Hunted : The Demon's Forge sur PlayStation 3, le test de Zachiel

Publiez votre test
Signaler
Zachiel
8
Zachiel PS3

"Mais courez bande de fous !"

On doit être les seuls avec ma copine à avoir tiqué sur cette phrase, tellement elle faisait cliché du mauvais doublage français, type sitcom espagnol passant sur NT1 le dimanche aprem'. Imaginez la scène : arrivés au coeur d'une ville à feu et à sang, dont les rues sont jonchées de débris et de cadavres, vous voyez au loin un pauvre malandrin en sang, se dirigeant péniblement vers vous en boîtant pour vous avertir d'un danger imminent, dans un ultime instant de souffrance chevaleresque.

Et là, à la place d'une voix de villageois agonisant, on a droit à Roger. Ouaip, Roger, le vieux pote toujours sourire. Et en forme hein 'tention ! Deux flèches dans le dos et une jambe à moitié arrachée, c'est pas ça qui va lui faire tordre sa voix à Roger ! Donc Roger vous lance : "Mais courez bande de fous !". En fait il aurait pu dire ; "Salut les gars ! Bon faut qu'on se dépêche y'a soirée Ricard chez bébert, hop hop hop !" que ça aurait choqué personne.

Ah vous allez vous marrez avec les doublages de Hunted. Et il va vous falloir au moins ça pour tenir en commençant le jeu, car vos débuts vont être douloureux. Déjà vous allez pester contre les déplacements de vos persos, lents et laborieux, bien loin du Hack'n'Slash nerveux vendu par les trailers du jeu. Vous allez également pester contre le panel limité de mouvement par personnage. Vous allez mourir souvent aussi, pour peu que vous ayez augmenté la difficulté. Et en mourrant, vous allez pester contre le developpeur qui s'est chargé de placer les points de sauvegardes et checkpoint du jeu, tellement mal foutus que si vous lachez votre partie vers la fin d'un sous-chapitre pour la reprendre ensuite, bah vous êtes bons pour reprendre tous le sous-chapitre depuis le début, en tout cas en coop, le solo proposant une option "Continuer" salvatrice.

Bref, Hunted au début, c'est un peu la douche froide, surtout si vous avez regardé les différents trailers du jeu avant sa sortie. Mais Hunted s'apprivoise. Et il se dévoile petit à petit.

Déjà le level-design : c'est un jeu couloir et linéaire, mais avec un vrai degré d'exploration. On est pas dans un Oblivion, mais il est toujours agréable de trouver des petites caches d'armes, des coffres au trésor et autres potions de soin que l'on aurait pas découvert en fouillant un minimum les niveaux. Mieux, en cassant certaines barricades en apparence annodine, vous serez surpris de découvrir un véritable petit donjon renfermant Or et armes épiques, et souvent gardé par un mini boss coriace.

En parlant ennemis, entre ceux vous fonçant dessus, ceux en hauteur vous mitraillant de flèches explosives, et les petites bestioles se jetant crocs et griffes sur vos tronches, vous ne serez pas trop de deux pour en venir à bout. Vous manquerez de puissance au début, les flèches d'Elara chatouillent et les coups de masse de Caddoc manquent de punch, mais le jeu adopte un système d'évolution des personnages par l'action : plus vous tuez, plus vos coups feront mal. Plus vous vous soignez, plus vous pourrez porter de potions de soin. Plus vous aidez votre coéquipier, plus vous serez efficace dans l'éclatage de monstres en coop. Bref, plus vous faites une action, plus vous vous améliorerez dans cette action. Simple, efficace, et gratifiant sur la durée.

Tapez et tirez des flèches c'est bien, mais la magie, c'est mieux ! Car Hunted vous proposera rapidement d'apprendre sorts et autres compétences via un système classique de distribution de points. Ces points sont symbolisés par des cristaux, et vous les trouverez en cours de jeu ou sur les ennemis vaincus. Les magies ne sont pas très nombreuses ( boule de feu, éclair, charge etc... ) mais peuvent être améliorées. Elles apportent surtout une dimension tactique salutaire aux affrontements :

Un ennemi costaud armé d'un bouclier vous pose des soucis ? Elara peut le geler un court instant avec une flèche de glace, permettant à Caddoc de le contourner et le massacrer par l'arrière. Vous pouvez même geler son bouclier histoire de le briser plus rapidement !

Un groupe d'archers vous arrose ? Caddoc peut utiliser une Ruée pour se retrouver rapidement au mileu d'eux, puis utiliser une magie de lévitation pour les suspendre en l'air, le temps qu'Elara les achèvent de ses flèches explosives ! La coop, la vrai, celle qu'on aime !

Si on ajoute à ça un graphisme de bonne facture aidé d'une direction artistique inspiré et efficace, on obtient un bon jeu à faire en coop avec un pote ou une amie et disposant d'une durée de vie est plus qu'honnête !

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Vos tests de Hunted : The Demon's Forge

tous les tests