Tales of Graces F sur PlayStation 3, le test de 1-somnia-K

Publiez votre test
Signaler
1-somnia-K
10
1-somnia-K PS3

Les meilleurs "Tales of" ne sortiront jamais chez nous !

C'est bien connu, nos amis Japonnais aiment se garder les meilleurs titres pour eux et comptent bien faire de même avec ce Tales of Graces F.  Déjà sortie sur wii en 2009 sous le nom de Tales of Graces, ce remake nous revient directement sur PS3 signé d'un "F" qui veut dire Futur...

L'histoire commence avec un prologue qui se déroule sept ans avant les évènements du jeu. Asbel Lhant est alors un jeune garçon de 11 ans qui se promène avec son petit frère, Hubert, lorsqu'ils tombent sur une jeune fille inconsciente, allongée dans un parterre de fleurs. Après l'avoir ramené à elle, les deux garçons se rendent vite compte qu'elle ne se souvient ni de son nom ni d'où elle vient. Alors qu'il la rebaptise Sophie, Asbel ne tarde pas à faire la connaissance de Richard, jeune garçon à qui il sauve la vie. Les deux jeunes hommes, accompagnés de Sophie, gravent leur nom sur un arbre, se faisant la promesse d'une amitié éternelle.                                                                         Mais le compte de fée tourne vite au cauchemar lorsque Richard se fait posséder par un esprit maléfique, et que Sophie périe sous les yeux d'Asbel en essayant de le sauver.

Bien que le prologue soit un peu lent à se mettre en place, il est malgré tout nécessaire si vous voulez ressentir les fortes émotions qui vous attendent lors du combat contre le tout premier boss du jeu. ( Mais chut, je ne vous en dirais pas plus ) Contrairement à Tales of Vesperia, TOGF possède un système de combat encore plus dynamique et de ce fait encore plus passionnant. Finit les MP, place aux CC. En fonction du niveau de votre personnage, vous pourrez effectuer un certain nombre de coup qui vous coûtera plus ou moins de CC. Ceux ci se régénérant automatiquement au fur et à mesure du combat, il vous faudra avoir un bon timing si vous ne voulez pas laisser de répit à votre opposant.

Les compétences obtenues ne se font plus au travers des épées que vous achetez, mais en fonction des titres que vous gagnez après chaque combat. Sachant que chaque personnage possède plus d'une centaine de titres, et que chaque titre possède cinq compétences qu'il vous faudra acquérir, je vous laisse baver devant le nombre de possibilité qu'il vous est donné afin de personnaliser vous même vos personnages en fonction de vos désirs les plus fous. ( Le tableau des titres de TOGF fait penser à l'échiquier des compétences de FFXII )                                                                                   Pour tous ceux qui trouvent comme moi que le Level up est parfois trop ennuyeux et trop rébarbatif, je n'ai qu'un seul mot à leur dire : Banzaï !!! En effet, le fait que les combats soient plus dynamiques que jamais, le fait que vos personnages évoluent en permanence, et le fait de recevoir de nouveaux titres après chaque combat, font que vous passerez le plus clair de votre temps à "leveler" sans vous en rendre compte, plutôt que de faire avancer la trame principal.

Pour acquérir les techniques proposés par le tableau des titres, il vous faudra gagner des points de SP qui vous seront donnés après chaque combat. Il existe cependant une autre façon de les gagner. Les gérants des différents hôtels vous proposerons ses points en échange d'objectifs à atteindre. Cela peut passer par un certain nombre d'objet à posséder dans votre inventaire, ou bien des quêtes annexes à mener à bien.   Vous serez alors récompensé par des points de SP variant en fonction de la difficulté de la mission qui vous a été donnée. Mais tout cela n'est bien entendu qu'une petite partie de la récompense. Les SP seront accompagnés par des pièces d'équipements, de l'argent, des titres impossibles à avoir autrement, ou bien encore par des objets dont vous serrez libres de revendre où bon vous semble.                                                                 Ici l'argent, contrairement à d'autres titres dont je tairai le nom ( oh mais de rien FFXIII ), est très facile à obtenir. Pour cela il vous suffit  de synthétiser des objets obtenus à la fin de chaque combat, afin de créer une pièce qui se revaudra entre cinq et dix fois plus cher que le prix qu'il vous en aura coûté pour le fabriquer. Vous pourrez ainsi obtenir assez rapidement une vrai petite fortune qui vous sera d'une aide précieuse si vous voulez améliorer votre équipement.

La synthèse, ou Dualize comme appelé dans le jeu, peut vous servir non seulement pour créer de nouveaux objets, mais aussi pour améliorer votre équipement, ou bien pour créer des objets de soins. La Dualize est d'ailleurs le seul moyen qu'il vous est donné pour faire votre nourriture, un aspect propre à la série des Tales of. Au bout du compte, vous passerez plus de temps à synthétiser des objets plutôt que d'aller faire vos emplettes chez votre marchand du coin, surtout quant on sait que cela vous reviendra moins cher.

Au final, avec énormément de choses à faire et une durée de vie plus que raisonnable, ce Tales of Graces F se trouve être une assez bonne pioche. Je ne saura que trop vous conseiller de vous le procurer, surtout si vous avez quelques notions en Japonnais, car malheureusement la localisation de ce titre n'étant pas pour demain, il saurait plus que dommage de passer à côté d'un jeu aussi riche, et aussi passionnant.

 

                                                                                                                             Testé & Approuvé                                                                                                                                      1-somnia-K

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Vos tests de Tales of Graces F

tous les tests