Shift 2 : Unleashed sur Xbox 360, le test de moacmoii

Publiez votre test
Signaler
moacmoii
6
moacmoii X360

Tu vas les corriger ces p***** de bugs de m****

Need for Speed Shift avait tout du successeur spirituel du fameux Porsche Unleashed, une conduite simulation, des voitures hors normes, bref des bases plus que solides. Malheureusement le jeu souffrait d’une IA trop agressive et d’une imprécision dans la conduite. Shit 2 répare t’il les défauts de son grand frère ?

Une fois n’est pas coutume, je vais commencer par laisser libre court à mon exaspération envers ce jeu. Les développeurs ont-ils tenu compte des retours de la communauté ? Le jeu précédent avait deux défauts (l’IA et l’imprécision de la direction due à une latence excessive même au volant), Shift 2 comporte toujours les mêmes défauts. What the fuck !!!

Le jeu est donc toujours aussi frustrant surtout au niveau de la latence dans la direction et de la propension qu’ont les véhicules à partir en tête à queue ou en oscillation. Au début j’ai cru que le problème venait de la désactivation des aides à la conduite mais même celles-ci rétablies les problèmes ne sont pas résolus. Quand à l’IA, elle vous sortira de la route si elle en a besoin ou si vous avez été un peu trop agressif envers elle. Pourquoi pas après tout, mais encore faudrait il que la physique appliquée soit la même à vos adversaires. Un contact contre un adversaire se solde 95% par une sortie de route de votre voiture et non de celle de votre adversaire. Frustrant pour rester poli.

Ces défauts sont d’autant plus frustrant que lorsque tout marche, le jeu procure des sensations de conduite qui n’ont pas d’égal que ce soit dans Forza 3 ou GT 5. Faire un tour parfait sur un circuit rapide, type Monza, procure un plaisir impressionnant. Le plaisir est décuplé avec un volant à retour de force surtout si vous jouez avec la vue intérieure. Plus dynamique que jamais, elle met l’accent sur la trajectoire optimale à prendre en virage, induisant des prises de trajectoire parfaite.

D’un point de vue contenu, le jeu ne rivalise pas en nombre de voiture avec GT5 et Forza 3 mais contient suffisamment de voitures, une centaine environ. Au niveau des modes de jeu la carrière vous tiendra occupé de longues heures et l’autolog vous fera rester encore plus sur le jeu pour peu que vous ayez des connaissances jouant au jeu. Le système est repris de Hot Pursuit mais trouve ici tout son sens car les Time trial sont l’essence même de ce jeu.

Passons aux paragraphes imposés :

Jouabilité :
Au mieux, vous avez ici la simulation la plus aboutie de cette génération ; au pire, un jeu frustrant qui vous ferait jeter votre volant contre le mur si celui-ci n’était pas attaché !!!

Graphismes :
Du très bon, surtout en vue intérieure.

Son :
Une immersion rare, toujours si vous jouez en vue intérieure.

Intérêt :
D’un coté une merveille, de l’autre un jeu raté et frustrant. Bizarre.

En conclusion, Shift 2 ne résout rien et c’est bien là le problème. C’est d’autant plus dommage que le jeu avait tout pour réussir. Messieurs de Slighty Mad studio, merci de corriger les problèmes cités ci-dessus pour le troisième épisode. Vous savez le faire, les problèmes n’existent pas dans votre série nommée GTR ; reste un bon jeu ni plus, ni moins.

Mon appréciation : Bon

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Shift 2 : Unleashed

tous les tests