Assassin's Creed III sur PlayStation 3, le test de Score2

Publiez votre test
Signaler
Score2
8
Score2 PS3

Les Assassins travèrsent l'océan Atlantique

Ayant terminé cet opus la semaine dernière, je peux enfin me prononcer sur ses atouts et points noirs. La série Creed en est déjà à sa cinquième mouture sur consoles de salon et PC et Ubisoft nous pond désormais un épisode par an. Le risque de lassitude est certainement grand. Suffit-il de changer d'epoque et de protagoniste pour renouveller le jeu suffisamment ou la série s'éssoufle t'elle? Tout d'abord, je tiens à indiquer que je suis tout même un fan absolu de la série et que donc mon avis sera fortement teinté par cela. Je fais parti du groupe de joueurs qui trouvent l'histoire fascinante, ainsi que son univers et qui ont donc plus tendance à pardonner certaines erreurs de gameplay. Cela étant dit, même moi en tant que fan ne peux pas passer outre le fait que le concept a considérablement veilli. On retrouve ici les même marques que dans les précédants: un héro contemporain mêlé dans une conspiration vieille comme le monde, un héros des temps anciens qui sautille de toit en toit et se faufille furtivement dans la foule, bref rien de fonciérement nouveau.

D'ailleurs parlons-en des nouveautés. Le moteur du jeu a connu un uplifting. C'est notable mais cela ne choque pas non plus. Le nouveau protagoniste, Connor, est un américain natif qui va se voir mêlé à la revolution américaine. L'époque change donc du tout au tout. Fini la renaissance, bonjour l'atmosphère des colonies. Le jeu se démarque de ses prédeccesseurs également par un environnement de jeu non seulement urbanisé mais également une vaste étendue de forêts dans lesquelles le héros peut désormais escalader les arbres et sauter de branche en branche. Bien entendu, qui dit forêts et assassin, dit chasse et le jeu propose de chasser du gibier avec pas mal d'options. Dernier ajout notable: les batailles navales, très réussies. Ce listing de possibilités de gameplay se rajoute au listing déjà assez digeste des précédants opus comme la découverte de lieux, des missions annexes, des trésors à trouver, etc... pour aboutir à un jeu qui semble parfois en vouloir trop.

J'entends par là que le jeu buggue pas mal, les situations ou l'on perd ou on rate un objectif à cause d'un soucis du jeu ne sont pas rares malheureusement. En général, si l'on se contente de finir le jeu normalement sans chasser les trophés on rencontrera pas trop de soucis mais une fois que l'on se dévouera à réussir absolument certains objectifs, les coups de rage seront certainement présents: Connor qui grimpe sur un truc tandis que l'on veut le diriger à côté, impossibilité d'executer certaines actions (je pense à l'objectif de la Boston Tea Party), IA aléatoire (tantôt l'énnemi me voit pas à 10 mètres, tantôt il me répère à 100m) etc etc... . Rajoutons à cela des objectifs pas toujours clairs et un gameplay ultra dirigiste certainement dans les premiers 4-5 chapitres du jeu et l'on obtient un AC3 assez mitigé pour le joueur lambda. Au lieu de réellement innover le gameplay, Ubisoft Montreal a penché pour etoffer le gameplay jusqu'à en devenir digeste. Si c'est votre premier AC, ce sera surement une experience inoubliable, si c'est le xième... . L'histoire quand à elle se conclu dans ce troisième opus majeur et personellement j'ai apprécié la manière dont il ont conclu cette première trilogie de la franchise. Ca ne sera certainement pas du goût de tout le monde mais moi j'ai aimé.

En conclusion (je ne m'attarderai pas sur le multi, vu que c'est pas vraiment mon truc) je ne peux que conclure sur un résultat mitigé. D'un côté je suis et je reste fan pour le moment. De nouveau Ubisoft a réussi à m'apporter une histoire entremelé de beaucoup de faits historiques d'une telle manière que j'ai non seulement aimé cet opus mais qu'il m'a également fait connaitre beaucoup plus de choses sur une periode historique dont je ne savais pas grand chose jusqu'à présent. Le gameplay par contre commence à tourner en rond. Toujours est-il que pour conclure une trilogie, ce serait une erreur de changer le gameplay entièrement. Croisons les doigts que Ubisoft prend son temps pour développer la nouvelle histoire et en profite pour changer le gameplay en détail. Pourquoi pas un RPG? L'univers est assez profond/détaillé pour non seulement faire du crossmedia comme ils le font déjà (comics, videos, jeux) mais permet également d'introduire différents genres de jeux. Stratégie, RPG, FPS (bien que c'est une solution facile), ... .

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Vos tests de Assassin's Creed III

tous les tests