Tomb Raider sur PlayStation 3, le test de deftom

Publiez votre test
Signaler
deftom
9
deftom PS3

Lara Drake, pardon, Croft est de retour !

La boucle est bouclée, pourrait on dire. Alors que Tomb Raider représentait un genre dans le jeu vidéo de l’époque 1995-2005, c’est Uncharted (Créé par Naugthy Dog) qui a révolutionné la donne fin des années 2000 en s’inspirant de Tomb raider sur bien des aspects. C’est donc presque logiquement que Crystal Dynamics, en charge de la licence qui a vu naître cette chère Lara Croft, s’inspire des évolutions majeurs apporté par Uncharted. Ce nouvel épisode de Lara Croft est donc une renaissance de l’héroïne en passant par une modernisation totale du gameplay et un tout nouveau départ de l’histoire. Alors qu’en est il ?

Vous vous apprêtez à suivre Lara dans sa première aventure, à la recherche d’un peuple disparut. Le navire, sur lequel vous êtes, fait un terrible naufrage sur une île au sud du Japon. Le cauchemar commence alors…

Lara s’en prend plein la tronche, et c’est rien de le dire…
C’est un peu l’histoire de ses toutes premières fois. Elle va apprendre à en chier mentalement, à manier des armes malgré elle et à survivre dans un environnement hostile à bien des égards. Parce que cette île ressemble un peu à celle de la série TV Lost. Pleine de secrets avec des présences obscures d’hommes mal intentionnés. Il va falloir aider Lara à se sortir de situation dramatique. Elle chute, se fait frapper dans tout les sens, se fait tirer dessus, se fait empaler, se fait brûler vive, et voit la mort en face bien trop de fois. La mise en scène du jeu est douloureuse. Vous allez souffrir avec elle…

Les position des caméras sont impressionnantes.
Elles suivent l’action sans nous mettre à mal, mais nous embarque dans cette descente au enfer avec Lara. Mouvements titubants, tremblements et malaises… Vous n’allez pas sortir de ce jeu sans en ressentir une forte émotion. Vous allez devoir survivre en trouvant des issues à chaque situation pour enfin arriver à retrouver vos compagnons disparues sur cette île. Votre première arme sera un arc et croyez moi, vous allez ressentir par vous même, tout au long du jeu, cette progression en niveau que vous pourriez ressentir à la place de Lara avec un vrai arc. Les développeurs ont frappés fort. Les émotions de Lara sont parfaitement retranscrites. La tragédie de son périple nous transperce. C’est impressionnant.

Pour parler très vite fait du système de jeu.
Vous avez à faire à un TPS du genre d’Uncharted. Avec de la grimpette (Mais pas autant que dans les anciens Tomb Raider), et du gunfight musclé. Ces dernières sont explosives et encore une fois Lara s’en prend plein la poire. Vous trouverez sur votre chemin, des armes de plus en plus puissantes. C’est un trouvant des feux de camps que vous pourrez alors faire évoluer vos compétences et vos armes. Vous passerez de Lara, jeune femme en quête d’aventure à une Lara devenue Rippley la rage au dents. Je vous assure que vous ne vous sentirez pas agressé par cette différence, car le jeu met en scène cette évolution de façon brillante et justifié par un contexte cauchemardesque ! Rajoutez à cela, des sortes de quête annexes, ou vous partez à la recherche de tombeaux disparues. Un élément qui à son importance vu les origines de la licence.

Si il fallait comparer Tomb Raider à Uncharted…
Disons qu’il y’a une certaine différence de taille. Nathan Drake s’en prend plein la gueule, lui aussi, durant ses péripéties, mais avec un contexte plus humoristique à la John Maclane de Die Hard. Lara Croft, elle, s’est vraiment pris les pieds dans un déluge de merde venu des enfers. Elle se relève de ses coups, mais en gardant un certain traumatisme… Pour moi la différence et là, mais tout ce qui caractérise les phases de jeu sont tout droit sorties des Uncharted. Sincèrement Tomb Raider n’est pas un révolution et ne taquinera pas la première place occupé par Uncharted. Pas parce qu’il est moins bien réussi, mais parce qu’il n’apporte rien de neuf. Sur ce coup, le nouveau Tomb Raider est arrivé trop tard. Même si je ne doute pas de son potentiel à avoir un succés commercial plus solide que Uncharted. La puissance d’une license comme Tomb Raider n’est pas prête de s’envoler. Donc sur ce coup, le jeu est vraiment bien armé : Gunfights impressionnantes, grimpettes vertigineuses, courses explosives, instants carte postale, petites énigmes amusantes, collection d’objets, etc… Tout ce qui caractérise Uncharted au mieux de sa forme est dans Tomb Raider.

Quand à l’aspect visuel, c’est hallucinant !
Le moteur graphique nous en met plein la tronche. Crystal Dynamics à réussi le bon compromis entre une certaine liberté de mouvement dans les décors et des passages plus scriptés pour faire ressortir l’action. La direction artistique est une merveille et cette île, bien que petite, arrive à nous dépayser tout du long. Panorama immense, petit village, rivière, grotte, foret, montagnes enneigés et j’en passe. Vous ne serez absolument pas déçu, c’est de toute beauté !

Pour ce qui est de la musique.
C’est un point très important en ce qui me concerne, et surtout pour ce genre de jeu. Alors elle est réussi, oui, mais je n’ai jamais accroché sur un thème en particulier. Je n’ai gardé aucune mélodie en tête après avoir éteins la console, et c’est bien dommage. Surtout quand on se rappelle du thème des anciens Tomb raider que j’ai encore en mémoire pour le coup. Ils auraient du en conserver quelques éléments clefs…
Cela dit, l’OST balance fort et accompagne l’action de façon efficace.

Pour finir, je me suis pris une claque. Parce que je n’ai jamais vu Lara dans une situation aussi catastrophique. C’est surement l’histoire et ce nouveau départ qui m’auront le plus touchés. Mélanger à cet excellent cocktail Uncharted qui a révolutionné l’industrie du jeu vidéo là ou Tomb Raider passait inaperçue .. Du jeu vidéo comme je veux en voir plus souvent.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Tomb Raider

tous les tests