Final Fantasy VII sur PlayStation, le test de Cinemax

Publiez votre test
Signaler
Cinemax
10
Cinemax PS

Un des meilleurs Final Fantasy !

Nous sommes aujourd’hui  en 2010, les jeux next gen ont énormément de succès et les jeux vidéo en général ne sont plus vus comme une bêtise de la part de beaucoup mais ça n’a pas toujours été le cas, il y a plus de dix ans les consoles branchés à nos grosses télévision étaient mal vues pourtant on peut démontrer que c’est l’esprit des gens qui a évolué plus que les jeux vidéo étant donné qu’à l’époque, en 1997, l’univers du jeu vidéo a été bouleversé par l’arrivée de Final Fantasy VII, un jeu de rôle issu de la série Final Fantasy (non, sans blague) qui nous plonge dans un monde unique et dans une histoire incroyable…Comme quoi même en 1997 les jeux vidéos pouvaient être géniaux !

 

Difficile de résumer l’histoire de Final Fantasy VII en quelques lignes alors revoyons simplement le début :

Vous débutez la partie sans trop savoir ce que vous faites, votre personnage Cloud apprend petit à petit qu’il est dans un groupe appelé Avalanche qui fait exploser un réacteur Mako. On nous apprend que l’énergie Mako est ce qui donne vie à la planète mais que la compagnie Shinra épuise cette énergie pour alimenter la ville en électricité, etc.…

Bref après avoir fait exploser le réacteur vous vous enfuyez, peu après vous vous attaquez à un second réacteur mais vous vous faites piéger et Cloud tombe dans une église, celle d’Aéris.

Pendant ce temps, la Shinra décide d’éliminer le groupe Avalanche dont elle sait qu’il se trouve dans le secteur 7 de la ville Midgar, la compagnie fait donc écrouler le toit géant se trouvant au dessus et tue la plupart de la population du secteur 7, Aéris se fait aussi enlever par la Shinra.

Notre groupe composé de Cloud, Barret (membre d’Avalanche) et Tifa (amie d’enfance de Cloud) décide donc d’aller la sauver dans la tour Shinra en haut des 60 étages (et on les montes je peux vous assurer) malheureusement au final on se fait piéger et emprisonner…

Notre groupe semble être dans de beaux draps mais après avoir pris du repos nos héros se réveille dans la prison avec les cellules ouvertes, en progressant dans la tour on découvre que tous le monde a été massacré et que Jénova a été libéré, apparemment ce serait une monstruosité mais on n’en sait pas beaucoup plus jusqu’à là. Mais ce n’est pas tout en allant dans le bureau du directeur vous découvrirez que celui-ci a été assassiné, et Cloud nous explique que c’est l’œuvre de Séphiroth, censé être mort ce dernier était un Soldat, troupe d’élite travaillant pour la Shinra qui est devenu fou en apprenant que la compagnie avait fait des exprériences sur lui…

Bref on comprend que Cloud et lui on un passé commun et dorénavant votre objectif est d’arrêter Séphiroth et de l’empêcher de nuire et pour cela vous parcourrez le monde à sa poursuite mais votre chemin est semé d’embuches ainsi que de rencontre amicale et surtout de mystères…

J’avais prévenu, comme ça tout n’est pas facile à suivre mais en plein jeu c’est très clair et on a toujours envie d’avancer dans l’histoire surtout que cette dernière comporte énormément de rebondissements totalement inattendu (je ne citerai pas Zack par exemple).

Néanmoins même si l’histoire principale, qui se révèle très accrocheuse, suffirait à faire de FFVII un grand jeu ce n’est pas tout…Car chaque personnage de votre groupe qu’il arrive au début ou à la fin a une histoire propre à lui, d’ailleurs en général au cours de l’aventure leur passé nous est raconté et ceci nous permet de nous attacher encore plus à nos héros puisqu’ils ont de vraies personnalités !

 

Si vous avez suivi le test du début vous vous rappelez bien que Final Fantasy VII est sorti en 1997, hein ? Alors forcément pour faire aujourd’hui en 2010 un test de jeu de plus de dix ans il faut se remettre dans le contexte de l’époque…Même si ce n’est que pour les graphismes.

Au début du jeu on assiste à une magnifique cinématique en 3D et pour l’époque c’était génialement faits surtout que c’est le premier Final Fantasy comportant des animations 3D, encore aujourd’hui c’est agréable à voir (un peu carré mais on ne peut pas vraiment juger).

En plein jeu par contre (quand on se ballade) force est de constater que ça a pris un petit coup de vieux, en particulier au niveau de nos personnages : ils sont petits, n’ont pas de bouches et ressemble légèrement à ce que l’on pourrait désigner de Lego aujourd’hui mais encore une fois ce n’était pas mal fait à l’époque. De plus en combat les personnages sont mieux faits, proche des cinématiques.

Enfin la dernière chose dont il faut parler au niveau des graphismes sont les décors qui eux sont tout à fait bons et qui encore aujourd’hui sont originaux et jolis à regarder. Ces derniers sont en 2D et encore une fois c’est une belle réussite de la part de SquareEn…euh non…Squaresoft.

 

En général les Final Fantasy essayent d’innover à chaque nouvel épisode et dans l’épisode VII (oui, oui, celui dont vous êtes en train de lire le test) on assiste à l’arrivée des Matérias.

Ces dernières sont des petites sphères ayant différents pouvoirs (feu, glace, éclair, terre, guérison,…) mais elles peuvent aussi recueillir des invocations (Chocobo, Shiva, Ifrit,…) et enfin certaines ont des utilités particulières mais très pratiques comme la matéria « Talent de l’ennemi » qui vous permet de voler les pouvoirs de vos ennemis ou encore « Tous » qui elle vous permettra de lancer un sort sur plusieurs ennemis…Bref ces matérias se placent sur nos équipements (armes et armures) et plus on avance dans le jeu plus on a de place pour les mettre et on arrive parfois à faire des combinaisons de matérias pouvant créer des pouvoirs très puissants.

Ca c’était pour les nouveautés ensuite toujours pour les combats, ils se déroulent au tour par tour avec la jauge ATB qui quand elle est pleine vous permet de jouer. A noter aussi qu’il y a une jauge « limite » qui se remplit au fur et à mesure des combats et plus vous subissez de dégâts plus elle se remplit vite, cette limite permet à vos personnages de lancer une attaques très puissante ou selon les personnages une toute autre compétence toujours très utile.

Enfin quand vous arriverez au moment où votre groupe quitte Midgar vous pourrez vous balader dans le monde, avec certaines restrictions bien sur, mais tout de même cela vous donne un certain sentiment de liberté que vous n’aviez pas encore ressenti en jouant aux trois premières heures du jeu.

 

D’autres part, un autre excellent point du jeu est sa durée de vie, en effet avec son histoire accrocheuse et ses personnages charismatiques Final Fantasy VII vous tiendra en haleine plus de 30 heures si vous souhaitez simplement faire l’aventure en une ligne droite ce qui est déjà très bien…

Mais pour les plus fans d’entres nous, qui veulent avoir tous les personnages, toutes les invocations, battre tous les bosses optionnels, monter tous les héros au niveau maximum, finir tous les jeux du Gold Saucer,obtenir tous les équipements (armes et armures)…C’est sans hésiter qu’on peut dire que pour ces joueurs la durée de vie peut très bien allez jusqu’à cent heures de jeu (même si le compteur s’arrête à 99 heures).

 

Dernier point avant d’arriver aux notes car on ne peut pas parler de Final Fantasy VII sans parler des musiques…

Excellentes en tout points ces dernières sont d’une grande originalité et certaines sont aujourd’hui très cultes comme celle des combats, le thème d’Aéris ou encore l’incontournable thème de Séphiroth « One Winged angel »…Toutes collent parfaitement au jeu.

 

Graphismes : /20 Difficile de donner une note aujourd’hui mais on constate tout de même les décors n’ont pas pris une rides, que les cinématiques sont agréables à voir…seuls les personnages souffrent du syndrome Lego mais on s’y fait.

 

Jouabilité : 20/20 La jouabilité de FFVII est géniale, le système de matéria est accessible à tous et on a un certain sentiment de liberté en se baladant sur la carte du monde.

 

Durée de vie : 20/20 Enorme tout simplement, pour finir le jeu d’une traite il vous faudra bien une trentaine d’heures et pour ceux qui veulent finir le jeu à 100%, il vous faudra multiplier ces trentes heures par trois !

 

Bande Son : 20/20 Encore une si grande note ! Les musiques encore aujourd’hui sont devenus cultes et certaines ont eu l’occasion d’être remixés grâce aux nouveaux jeux (Crisis Core, Dissidia).

 

Scénario : 20/20  L’histoire même si certains ne l’apprécient pas est quand même un des atouts majeurs de FFVII…Si passionnante, si originale et les personnages sont si charismatiques et ont tous une passé propre à eux !

 

Noté Générale : 20/20 Difficile d’être objectif en faisant ce test, mais Final Fantasy VII est tout simplement un bijoux ! Un jeu qui est resté dans les mémoires de tous et même s’il ne fait pas l’unanimité force est de constater que le jeu a une histoire géniale et le système de combat simple à utiliser fait venir beaucoup de monde…Bref un excellent épisode dans la série de Square Enix !

 

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Vos tests de Final Fantasy VII

tous les tests