Sonic Colours sur Wii, le test de Vilain-pabo

Publiez votre test
Signaler
Vilain-pabo
8
Vilain-pabo Wii

Cette fois, c'est la bonne.

S'il y a bien un personnage emblématique du jeu vidéo qui a raté son passage à la 3D, c'est bien Sonic. Bien que les premiers Sonic Adventure soient bien mais perfectibles, il faut bien avouer que depuis ça, le hérisson bleu n'était que l'ombre de lui-même. Les multiples tentatives de la Sonic Team pour inventer de nouveaux gameplay n'y faisaient rien tant la base était instable. Comment concilier la vitesse de Sonic et la 3D ? Si Sonic Unleashed paru l'an dernier semblait entrevoir un semblant de réponse, ce Sonic Colours apporte la vérité.

Sonic Colours vous jette dans le bain direct sans tutoriel ni cinématique d'intro. Un brin déstabilisant. Toutefois la première prise en main est agréable. Sonic ne fonce pas direct au moindre inclinaison de stick, il est on ne peut plus maniable. D'ailleurs en parlant de stick, sachez que vous pourrez y jouer avec le combo Wiimote/Nunchuck, Wiimote seule à l'horizontale, la manette classique et même la manette Game Cube. NIveaux controles, si Sonic a perdu son célèbre Spin Dash (une première depuis Sonic 2), il conserve toutefois son attaque téléguidée et le fait de pouvoir foncer à fond les bananes en renversant tout sur sa route. Beaucoup de lourdeurs des Sonic passés ont été corrigés. Par exemple, pour passer d'un rail à l'autre lors d'un grind, un simple coup de stick suffit. Sonic possède également un double saut très utile lors des passages de pure plate-forme. Les commandes sont parfois contextuelles. Les pas de coté rapides ou les dérapages ne sont disponibles que lors des passages qui nécessitent leur usage. Fini donc la prise de tête avec les commandes imbuvables d'Unleashed. Ce Sonic est pleinement accessible même aux néophytes. Une grande première.

Un nouveau Sonic apporte aussi une nouvelle idée de gameplay ingénieuse, cette fois-ci et non plus fumeuse. En libérant les Wisps, étranges poulpes aliens, Sonic possédera divers pouvoirs très pratiques. Foncer sous forme d'un laser, planer dans les airs, se changer en monstre carnassier ou forer le sol à la recherche de raccourcis sont autant d'exemples de possibilités que vous débloquerez au fil des niveaux, ce qui vous obligera à refaire un niveau déjà terminé à la recherche de nouveaux passages. Le jeu possède un challenge supplémentaire : dénichez les 5 anneaux rouges de chaque stage et vous aurez une surprise ! Comme d'hab, le jeu est accompagné de belles cinématiques parfois rigolotes mais force est de constater que le scénario est moins fouillé que les Sonic précédents. La réalisation du jeu est impeccable. C'est ultra fluide malgré des décors bien fournis et impresssionnants (surtout Starlight Carnival). Enfin, que dire de la musique ? Juste sublime, un peu jazzy et follement rythmée. Toutefois, c'est à se demander quel public est visé par ce titre ? Si le scénar' fait volontairement gamin, la challenge contentera les plus aguerris des gamers.

La Sonic Team comprend enfin ses erreurs du passé et nous sert un Sonic de haute volée sans fioritures. Une bonne surprise totalement inattendue que ce Sonic Colours. Pour la première fois depuis la Dreamcast, j'ai plaisir à jouer à un Sonic en 3D et rien que pour ça, je ne peux que vous recommander ce titre.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Vos tests de Sonic Colours

tous les tests