Mario Kart 7 sur Nintendo 3DS, le test de damded

Publiez votre test
Signaler
damded
10
damded 3DS

un épisode ( trop ) dans la continuité

Quand je me lance dans un Mario kart, je ne me pause pas la question de savoir si le jeu va être bon, ça je m'en doute, mais plutôt à quel niveau se situe-t-il par rapport à ses prédecesseurs. Après une journée passée sur le jeu, je le mettrais malheureusement dans la partie basse. Pourquoi cela ? Voici mes arguments :

- Pour moi, l'épisode Gamecube marque une fracture dans la série. A partir de là les courses sont devenues moins nerveuses au profit d'une conduite plus fluide, plus agréable. C'est un peu comme quand je suis passé de la 4L à la 306 IRL. Personnellement, je préfère les premiers épisodes et mario kart 7 est dans la lignée des derniers.

- Deuxième point, les nouveaux circuits. Ils sont très bons, mais aucun pour moi ne deviendra culte. Si on compare à ceux de Double dash, on est clairement un ton en-dessous.

- Il y a aussi le fait que quand on est trop largué, ce sera mission impossible de se taper une remontée de folie, même si on chope les meilleures armes. Je sais que pour certains, c'est une bonne nouvelle, mais pour moi, les retours du diable vauvert que permettait l'épisode Supernes, c'était priceless, ça rendait les courses plus halletantes. Par contre , on peut toujours se retrouver premier à deux virages de la fin avant de finir septième suite à plusieurs attaques consécutives comparable aux sensations du respawm kill et se dire : “fais attention, la 3DS ce n 'est pas une manette, si tu la balances, elle ne va pas s'en remettre”.

- Enfin les pièces sont censées rendre ton kart plus rapide. En pratique, je ne l'ai jamais ressenti, ce qui me donne une impression d'idée non exploitée.

 

Malgré cela, le jeu possède quelques atouts de tailles.

- Premièrement, la 3D. C'est le premier jeu de ma 3DS où je ne peux pas tenir deux secondes sans elle. Repasser en 2D sur ce jeu, c'est comme repasser du LED HD au tube cathodique, ça te fout un froid. Pourtant, dans Zelda, je l'enlevais constamment tellement je trouvais ça anecdotique, mais là, c'est vraiment un plus. Ça te fait dire que la console aura quand même un argument que la Vita n'aura pas. Les graphismes sont un ton en-dessous de Double dash mais avec la 3D et la qualité de l'ecran de la console, ça rend super bien. Les décors ne sont pas très fouillés mais au moins c'est propre, lisible, coloré, jamais baveux, en résumé : beau. Le framerate est nickel, c'est super fluide et ça le reste même quand tu utilises le super champignon ou la torpille.

- Les refontes de certains circuits des anciennes versions sont de grandes réussites. Je pense à ceux de la supernes qui ne sont malheureusement qu'au nombre de deux (circuit Mario 2 et route arc-en-ciel ) ainsi qu'à la plage Koopa de MK 64.

- Nous avons droit enfin à de longs circuits sur un Mario kart portable. Ce qui m'avait frappé avec la version DS du peu que je l'avais essayé, c'était la relative longueur des circuits qui rendait les courses trop courtes à mon goût. Je pense que c'était dû aux limites techniques de la DS. Maintenant, on a enfin une machine assez puissante pour avoir de longs circuits sur portable.

- Le deltaplane est une très bonne idée. Mieux mis en valeur sur les nouveaux circuits, ça apporte un plus stratégique. En le dirigeant bien, tu peux rester plus longtemps dans les airs que tes concurrents et gagner des places. Les passages où l'on doit choisir entre rester au sol quitte à faire un détour ou passer sous l'eau quitte à aller moins vite sont aussi une bonne idée. Je me suis rendu compte qu'en multi, les joueurs sont partagés sur le choix, preuve en est du bonne équilibre de la trouvaille.

 

En conclusion je dirais que malgré ces arguments, Mario kart sent quand même un peu le réchauffé et pourrait être qualifié d'épisode de la redondance. Alors pourquoi cinq étoiles, me direz-vous ? Et bien avant d'acheter le jeu, j'étais depuis le début de la semaine sur Portal 2. J'ai voulu m'y replonger hier soir aprés quelques parties de Mario kart 7. Il m'a paru d'un coup bien pâle et bien pauvre en plaisir. Et pourtant, ce n'est pas un petit jeu, c'est Portal 2 quand même. Mais Mario kart, depuis le début de la série, c'est un plaisir immédiat qui dure des heures peu importe ton âge, que peu de jeux peuvent offrir, et cet épisode ne déroge pas à la règle ( même s'il me conforte dans l'idée que les deux premiers épisodes ne tomberont jamais de leurs piédestals, du moins dans mon coeur ).  

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Vos tests de Mario Kart 7

tous les tests