les succès sur Xbox 360, et si certains paraissent fous comme « mettre une balle dans la tête à 150 ennemis », face au nombre important d’ennemis (de quoi faire une armée !) on atteindra vite ce chiffre qui peut paraître élevé. Tout ces points serviront à débloquer de nombreux bonus : Making off, cheat code, changer l’apparence physique du personnage, etc…Cependant une fois le jeu fini on aura pas forcément envie de le recommencer, sauf pour les ouf de la vie qui comptent s’attaquer au mode expert! Enfin, le jeu ne souffre pas de si graves défauts, je n’en trouve pas vraiment d’autres d’ailleurs, si ce n’est peut être le manque de liberté, on aurait aimé pouvoir « explorer » un peu plus la jungle, car on ressent parfois l’impression d’être dans un couloir au final, même si la plupart du temps les développeurs ont usé d’effets d'optiques qui nous donnent l’impression d’être perdu et donc une impression de grandeur du niveau. Vous l’aurez donc compris, avec Uncharted, Naughty Dog arrive en force sur Playstation 3 et signe l’un des meilleurs jeux d’action actuel, et pour moi, le meilleur jeu disponible en ce moment sur la console. A posséder impérativement pour ceux qui aime l’action, la vraie !

 

 

 


Uncharted est un coup de maître et Naughty Dog démarre très fort sur Playstation 3. Ce jeu d’action à l’univers agréable se laisse jouer avec plaisir et nous entraine dans une folle aventure dont on ne se lasse jamais à aucun moment du jeu. Le jeu est à la fois une expérience ludique mais aussi une expérience cinématographique, les deux se mélangeant parfaitement bien dans Uncharted. Assurément c’est l’un des meilleurs jeux d’action du moment, mis en valeur par une réalisation de qualité. C’est même LE hit de la Playstation 3, le jeu que chaque joueur se doit de posséder sur cette machine, bref un chef d’œuvre ! On attend la suite des aventures de Nathan Drake avec impatience.

Ajouter à mes favoris Commenter ()