Donkey Kong Country Returns sur Wii, le test de StephaneC

Publiez votre test
Signaler
StephaneC
10
StephaneC Wii

Test Donkey Kong Country Returns

Il y a des titres qui restent dans les mémoires, des franchises qui ont véritablement marqué l'histoire du jeu vidéo, des indispensables que l'on fait découvrir aux plus jeunes, bref des jeux qui se présentent finalement comme les plus belles réussites de l'industrie, de Mario à Sonic en passant par Kirby. Mais s'il y en a une qui restera à jamais gravée, c'est bien Donkey Kong, un jeu de plateformes qui, malgré les années, près de 30 ans aujourd'hui, aura su conserver toute la magie de ses débuts. 15 ans après la sortie de Donkey Kong Country sur SNES, le singe mythique de Nintendo fait donc son grand retour dans un épisode Wii tout simplement baptisé Donkey Kong Country Returns, confié pour l'occasion à Retro Studios, principalement connu pour son travail sur la franchise Metroid. Accompagné de son éternel ami Diddy Kong, le roi des Kong a-t-il parfaitement conservé la forme de ses débuts ?


Paisiblement installé sur sa petite île, Donkey Kong voit brusquement son coin de paradis sombrer dans le chaos suite à l'éruption du volcan qui la domine. A défaut de lave, c'est une armée de créatures maléfiques qui jaillit des profondeurs de la terre, envoutant sans le moindre scrupule tous les animaux de la forêt, à l'exception d'un seul. Particulièrement énerve par cette irruption soudaine dans son intimité, Donkey Kong fera tout son possible pour ramener un semblant d'harmonie, tout en prenant bien soin de récupérer les précieuses bananes dont il raffole tant. L'aventure débute logiquement dans l'habitat naturel de Donkey Kong, la jungle, une région tropicale des plus classiques, et se poursuit à travers des mondes plus bluffant les uns que les autres. Bien que situés sur une seule et même île, les environnements varient en fonction du territoire traversé, et parfois même en plein cœur du monde visité. Un simple niveau couché de soleil viendra tout simplement nous décrocher la mâchoire, à l'image du stage tsunami ou l'objectif et de traverser la côte en évitant à tout prix de se faire frapper de plein fouet par les vagues venant de l'arrière plan, un vrai régal. L'on retrouve bien évidement une large sélection de stages plus traditionnels, dont plusieurs spécialement dédiés à l'univers de la mine et son célèbre wagon, agrémentés des nombreuses trouvailles de l'équipe en charge du jeu.


Oui, si Donkey Kong Country Returns surprend par la diversité de ses environnements, il étonne encore plus par son contenu. Chaque niveau regorge de nouvelles choses à découvrir, de passages secrets, de pièces, de lettres et d'éléments pouvant totalement modifier l'apparence du lieu exploré. Il s'avère en effet bien plus difficile que prévu de mettre la main sur toutes les pièces d'un puzzle, la plupart étant situées sous le sol, à l'abri des regards, derrière un amas de feuilles, ou tout simplement dans un coffre secret uniquement débloquable en terminant dans un temps imparti la zone bonus du niveau en question. Tout comme avec les lettres KONG, il sera nécessaire de recommencer plusieurs fois le même niveau afin de compléter sa collection, une chose relativement compliquée lorsque que le stage en question nous en fait baver. Le jeu en vaudra toutefois la chandelle, puisqu'une fois toutes les pièces d'un niveau obtenues, un élément du mode bonus sera débloqué, tandis que les lettres KONG permettent, à quelques occasions, d'accéder à un niveau secret. De plus, une sorte de boutique propose également de faire l'acquisition de vies supplémentaires, de cœurs, de potions, et d'une clé en or permettant d'accéder à un lieu original, tout cela en échange des pièces dorées ramassées à travers les niveaux.

La prise en main reste quant à elle relativement simpliste, manette tenue à l'horizontale avec les flèches directionnelles pour se déplacer, le bouton 2 pour sauter et le 1 pour s'agripper aux lianes et s'emparer des tonneaux. Fort heureusement, Donkey Kong dispose d'une poignée d'aptitudes additionnelles, secouer la Wiimote de haut en bas lui permettant de taper sur le sol, d'assommer ses ennemis, ou de casser des blocs, tandis qu'il faut combiner cette fonctionnalité avec une direction pour effectuer une roulade, ou tout simplement souffler en appuyant vers le bas. Diddy Kong, personnage indispensable du mode deux joueurs, mais également compère pour l'aventure en solitaire, est quant à lui uniquement disponible par le biais de tonneaux disposés à des points stratégies. Positionné en tout temps sur le dos de son acolyte, il nous fait profiter d'une fusée accrochée derrière lui et donc de quelques secondes supplémentaires en apesanteur, un petit plus indispensable à de multiples occasions. Car Donkey Kong Country Returns n'est pas aussi simple qu'il en a l'air, cela malgré un premier monde que l'on peut qualifier de 'remise à niveau'. En plus de boss bien souvent redoutables, les prises de têtes sont fréquentes et il n'est pas impossible de gaspiller des dizaines de vies sur un seul et même secteur. Heureusement, Nintendo a pensé à tout en intégrant, comme dans la plupart de ses jeux actuels, une soluce in-game terminant à notre place le niveau en cours, un élément qui, de façon étonnante, pourra s'avérer véritablement utile, même pour les joueurs confirmés.

Difficile de trouver un défaut à ce Donkey Kong Country Returns qui s'en sort à la perfection, aussi bien au niveau de sa bande son, combinant les remix des musiques mémorables des précédents opus avec certaines créations inédites, que sur le plan des graphismes. Bien plus agréable visuellement que bien des jeux sortis sur la Wii, cette production s'avère être au point en ce qui concerne les animations. De la petite feuille à la cascade d'eau en passant par tous les décors situés en arrière-plan, rien n'est mis de côté en ce qui concerne l'animation. En effet, alors que certains tonneaux nous conduisent sur des plateformes placées en second plan, de gros interrupteurs, qu'il faut enclencher en frappant sur le sol à de multiples reprises, modifient totalement l'architecture du niveau, jusqu'à en avoir, à quelques occasions, le souffle coupé.


Grandiose en de nombreux points, Donkey Kong Country Returns s'offre le luxe d'épater, aussi bien lors des premières minutes de jeu, qu'après plusieurs heures. Proposant une durée de vie à la hauteur des espérances, frôlant la dizaine d'heures pour ceux ne souhaitant pas aller plus loin, très certainement bien plus pour les plus accrocs, Donkey Kong Country Returns regorge de petits secrets, à l'image du Rhinocéros, toujours parfaitement planqué bien qu'indispensable pour obtenir les pièces manquantes, des fleurs soigneusement disposées au sol qu'il faut souffler afin qu'elles s'envolent et libèrent un trésor, ou de tout un tas d'autres plantes tropicales. Au final, pour une grande première, Retro Studios pourrait bien nous avoir concocté le meilleur jeu de la Wii à ce jour, toute une performance.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Vos tests de Donkey Kong Country Returns

tous les tests