Resident Evil : Revelations sur Nintendo 3DS, le test de Lytos

Publiez votre test
Signaler
Lytos
10
Lytos 3DS

Il était un petit navire...

Bon pour commencer je tiens à préciser que je n'ai pas fini le jeu. J'ai fini les trois premiers chapitres et passé une heure sur le mode "raid" ou commando.

 

Il a été beaucoup dit que cet opus, le premier "vrai" RE portable, revenait aux racines de la série, qu'il était beau, que le gameplay avait évolué pour être un peu moins rigide ect.

Pour la partie purement graphisme, il faut être honnête, comme ça sans réflechir on a du mal à se dire que c'est la 3DS entre nos mains. C'est propre (malgré un aliasing avec la 3D activée), c'est précis, ça bouge pas, ça rame pas (sauf dans certaines pièces de transitions genre ascenceur).
Maintenant en y réflechissant bien on remarque plusieurs choses qui expliquent la beauté du jeu.
En fait le jeu se déroule dans des petites pièces ou des couloirs. L'action se situe dans un bateau, et dans un bateau presque tout est exigüe. En plus de ça beaucoup de pièces sont très sombre. Ensuite une bonne partie de l'écran est occupée par notre héro qui il faut le dire est spécialement bien modélisé (pas comme les ennemis, correct sans grand éclats). Finalement on se rend rapidement compte que si le jeu est magnifique, c'est plus dû à l'intelligence des choix des développeurs.
Notons néanmoins quelques pièces réellement bluffante.
Petite deception pour la première partie du jeu dans les montagnes, c'est du gros bon couloir avec peu de diversité dans les décors. Enfin pour le peu de décors présent... La neige qui tombe camoufle ce vide, mais encore une fois c'est beau parce que les devs sont fûtés.

Le gameplay. Je vais être franc, moi le balai dans le cul j'aime bien ça DANS LES JEUX VIDEO UNIQUEMENT (c'est important de le préciser). Bref je suis désolé mais dans la vraie vie on ne fait pas de headshot en courant et sautant. Non, à moins de s'appeler Legolas et d'avoir un arc, il faut s'arrêter de bouger pour ajuster sa visé.
Donc que dans RE:R le perso soit lent dans ses déplacement en mode visé,bah ouais je trouve ça normal (de toutes façons le zombie ou la créature machin truc en face elle se traine dans 75% des cas).
Il y a un nombre incalculable de config mannette differentes possibles.
Le type A (mon favoris) vous demande de choisir entre bouger le réticule ou bouger tout court en mode visé. Moi je trouve ça un poil génant à certains moment (un seul en fait pour le moment), le type B qui je crois propose un gameplay à la RE classique, et le type C celui ou les boutons A,B,X,Y servent pour viser.
On peut aussi choisir de viser au gyroscope, ou brancher le circle pro pad, que je n'ai pas encore.
Bref il y en a pour tous les gouts.

Le jeu commence sur les chapeaux de roue. Le début de l'aventure est assez angoissant puisqu'on ne sait pas encore si le rapport de force entre vos armes (un pauvre flingue), et les ennemis (assez resistant) est équilibré ou non. Quand aux munitions on a tendance à en manquer assez rapidement au tout début. Et puis... et puis rapidement on prend nos marques, on est inondé de munitions (qui partent très vite cela dit), d'ennemis, et de plantes vertes. Bref il devient évidents que le méchant devant ça sert à rien de l'éviter, de toutes façons il va plus faire long feu.
Au bout de deux heures environs je me suis surpris à ne plus craindre de tomber sur une saleté dans un coin.
Je pense que si les ennemis étaient un peu moins resistant, et les munitions moins présente, et bien le jeu serait un peu plus flippant.
Enfin il se pourrait bien que par la suite mes pauvres armes semblent bien faiblardes, et que les munitions se fassent plus rare...
A noter que certaines phases sont clairement orientées action, avec munition à gogo et hunters de tous les côtés. Les pauvres se font exposé, mais en même temps autant dans un manoir avec un pauvre flingue il fait peur, autant face à une mitraillette il se fait déglinguer la gueule.

Le scénar, le début est intéressant, mais on commence très vite à se douter de la suite des évenements. Le jeu est découpé en épisodes (12) eux même découpés en deux, avec en général deux phases différentes mettant en scène deux scènes différentes. Sur les trois premiers épisodes c'est très inspiré et très bien mis au service du scénar (qui comporte de chouettes cliffanghers).


Le mode raid/commando semble plutôt prommetteur pour ce que j'en ai joué, avec la possibilité de jouer de nouvelles missions dans les environnements du mode scénar.
Il est semble-t-il possible de jouer ce mode en co-op en local ou Wi-Fi.

 

Suite à venir.

 J'ai pas mal avancé et il me reste deux chapitres pour arriver au bout.
Le début est excellent, avec une alternance d'action pur ou presque, et de survival horror à la RE1 (avec Jill). Le jeu de ping pong dans le scénar entre trois équipes différentes fonctionne très bien et se paye même le luxe d'apporter des twists de grande facture.
Passé grosso modo la moitié, le jeu commence à quitter l'ambiance RE1 pour plus se transformer en course effrénée, ou fuite en avant, ou encore bourrinage avec le bon coup de stress qu'il faut. Pour rappel les monstres en face vont de ceux dont la force suffit tout juste à vous faire lâcher un ptit "tttttt", du monstre à qui on a aucune envie de trop faire de calin.
Le coup poing massacreur c'est marrant dans les cours de récréations, mais avec un hunter...
Le jeu est en fait une machine ronronnante qui ne demande qu'à s'emballer au fur et à mesure qu'on prend ses marques sur le Queen Zenobia.

Le scan : utile pour gagner des herbes (plus on scan un ennemi proche de nous, plus on rempli une jauge rapidement pour gagner une herbe), pour trouver des munitions et upgrade, et pour scanner les mains. Mais sinon je trouve dommage qu'il ne nous permette pas de découvrir des rapports secrets (toujours aussi savoureux il faut dire) en plus de ceux dispersé dans le bateau.

Les graphismes je reviens un peu dessus : c'est beau, c'est pas toujours hyper riche, encore que, et c'est fluide.
L'ombre de Jill est dégueulasse cela dit. Mais pour le reste je reste sur mon avis que si c'est beau c'est un peu parce qu'il n'y a pas de forêt verdoyante à afficher. Des couloirs et quelques superbes grandes pièces (il y une pièce qui est vraiment belle) c'est pas ce qui a de plus difficile à bien rendre.

Le son vite fait aussi : la musique des menus tape sur les nerfs. Le reste des musiques d'ambiance est un régal, on entends ce qu'il se passe dans les pièces à côté (tiens ça à l'air de grouiller à côté, je vais peut être faire un détours...), et le doublage anglais (je suis un mec comme ça), est franchement bien foutu. Mention spéciale au Mayday (vous comprendrez en jouant au jeu).

Et il reste pleins de petits détails bien jouissif que je vais pas spoiler.

 

Suite 2.

Jeu en mode normal fini sans le circle pad pro qui ne m'a absolument pas manqué.
J'ai attaqué le mode commando (jouable en solo et coop via wifi), qui est clairement le second gros morceau du jeu, le troisième étant le mode ENFER...
Ce dernier promet de belle sueur avec des monstres bien résistant et bien puissant. SURVIVAL horror.
Donc le mode commando se débloque au fur et à mesure de l'aventure et propose de revisiter chaque chapitre en mode action bourrin. Il y a un système de level up qui permet d'équiper des armes de plus en plus puissantes. Et il y a pas à dire, ce mode est joui-ssif.
Les premières missions sont un peu nunuche, la seconde moitié se corse carrément plus, et je ne suis qu'en mode Gouffre, un mode Abyss se débloquant par la suite.
Je l'ai attaqué avec le CPP, qui est plutôt agréable et se marie très bien avec la composante action de ce mode. Je ne suis pas certain de l'utiliser en mode ENFER, qui encore une fois à l'air flippant.

Tout ça lui fait gagner un point par rapport au départ, pour une note de cinq étoiles.
Et mine de rien il y a pas à chier, si on nous sort des jeux de cette trempe plus régulièrement sur 3DS, bah la Vita ne sera plus seule sur son segment. C'est la seconde fois que j'ai le sentiment de jouer à un titre AAA console de salon sur une portable, après PW. Et le meilleur c'est que le jeu est parfaitement adapté à son support.

Des adaptations comme ça j'aimerai en voir plus souvent....

La prochaine édition de ce test sera un grand nettoyage pour une version définitive.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Vos tests de Resident Evil : Revelations

tous les tests