Gregory Horror Show sur PlayStation 2, le test de Sombre Plume

Publiez votre test
Signaler
Sombre Plume
8
Sombre Plume PS2

Do you know my name ?

Testé sur : PS2
Date de sortie en europe : 4 Décembre 2003
Développeur : Capcom
Editeur : Capcom

Alors, un jeu de Capcom rare et peu populaire mais qui mérite un article digne de ce nom... Car notoriété ne rime pas toujours avec qualité. Merci à ma Zalla une fois de plus de m'avoir fait découvrir ce jeu. C'est l'adaptation d'un animé en 3D qui n'est uniquement sortie au japon.

Histoire :

L'intro du jeu pose directement les bases et l'ambiance sans pour autant être spectaculaire mais elle a le mérite de nous immerger directement dans l'univers dans lequel on va rentrer.
Un monde étrange, inquiétant, aux personnages bizarre et marrants. On commence donc le jeu dans une des chambre de la pension Gregory - un hôtel pas comme les autres - et on va vite le comprendre en entendant les hurlements de notre voisin de chambre.

La trame principale est sans doute pas transcendante mais elle est fraîche et assez originale. Les personnages sont tous plus dingues les uns que les autres. On va devoir collecter des âmes pour les donner à la mort en personne, dans le but de pouvoir s'échapper de cet hôtel maudit qui à capturé notre âme torturée et perdue.

La fin est absolument pas décevante et elle est même très surprenante pour un jeu, en apparence, léger.

Gameplay :

Le principe du jeu se situe entre un jeu d'infiltration espionnage mélanger à du survival. On va devoir espionner chacun des pensionnaires sans se faire repérer, de cette manière on va apprendre comment les neutraliser afin de leur voler leurs précieuses âmes. Seulement ça ne s'arrête pas là, après leurs avoir voler leurs âmes ces mêmes personnages vont nous courrir après et il va falloir les éviter en regardant sans arrêt ou ils se situent et ce qu'ils font à certaines heures (ils ont tous leurs habitudes dans la journée).

On peu donc regarder à travers les serrures, se cacher dans les chambres, sous les tables ou encore dans les placards. Si un résident de l'hôtel vous attrape vous perdez énormément de vie et vous assister à un "horror show", une sorte de scène cinématique ou vous vous faites trucider. Il est possible de collecter des livres et des objets ce qui donne un tout petit coter rpg. Grâce aux livres ont peut augmenter sa barre de santé et les objets permettent de nous guérir de certains états ou de réussir à mieux bernés les personnages. Enfin il existe un mini jeu qui fonctionne un peu comme un espèce de jeu de société.

Alors le gameplay, dit comme ça, ne casse pas des briques non plus mais il est vraiment prenant et a quelque chose de vraiment différent. Il devient de plus en plus dur étant donner que les personnages sont plus nombreux et qu'à la fin il faut tous les éviter. Il y a un coté tactique et réflexion ainsi que des petites énigmes. On ne s'ennuie pas beaucoup dans le jeu car il se diversifie assez. Les dialogues et autres scènes sont drôles et intéressants et on s'y prend très vite. Par contre le gameplay est vraiment dur à comprendre au début mais dès qu'il est compris ça ce joue très facilement et surtout on s'amuse beaucoup. Des fois cependant on est agacer par la difficulté un peu mal dosée. Donc la patience est de mise, de ce coté-ci. Le reproche que je pourrais donner est le manque d'explication sur le fonctionnement du jeu.

Graphisme :

Pas franchement un jeu spectaculaire sur ce niveau la. Mais il possède un style bien à lui. Les personnages sont des sortes de cubes caricaturés sur pattes, des papertoys avant l'heure ^^. Une réelle personnalité sort du titre. Les décors sont limités mais assez bien travaillé tout de même. Les scènes d'horreur sont marrantes et les autres scènes cinématiques sont vraiment plaisantes à regarder. Mais ne vous attendez pas à du grand spectacle non plus.

Musique :

Le jeu est en anglais sous titré français et les voix des personnages sont très sympathiques (mention spécial pour Neko zombie) mais la traduction n'est malheureusement pas toujours à la hauteur. L'ambiance sonore est très bonne, avec les bruits de grincement et les sons stressant quand on se fait poursuivre. La musique est assez sympa même si on ne tape pas dans le grand orchestre. On est quand même immergé de façon très efficace. Cela dit il existe quelques voix de personnages très agaçantes...

Conclusion :

Il ne paie pas de mine au premier abord mais en creusant et en s'armant d'un minimum de patience on découvre quelque chose de bon, oui car Gregory Horror Show est un bon jeu. Ce n'est certes pas un hit en puissance mais il est tellement frais et original qu'il mérite d'être fait. L'humour est omniprésent et les énigmes sont plaisantes à résoudre. Brillamment rythmé, originale dans tout ses aspects, l'histoire est plaisante et la fin est juste très chouette avec un message sympathique. Comptez une dizaine d'heures de jeu. Le jeu a cependant quelques petits défauts comme les mauvaises explications sur le système de jeu, des graphismes pas franchement énormes et un manque de richesse sur certains aspects du gameplay. (J'aurais aimer que les items du jeu soit un peu plus poussées et que les interactions avec les personnages soient plus variées).

Ceci dit Gregory Horror Show est un jeu à faire et je le conseil vivement.

Note : 4/5

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Vos tests de Gregory Horror Show

tous les tests