Shift 2 : Unleashed sur PlayStation 3, le test de Letanne

Publiez votre test
Signaler
Letanne
4
Letanne PS3

Pimp my race !

Je sens qu’aujourd’hui va être un jour mémorable. Ma nouvelle GTR a été préparée spécialement pour moi et cette course. Pas de nuages à l’horizon, une foule en délire, je sens que ça va être mon jour de gloire ! La course va commencer, je mets mon casque.

Bon, bien assis dans mon canapé, finalement je ne vais pas mettre mon casque… En revanche, mon pilote lui l’a mis, et m’offre du coup une superbe vue cockpit. Premier constat de ma première course, l’immersion est au top. Les développeurs ont même poussé le vice jusqu’à faire tourner la tête du pilote, et par conséquent la caméra, vers la droite ou la gauche pour anticiper les virages. Déstabilisant au début, cette nouvelle vue apporte beaucoup à un jeu qui se veut orienté simulation.

Parlons-en justement de la simulation. Si les bagnoles sont magnifiques, si les impacts sur les murs rendent plutôt bien, je doute qu’une vraie voiture survive à un choc front à 110 km/h sur un mur. Simulation oui, mais avec quelques lacunes… Tout d’abord, la maniabilité. Si des assistances à la direction et aux freinages peuvent être activées, c’est surtout une épine dans le pied plus qu’une aide, même pour les débutants. Mais même en le désactivant, il y a un "je ne sais quoi qui entraîne" un retard entre le moment où vous envoyez le stick à droite pour tourner, et le moment où la voiture tourne. Stressant ? Oui, d’autant plus que du coup vous passez votre temps à équilibrer votre trajectoire en sortant de virage. Et ce n’est pas l’IA qui va vous y aider. Anormalement agressive, elle ne va pas hésiter à vous couper la route ou vous envoyer dans le décor. Simulation oui, mais ces défauts rendent certains courses tellement frustrantes que le plaisir de jouer peut rapidement se transformer en haine pour votre console.

Une réalisation graphique et sonore au top

Mais, il ne faut pas lui jeter trop de pierres. Si la maniabilité est à revoir, le jeu en lui-même est très bien réalisé. Bruitages, décors, voitures, sensations de vitesse… Tout est fait pour une immersion maximum. Moteurs qui hurlent un chant métallique ou pots qui crachent tout ce qu’ils peuvent, bagnoles superbes et pistes finement réalisées, sur ces points là, rien n’a été laissé de côté.

Une petite parenthèse sur le mode multi-joueurs. S’il ne vous est pas possible de jouer en écran divisé, vous pouvez jouer jusqu’à 16 sur internet sur quelques modes de jeu. L’IA qui veut votre mort ne sera pas là pour vous envoyer dans le décor, mais sachez que les joueurs sont souvent plus vicieux.

Voilà, Shift 2 déçoit par son IA agressive et par sa maniabilité un peu bancale, mais se rattrape par une réalisation aux petits oignions et un mode multi-joueurs attractif. Et comme dirait l'autre : et là tout est dit.

Letanne

J’aime :
- La réalisation
- Les belles bagnoles
- La vue casque pilote

Je n’aime pas :
- L’IA
- La maniabilité

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Shift 2 : Unleashed

tous les tests