Marvel Vs. Capcom 3 : Fate of Two Worlds sur Xbox 360, le test de Teva

Publiez votre test
Signaler
Teva
10
Teva X360

L'art du cross-over

Marvel Vs Capcom, en voilà un nom qui résonne ! Basé sur un prinicipe simple, les Marvel versus Capcom ont pour principe de concentrer des héros de Marvel et de Capcom dans un univers unique. En 1998, le 1er MVC apparait en salle d'arcade rend de plus en plus populaire ce style de combat que l'on appelle Crossover. En 2000, MVC (new age of heroes) pousse encore les limites du principe. 11 ans plus tard, le troisième volet fait son apparition mélangant ce qui à fait la force des deux premiers opus en rajoutant les dernières technologies actuelles.

La recette gagnante du Cross-over MVC

Les 2 premiers opus ont présentés des personnages issus de la même génération (exemple : Cyclope, Wolverine, Ryu, Ken etc....). Cela avait l'avantage d'être un marqueur temporel mais pouvait dans le temps, être incompris par certains joueurs. Aujourd'hui, MVC3 a débridé ce concept en faisant apparaitre des joueurs aussi divers qu'Arthur de Ghouls and ghost et Galactus de l'univers de Marvel. A la différence, des deux premiers, ce dernier opus permet de jouer avec un personnage de sa génération. J'entends par là, que les plus anciens (40 ans) prendrons pour s'amuser un bon vieux Arthur, que les trentenaires, prendrons plus facilement un Wolverine ou bon vieux Ryu, ceux de 20 ans, Viewtifull Joe et les plus jeunes Wesker. Crossover sur le principe et cross over sur les joueurs, voilà une superbe idée de la part de CAPCOM.

Firework !!

La montée en puissance de nos machines nous permet de faire un feu d'artifice d'explosion et d'effet visuel. L'univers très bd du premier etait bien tenu, la 2nd a essayé d'y insérer le principe de la 3D, mais ce qui a provoqué le vilain défaut de créer trop de différence graphique entre les personnages mais aussi avec les décors. Les 3ème opus respecte cet espèce de chartre graphique pour tous les personnages. Le décor non plus ne jure pas. Quant aux effets d'animation (lancement d'un combo) ne souffre d'aucun ralentissement mais aussi d'aucune coupure flagrante avec le jeu en lui même. Sur le coup, chapeau, CAPCOM a fait un excellent travail.

Des ampoules aux mains, tu n'auras pas.

Le moins que l'on puisse dire c'est que MVC3 est très accessible même pour les plus novices mais aussi pour les affecionados de la série. Dans tous les cas de figure, le nombre restreint de touche ne limite pas les actions des personnages. Cette idée a été bien réalisé. Par contre, certains pouront penser qu'il manque un certains quelque chose à quelques joueurs : manque d'attaque direct ou aérienne. Très certainement, l'éditeur a voulu faire de sorte que les joueurs soient équilibrés mais alors que dire de Hagar, qui bizarrement me fait vraiment rappeler Zangief dans le 1er opus.

le G.A.M.E.P.L.A.Y

C'est fun, bourrin, le joueur s'adapte rapidement aux coups et au jeu. C'est magnifique, rapide, il y en a plein les mirettes. Les styles sont bien différents et présente un challenge interessant pour les pros des jeux de baton. Par ailleurs, notons que chaques personnages bénéficient d'une fin. Ce qui n'était pas le cas, dans les 2 premiers opus. Je noterai que CAPCOM a réussi à ne pas faire tomber marvel versus capcom 3 dans un jeu trop sombre en affichant pas mal d'humour à l'écran. Je vous invite à voir l'ultime combo de Deadpool qui prend dans ses mains votre barre d'énergie  et vous l'envoie en pleine poire. Chapeau n°2 à CAPCOm.

Pour terminer

CAPCOM a réussi dans MVC3 a proposer un jeu complet multi générationel qui plait à tout le monde sans trop faire de concession. MVc3 est un jeu qui assure et qui vous en donnera pour votre argent. Notons au passage, qu'il n'est pas trop cher mois de 70 euros.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Marvel Vs. Capcom 3 : Fate of Two Worlds

tous les tests