SOCOM : Special Forces sur PlayStation 3, le test de Poisseman

Publiez votre test
Signaler
Poisseman
8
Poisseman PS3

C'est la guerre!

N'ayant jamais touché auparavant à un épisode de la licence SOCOM, c'est en tant que néophyte que je me suis lancé dans la nouvelle aventure Special Forces, sorti la semaine passé sur Playstation 3. Un jeu que je n'ai pu tester qu'en solo bien sûr, en attendant la réouverture du PSN; Move en main, il me fallut un peu moins de 10h pour finir son mode histoire.

Côté gameplay, ça ressemble énormément à du Uncharted (on fait pire) avec beaucoup d'action par gunfights, une vue rapprochée ou encore la santé qui se restaure quand on se met à couvert. Visuellement très agréable, la particularité du jeu vient de la gestion de nos partenaires, obéissant aux ordres de leur chef que l'on incarne. Car nous y jouons le leader d'un groupe de cinq soldats, nos subordonnés étant divisés en deux équipes: une musclée dotée d'armes lourdes, l'autre dédiée à l'approche furtive et équipée de fusils-sniper. A nous, sergent, de les diriger à nos côtés en leur indiquant leurs points de progression, cibles à abattre et méthode employée (attaque de zone discrète ou rentre-dedans). Notre personnage peut également faire preuve de furtivité dans ces niveaux - attaque au couteau dans le dos d'un ennemi - mais ceux-ci sont clairement orientés action; à la différence d'un autre type de niveaux qui nous est proposé, marchant dans les pas d'un certain Sam Fisher. Moins nombreux, ceux-ci nous font incarner un autre personnage dans des missions solitaires et nocturnes, ou l'infiltration est rendue par une jauge de discrétion, des corps à cacher, de longues minutes à observer les rondes des ennemis tout en rampant dans les fourrés. La moindre alerte vous met sous le feu des balles, et autant vous dire que vous quittez ce monde rapidement. Bref, cette alternance entre deux types de gameplay est un vrai plaisir pour le joueur, ce qui est moins le cas de l'histoire racontée.

Pour faire simple, j'adore me lancer dans les missions du jeu mais ne me sens absolument pas concerné par le scénario. C'est plus fort que moi, j'ai rapidement décroché et ne m'en porte plus mal en me focalisant sur l'objectif en cours. Pourquoi je me bats, qui sont les bad guys? En fait, je n'en sais rien et cela m'importe peu... j'ai juste compris que nos forces spéciales ont été envoyées en Asie du sud-est afin d'arrêter l'invasion d'un pays et l'émergence d'un nouveau pouvoir militaire, et que bien évidemment de multiples trahisons en font partie comme dans les bons vieux nanars avec sieur Chuck Norris. En même temps, on est dans l'armée, on doit donc aller là où on nous le dit et puis c'est tout. Et c'est aussi bien comme ça.

Quoi qu'il en soit, l'ambiance de ce SOCOM Special Forces est excellente et le doublage français très bien rendu, la réalisation technique au top, le gameplay classique et efficace (reconnaissance au Move parfaite), les deux types de missions nous évitant toute monotonie tout comme les stages en ville et en campagne-forêt, et enfin le côté tactique nous demandant une réflexion intelligente dans la progression et les combats. Sa durée de vie solo me paraît honnête - d'ailleurs, chaque niveau du jeu possède des dossiers à récupérer de manière optionnelle, que le joueur peut alors décider de partir en quête ou simplement se satisfaire de la mission principale - mais j'attends désormais beaucoup de son multijoueurs que je testerai dès que possible. Son gros défaut vient donc d'une histoire qui ne passionne pas et qu'on oublie rapidement, mais à par cela c'est du très bon.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Vos tests de SOCOM : Special Forces

tous les tests