The Legend of Zelda : Ocarina of Time 3D sur Nintendo 3DS, le test de moacmoii

Publiez votre test
Signaler
moacmoii
10
moacmoii 3DS

Comment savoir si un jeu est un chef d'oeuvre

Les rééditions et les remakes, voici la nouvelle lubie des éditeurs. On a toujours eu un lot de réédition mais la vitesse supérieure a été passée récemment. Nintendo suit donc le mouvement avec un remake de l’un des plus grands jeux de la Nintendo 64, j’ai nommé Zelda Ocarina of time.

La 3DS s’était donc lancée sans grande licence Nintendo et c’est avec un remake que Nintendo fait arriver la série Zelda sur sa nouvelle portable. Ocarnia of times débarque donc avec l’ajout du mode Master Quest qui est un mode difficile du jeu de base. L’aventure sinon n’évolue pas, on retrouve la même structure, la même histoire, les mêmes donjons.

Pourquoi y rejouer alors me direz-vous ? Tout simplement car le jeu se révèle plus de 10 ans après sa sortie, être toujours le même chef d’œuvre. Si on cherchait un moyen de départager un très bon jeu d’un chef d’œuvre, le remake de Nintendo est une bonne voie. Sans rien changer au game design, le jeu se révèle malgré tout comme étant ce qu’il se fait de mieux actuellement dans son genre. Une merveille que l’on prend plaisir à redécouvrir encore plus grâce à son écrin.

La réalisation est donc l’un des axes majeurs d’évolution de ce jeu. Le passage sur la console 3D de Nintendo fait que tous les éléments du jeu sont rehaussés. Des textures, aux visages, en passant par le nombre général de polygones, tout ici a été amélioré. Oubliez aussi le fameux brouillard cher à la N64. La 3D stéréoscopique apporte elle un supplément d’immersion. Elle n’est pas nécessaire strictement pour jouer mais à la manière de la HD en 2005-2007, une fois activée on a du mal à l’enlever.

L’autre axe d’amélioration est à chercher du côté des contrôles. L’écran tactile de la 3DS permet des combinaisons que les boutons de la Nintendo 64 ne permettaient pas. On se trouve avec une configuration idéale pour le jeu. Dans les donjons tout devient plus facile mais si je devais faire mon grincheux, ce jeu montre que la 3DS manque peut-être d’un deuxième stick analogique. On trouve aussi des contrôles utilisant la reconnaissance de mouvement de la 3DS. Agréable pour l’immersion, cette méthode de visée (utilisée pour l’arc, le boomerang et le grappin) n’est pas utilisable dans les transports en commun, à utiliser en intérieure, donc.

Passons aux paragraphes imposés :

Jouabilité :
Une amélioration complète du système original. La version 3DS est largement au-dessus de la version N64.

Graphismes :
La 3DS doit pouvoir faire mieux mais c’est quand même très beau pour de la portable.

Son :
Rien de nouveau de ce cotélà, toujours d’aussi bonnes musiques et bruitages mais toujours pas de dialogues.

Intérêt :
L’un des plus grand chef d’œuvre adapté à la nouvelle de Nintendo.

En conclusion, si vous n’avez jamais joué à ce jeu, c’est simple, achetez une 3DS pour ce jeu. Dans le cas où vous connaitriez déjà le jeu, l’amélioration de la maniabilité et des graphismes permettent de redécouvrir un jeu qui n’a pas pris un ride. Zelda Ocarina of Time 3D confirme que les chefs d’œuvre vidéo ludiques existent bien et que ce jeu n’en pas l’un des moindres. Une merveille à découvrir ou redécouvrir.

Nota : Pour mes récompenses de fin d’année, ce jeu ne sera pas pris en compte du fait de son statut de remake.

Mon appréciation : Mythique

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de The Legend of Zelda : Ocarina of Time 3D

tous les tests