Uncharted : Drake's Fortune sur PlayStation 3, le test de batteman

Publiez votre test
Signaler
batteman
batteman PS3

Uncharted : Nathan Drake et le crâne de l'El Dorado of Wars !

Bien que le charismatique Jason Rubin ait quitté Naughty Dog après la sortie de "Jak 3", Naughty Dog étant le studio qu'il avait fondé en 1986 avec Andy Gavin, et qu'Andy ait lui aussi quitté le "vilain chien" peu de temps après, le studio étêté n'a pourtant pas perdu le nord et encore moins son talent. Après un "Jak X" en demi-teinte, et qui n'arriva pas à la cheville du monstrueux et génialissime "Crash Team Racing", il sortait "Uncharted : Drake's fortune" en Décembre 2007. Alors oui, de l'eau a coulé sous les ponts depuis cette date mais je ne pouvais décemment pas passer sous silence l'un des premiers vrais hits de la Playstation 3. Uncharted est un ensemble de bonnes choses et il est dommage de voir qu'il s'agit d'un des jeux les plus mésestimés, avec probablement "Zack & Wiki" sur Wii, de cette génération de consoles... Je vais donc essayer de lui rendre justice dans ce test qui fleurera bon l'aventure et l'action (ce qui résume déjà plutôt bien Uncharted).

Bien qu'ayant eu ma PS3 fin Décembre 2007, je ne l'avais pas acheté pour Uncharted mais parce que je voulais une PS3 rétrocompatible PS2 donc c'était le moment ou jamais pour récupérer une PS3 60 Go. Un mois plus tard, je commandais Uncharted chez CDUniverse, mais je ne vous les recommande pas, le temps entre l'envoi (soi disant expédié le lendemain de la commande) et la livraison a quasiment frôlé le mois... À la réception de l'objet tant convoité, j'ai pris une baffe (une baffe "célesto-cosmique" comme dirait un certain JulienC) comme on en prend rarement et vu que j'avais la chance d'avoir récupéré, pile-poil entre la commande et la réception du jeu, mon écran Samsung 22" HD Ready, j'ai pu pleinement en profiter. Tout commence comme un jeu d'action typé "Gears of Wars" (d'où mon titre très subtile) alors que vous êtes coincé sur un bâteau et que vous vous faites attaquer par des pirates. Couverture, tir à l'aveugle et dégâts localisés font d'Uncharted un bon TPS (même s'il n'est pas aussi bon qu'un GoW, il s'en approche), la baston à mains nues avec ces petits combos et ses prises par derrière en fourbe en font un bon petit beat'm'all (si on joue dans des modes de difficulté qui font que vous arrivez jusqu'à l'ennemi sans mourir, sinon il faut se la jouer infiltration mais ce n'est pas facile) et les passages de plateforme, les paysages, l'architecture des décors et l'histoire en font un bon "Tomb Raider"-like. Et le mélange de tout ça se marie parfaitement pour donner "Uncharted : Drake's Fortune", un jeu qui ne prend pas de risque dans le fond mais qui fait le tout très bien, et qui épate par une forme plus que séduisante et le tout sans temps de chargement durant le jeu ! Puisqu'il faut en parler et pour en finir avec cet aspect technique, sachez que la modélisation de l'eau est bluffante et que l'on peut changer les langues à la volée (que ce soit au niveau audio ou des sous-titres). Concernant l'esthétique du jeu, on appréciera les mouvements contextuels et très variés de Drake, la modélisation de la jungle et des environnements, même si l'on regrettera le côté "couloir" de la jungle notamment et le côté brillant des décors.

Mais plus que la forme, c'est la gestion des différentes phases de jeux qui confine au génie. On passe d'une séquence de shoot à une passage de plateforme, puis à une cinématique, on reprend un peu de plateforme puis on passe à une séquence de jetski saupoudrée de shoot sans jamais avoir le temps d'être écoeuré. Le timing est vraiment très bon et le gameplay qui va avec est plutôt bien réglé. Je dis plutôt mais je vais un petit peu détaillé : les phases de shoot nécessitent un petit temps d'adaptation afin de comprendre les mécaniques du jeu mais sont vraiment bien foutues et bien huilées; les passages de plateforme ne sont jamais compliqués (et c'est un peu regrettable) même si quelques fois Nathan a un peu de mal à faire certains sauts pourtant pas bien compliqués et les énigmes sont à la portée de tout le monde, vraiment; quant au jetski, sa conduite est assez austère et le fait de devoir gérer les tirs de la co-pilote fait que c'est encore plus difficile (mais on apprend à dompter ce pilotage au bout d'un moment et le jetski devient presque agréable au cours des parties suivantes, si vous décidez de recommencer l'aventure évidemment). Parfaitement équilibré avec une difficulté elle aussi bien qualibrée et dont les différents modes ont une réelle incidence sur le niveau de jeu, sans non plus tout gâché et devenir une promenade de santé en mode "Facile", Uncharted s'adresse donc à tous les gamers âgés de plus de 16 ans, eh oui, on respecte le PEGI ici ! ^.^

Cette accessibilité est en outre accompagnée d'une histoire intéressante, mélangeant Indiana Jones (d'où le titre, bis repetitae) et Tomb Raider, le tout mâtiné d'un humour omniprésent. Du coup, Nath' (c'est son petit surnom) a des propos moqueurs mais marrants envers son pote Sullivan et ce dernier n'est pas en reste ("autant chercher une pucelle dans une maison close" en VF ou "this is like trying to find a bride in a brothel" en VO). L'histoire quant à elle vous amène, vous Nathan Drake, à la recherche du trésor de votre ancêtre, un certain Sir Francis Drake. C'est en découvrant ce qui devait être sa tombe que l'aventure commence et vous ne partirez finalement pas dans une banale chasse aux trésors puisque vous allez en fait partir à la recherche de l'El Dorado (qui n'est finalement pas une cité comme tout le monde le croit mais une statue en or de près de 250 kg). Mais vous n'êtes pas seul à marcher dans les traces de Sir Francis Drake et, tel Indiana Jones, vous devrez toujours avoir un coup d'avance sur vos ennemis (ici, ce ne sont pas des nazis mais des pirates). Cette histoire se laisse dévorer au fil de l'aventure et des cinématiques, cinématiques toujours superbement réalisées et qui donnent à Uncharted ses lettres de noblesse tellement le travail fait derrière celles-ci est énorme (confirmé par les différents reportages que l'on débloque au fil des trophées reccueillis). Bref, Uncharted est un incontournable du catalogue PS3 et je pense qu'on ne peut que chaudement le recommander.


Que ceux qui ont une PS3, et n'ont pas encore fait Uncharted, se précipitent pour l'acheter. Parmi la petite tripotée de jeux que j'ai sur la bécane, il s'agit sans nul doute d'un des meilleurs (que ce soit parmi les jeux exclusifs au monolithe noir ou les jeux multi-plateformes). Variant parfaitement les gameplays et les phases de jeux qui y sont associées, le tout dans un enrobage réellement "next-gen", ce jeu sait faire plaisir sans temps mort et sans jamais lasser. Sa suite est attendue par plus d'un fan, et par moi le premier, en espérant qu'elle confirme la réussite de ce premier opus. À noter que les gars de chez Naughty Dog bosseraient également sur un "Jak 4" (il serait normalement annoncé à la GDC qui se tiendra le mois prochain à San Francisco). Bref, on a encore de belles et bonnes choses à voir sur PS3 ! Mais, et si on refaisait une partie d'Uncharted en attendant.


--
/me trouve pas que Nath' a un faux air de Jason Rubin, pas vous ? ^.^

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Uncharted : Drake's Fortune

tous les tests