Donkey Kong Country Returns sur Wii, le test de Alex_Laurentino

Publiez votre test
Signaler
Alex_Laurentino
10
Alex_Laurentino Wii

--Un jeu Retro d'une qualité Rare--

ATTENTION : Ce test est l'euvre d'un fanatique de l'époque SNES/N64 et de l'entente révolue entre deux géants du jeu vidéo : j'ai nommé Nintendo et Rare. Il est donc à 300% subjectif et ne reflète absolument pas la vision d'un grand public mais celle d'un féru de cette série et de ces deux sociétés citées en générale.

Il y a des séries qui marquent une epoque, un esprit, qui laissent leur empreinte et inspirent des générations entières de développeurs et de créateurs en tout genres... Celle des Donkey Kong Country sur Super Nintendo en fait partie. Fruit de la meveilleuse collaboration entre les génies de Rareware et le talent de Nintendo, Donkey Kong Country a révolutionné le jeu de plateforme 2D et l'a poussé à un niveau encore aujourd'hui très rarement atteint (pour ne pas dire inégalé)... Prouesse que le duo magique reproduira quelques années après avec Banjo Kazooie sur N64 : cette fois les deux studios ré-inventerons la plateforme 3D en lui donannt un aspect action/aventure dans un openworld à la mario 64. Un autre chez d'oeuvre absolu.

Donkey Kong Country Returns, donc. Je vous propose pour commencer d'étaler tout les petits défauts et regrets que j'ai pu trouver dans le jeu avant de parler de ses (nombreuses) qualités.

- Déjà, le Nom : Pour moi c'est simple, il est mauvais, tout simplement ! Alors que les épisodes 2 et 3 de la série se proposaient d'afficher un simple numéro ainsi qu'un petit sous-titre (Diddy Kong Quest et Dixie Double Trouble), cet épisode tombe dans le simpliste avec un "return" qui fait penser à un "bête FPS" voir un vieux film d'action ringard... Dommage, même si un titre ne fait pas un jeu, nous sommes d'accord !

- Les Animaux : "Bon sang de bonsoir, mais qu'est ce qui leur a pris ???" Telle fut ma première pensée lors du visonnage des premiers trailers du jeu sur le net... Car oui, selon moi la présence des animaux est un élément culte de la série et aurait du être implémanter dans ce 4ème épisode. Or elle brille par son absence... Alors OUI, Rambi est bel et bien présent, mais j'ai envie de dire "Heureusement !!!"... Car s'il fallait en retenir un au niveau charisme, c'était bien lui... Même si la bataille était dure avec Enguarde l'espadon ;)

-Les Kremlins : "Mais mais mais... Ils sont où ???" Me dis-je éberlué et les yeux rougis devant mon écran de pc lors de ces fameux visionnages de trailer avant la sortie du jeu... Et oui, Retro studio a décidé de repartir de zéro sur le plan des enemis, adieu donc la joyeuse bande de crétins du Capitaine K. Rool et bonjour au peuple "Tiki", des statuettes en bois qui ensorcellent les animaux de l'île de Donkey afin de s'en faire une armée... Mouai. Niveau charisme, je trouve que le change n'est pas terrible... Cependant, et nous y reviendrons, les nouveaux enemis ne manquent pas de charme et sont tous aussi débiles qu'attachant. Maiiiis bon, les Kremlins quoi (essuye une petite larme).

- Les deux vies/Diddy non jouable : "DEUX VIES PAR PERSO ???" tels étaient mes mots, et je tremblai à l'idée que nintendo et retro studio casualisent à mort cet épisode en facilitant la vie du joueur avec trop de vies à disposition. Il est vrai que la présence de 4 coeurs présents sur les screens de jeu avait de quoi effrayer les vieux geeks nintendo comme moi... Heureusement la difficulté du jeu est parfaitement régler, comme nous allons le voir.Deuxièmement : Diddy n'est pas jouable en mode un joueur : un peu triste, mais pas insurmontable... D'autant que la jouabilité à été penser dans ce sens.

La famille Kong : "seulement 3 ???" hé oui, adieu funky, wrinkly, dixie, kiddy et toute la joyeuse smalla des précédents épisodes. Dans DKCR, seuls répondent à l'appe Donkey, Diddy et le bon vieux Kranky. Ok, ça passe mais c'est également un peu dommage pour les fans hardcore de la série !

 

Bon, à ce niveau du test je ne trouve plus de défauts, je vais donc désormais vous expliquer pourquoi selon moi ce Donkey Kong Country Returns mérite la note maximale :

- Plate-Forme : Pendant longtemps ce genre à dominé le marché des consoles, mais aujourd'hui il est en complète désuétude... Rien que pour ça, je trouve que le fait de nous sortir un bon vieux jeu de plateforme old school aujourd'hui en 2010 fait bigrement plaisir au vieu fan du genre que je suis ! Et je suis sure que je ne suis pas le seul...

-Un vieux rêve : + de 10 ans qu'on attendait une suite à cette série mythique... A vrai dire on avaient presque arrêté d'attendre tellement cela semblait impossible. Et là, soudainement, Nintendo à illuminer le visages de plusieurs centaines de fans lors du dernier E3 : un très beau cadeau de la part du géant japonais, surtout en cette periode de casulisme exacerbé (et introduit par Nintendo himself).

- Une jouabilité et un gameplay aux petits oignons : C'est simple : tout répond au doigt et à l'oeil. Si j'avais une seule critique à faire sur la maniabilité, ce serait pour ces fameux "rebonds" sur les enemis qu'il s'agit parfois d'effectuer afin de récupérer un bonus. Je trouve la manip' pour réaliser ces derniers trop hasardeuse et pas assez réactive (ça marche une fois sur deux)... Mais bon, on s'y fait à la longue. A part ça, tout marche nikel et on à l'impression de se retrouver sur cette bonne vieille super nes, avec des manip' toutes simples mais qui font des merveilles, et des phases de gameplay franchement jouissives (lianes, aggripement à des friches d'herbe, wagonets dans les mines, tonneaux, etc etc etc... Génial).

- Un graphisme foisonnant de détail : ...Et sur ce plan là particulièrement je l'attendais au détail ! Car ce qui faisait en grande partie la force des 3 opus originaux, c'était justement cette richesse et cette beauté graphique incroyable. Alors OUI on est sur WII et OUI ça aurait été plus beau sur les consoles concurentes... Mais la force de Retro a été d'utiliser toute la puissance de la machine pour créer un environnement non seulement superbe mais qui sais également émerveiller par de petits détails et pas uniquement par une puissance graphique montrueuse... Ainsi les décors grouillent littéralement de vie et la jungle semble belle et bien vivante, les flammes tremblotent dans les sombres mines, les cascades rugissent et une miriade d'insectes envahit l'écran lorsque l'ami donkey s'élance à travers sa jungle chérie... Du grand art, tout a fait respectueux du travail effecuer par Rare sur la trilogie originale. De plus, la 3D apporte un réel plus au gameplay, avec de nombreuses phases de tonneaux se déroulant à travers plusieurs niveaux de paysage au sein d'un même environnement. Très malin, très bon.

- Les Bonus/La durée de vie : Je vais être honnête, je n'en suis qu'au 5ème monde actuellement... Mais ce que j'ai lu et ce que je sais du jeu me permet d'affirmer haut et fort que la dure de vie est plus que conséquente pour un jeu de ce type. Les bonus des Donkey originels sont toujours présents, et Retro studio a eu l'excellente inititative d'en ajouter un paquet : ainsi dans un miveau nous avons des bananes (classique), mais aussi les lettres K-O-N-G ainsi que les pièces de puzzles... Et pour vous donner une idée du défi, il n'y a aucun niveau à l'heure actuelle que j'ai terminé avec toutes les pièces de puzzle, même en ayant l'impression de l'avoir fouiller à fond... Du très très bon encore une fois, et un vrai respect du passé de la série.

- Les Musiques/ambiance sonore : Un autre point ultra important dans cette série... Et là encore, Retro studio a fait le bon choix en reprenant la plupart des anciens thèmes de la série, superbes et enrichis pour l'occasion. Ce petit côté "funky" et jazzy a été conservé, et il ajoute à la bonne humeur générale du jeu et à l'eperience vidéoludique. C'est bondissant, parfois planant, parfois surprenant, mais c'est toujours très bon. Merci les compositeurs de chez Rare ?

- L'ambiance DK : Et c'est bien là le plus important !!! Ce qui était le plus gros défi selon moi, le fait de réveiller les vieux gamers aigris tels que moi et leur rappeler qu'il est toujours possible aujourd'hui de faire des grands jeux de qualité avec une ambiance et une atmosphère particulières... Ces jeux qui possède un cachet tel que vous ne pouvez plus lacher la manette une fois la partie commencée... Il y a tout : la musique, les environnements, les animations, et... Hé bien je ne sais pas, ce petit quelque chose  fait d'un mélange entre surprises régulières et inventivité folle de la part des développeurs. Cette passion qui a du animer Retro Studio pour raviver la flamme d'une série en perdition depuis donkey kong 64 (lequel était excellent, presque aussi bon que Banjo Kazooie). 

 

Vous l'aurez compris, j'adule cette série qu'est Donkey Kong et j'adulai ce brillant studio que fut Rareware à une époque bénie (les années 90). Retro studio a donc pour moi parfaitement rempli son contrat, et même si on pourra pester ici ou là pour de menus détails (voir le début de mon test), il reste que les développeurs ont su tirer la quintessence d'une série et d'un univers pour en faire une suite sur une console qui manque décidément cruellement de bons jeux gamers.

 

Retro Studio : le nouveau Rare de Nintendo ? Pourquoi pas. Il s'agirait maintenant de créer une nouvelle licence afin d'asseoir leur réputation et nous dévoiler l'étendue de leur talent créatif... Allez messieurs de Nintendo, ne refaite pas deux fois la même erreur et cette fois ci, chérissez un peu plus les studios qui arrivent à vous surpasser dans votre art, tirant ainsi le monde du jeu vidéo et la qualité de ces derniers vers le haut.

 

Alex

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Vos tests de Donkey Kong Country Returns

tous les tests