Rayman Origins sur PlayStation 3, le test de benamanou007

Publiez votre test
Signaler
benamanou007
10
benamanou007 PS3

Le retour du roi !

Après avoir laissé sa place aux Lapins Crétins, laissant des millions de fans en deuil il y a de cela 7 ans, nul ne se doutait que Rayman ferait enfin son grand coming-back et encore moins si tout cela était supervisé par Michel Ancel, le créateur de celui-ci. Pourtant, le petit bonhomme sans bras ni jambes autrefois la coqueluche d’Ubisoft, nous annonça brusquement durant l’E3 2010 son grand retour à travers Rayman Origins. Une nouvelle aventure donc pour Rayman, Globox et leurs amis qui se verront envahir par leurs voisins de la Lande des Esprits Frappés ! Mais venons en maintenant à ce que vaut réellement ce retour aux sources.

Comme les anciens opus de la série, un scénario, bien qu’accessoire au plaisir réel de jeu, et bel et bien présent. Très simpliste et assez succinct, celui de Rayman Origins n’en est pas moins souriant puisque le jeu débute avec une cinématique mettant en scène Rayman et ses amis en train de piquer un roupillon sur les branches de l’Arbre Ronfleur, ce qui énerve les Darktoons de la Lande des Esprits Frappés décidant alors d’envahir La Croisée des Rêves, le joli petit monde de Rayman. Même si le background bien folichon n’est pas bien recherché, Rayman Origins a le mérite d’en amener un, ce qui n’est pas le cas de certains jeux 2D.

Beau à en crever.

Et oui, retour aux sources oblige, Rayman a emporté la 2D sous son bras. Non seulement la 2D fait son petit effet « old-school » mais en plus, le tout est accompagné par le brillant Ubi Art. Késaco ? Il s'agit tout simplement d'un framework d’animation, permettant d'ajouter un squelette virtuel aux dessins et des points pivots qui vont permettre de donner du mouvement à ces véritables œuvres d'art. Qui plus est de nous proposer des animations follement amusantes voire même à mourir de rire (Dédicace à Globox), Rayman Origins vous en mettra plein les mirettes à travers des décors somptueux et variés tout au long de votre épopée. Préparez vos mouchoirs car il n’est pas sans risque que vous en pleuriez plus d’une fois en traversant les 10 mondes de la Croisée des Rêves accompagnées par une bande-son plus qu’envoûtante, nous amenant méticuleusement bien dans l’ambiance folle et déjantée de Rayman, avec des musiques évoluant à chaque monde nous plongeant dans la bonne humeur continue en jouant.

Tout ce qui est frais dans un seul et même jeu.

Le gameplay du jeu peut se définir en trois mots : simpliste, accessible et varié. Trois mots qui en disent long sur ce chef-d’œuvre vidéoludique que nous a apporté Ubisoft Montpellier en novembre dernier. Outre le challenge apporté par chaque niveau, le soft se veut très accessible et pourrait plaire à n’importe quel personne aimant un tant soi peu les jeux vidéo. La prise en main est quasi instantanée puisqu’elle ne réside que sur trois touches de la manette, il vous faudra juste en faire bon usage au fil de votre aventure dans laquelle de nouveaux pouvoirs vous seront conférés par des fées, déjà connues de la série, prises au piège par vos ennemis, les Darktoons. Cependant, vous n’aurez pas droit à la moindre erreur car au moindre choc, sauf si vous avez, au préalable, collecté un cœur dans des petites fioles parsemées dans les stages qui vous octroieront une chance de plus de survivre, votre protagoniste mourra instantanément. Mais heureusement vous reprendrez généralement non loin du lieu de votre dernier trépas. La mort y est d’ailleurs très fréquente dans ce Rayman Origins .

Le but dans Rayman n’est pas de parcourir à la vitesse de l'éclair les niveaux les uns après les autres comme Flash, mais plutôt de collecter le plus de Lum’s, ces petites choses qui brillent partout là, possible afin de remporter des Electoons à la fin de chaque niveau qui vous permettront, entre autre, de débloquer de nouveaux costumes pour vos personnages dans l’Arbre Ronfleur, l'antre de Rayman, ou encore de pouvoir passer d’un monde à un autre. Des contre-la-montre sont également de la partie et sont activables en donnant une baffe à un chrono se situant à chaque début de niveau, une fois activé, on a tout intérêt à prendre nos jambes à notre cou pour ne pas se rater et obtenir le trophée d’or. Avec tout cela, on se retrouve avec une très bonne durée de vie accompagnée d’une soixantaine de niveaux aussi beaux que variés dont on pourra faire le tour en pas moins de dix heures. Mais ne vous méprenez pas, vous pouvez facilement doubler ce compte si vous êtes partant pour fouiller chaque recoin de la Croisée des Rêves. Et croyez-moi, vous le voudrez !


Plus on est de Rayman, plus on se baffe !

Mais l’un des plus gros atouts du jeu est sans aucun doute son mode coopératif jouable jusqu’à 4 joueurs. Et il est maintenant le temps de venir à la première toute petite déception du soft : L'absence d'un multijoueur online. On y croyait pas mais pourtant si, la coop en ligne n’a pas été intégré dans le soft et c’est bien dommage parce que beaucoup de joueurs ne pourront peut-être jamais jouir de la coopération locale à 4 joueurs par un manque de manettes ou tout simplement un manque d’amis... Mais heureusement, j’ai pu m’y adonner ! Même si cela parait un peu le bazar au début, on s’y habitue très vite et de bonnes grosses doses de rigolades accompagnent rapidement la session de jeu dans votre salon.  À plusieurs, le gameplay du soft en est même presque modifié puisque vous pourrez, par exemple, en étant suspendu à une corde, attraper la main de vos amis, vous n’aurez maintenant plus une seule vie mais autant que le nombre de joueurs à l’écran et il sera désormais plus facile de repérer certaines pièces cachées car quatre à huit yeux avertis en valent mieux que deux !

Que de bonnes choses en perspective pour le grand retour du roi en somme. Entre des animations et un level design particulièrement soigné et complet frôlant de très près la frontière entre l’art et le jeu vidéo, un gameplay aussi riche que varié qui vous maintiendra toujours en haleine dans la merveilleuse Croisée des Rêves, une durée de vie plus que satisfaisante pour un jeu 2D, une bande-son splendide qui colle parfaitement au soft et une coop, bien qu'assez brouillon, qui reste très plaisante à parcourir et nous mettra, quoi qu'il arrive, de bonne humeur. On voit mal comment l’on ne pourrait pas vous recommander chaudement ce Rayman Origins qui fait sans aucun doute partie des meilleurs jeux du genre sur consoles HD. Un must pour les fans de la série et à posséder dans sa ludothéque, un jour ou l’autre, par tout bon gamer qui se respecte un tant soi peu.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Vos tests de Rayman Origins

tous les tests