Darksiders II sur PlayStation 3, le test de woodMok

Publiez votre test
Signaler
woodMok
8
woodMok PS3

Être Mort, ça le fait !

 Salut à toutes et à tous pour mon premier test sur Gameblog !

Aujourd'hui, c'est Darksiders 2, nouveau jeu édité par THQ et développé par Vigil Games !

                                          -_Ce test est garanti sans Spoiler_-

Sommaire:

-I. Une question d'Ambiance ?

-II. Parce que Link est trop gentil !

-III. Technique du Titre.

 

I. 

 

Quand on joue à Darksiders 2, ce qui frappe, c'est la Diversité des différents donjons proposés durant toute l'aventure.

Certes, les graphismes ne sont pas ceux d'un Battlefield 3 ou d'autres FPS avec de bons rendus graphiques. Cependant, Darksiders 2 se démarque par son ambiance vraiment unique. Les jeux de lumières sont habilement présentés, les décors variés et ouverts, et les structures bien pensées.

Les textures sont bien réalisées, mais pas grandioses non plus. Les environnements énormes peuvent paraître assez vides. Mais la patte artistique fait son effet : au joueur d'aimer ou non !

Alors qu'on pourrait s'attendre à des espaces gothiques à outrance, le jeu ne tombe pas dans le piège; chaque monde est unique : des vastes plaines vertes, en passant par des donjons infernaux, vous ne vous lasserez pas des univers de ce Darksiders.

C'est donc plus une histoire de goût qui définira votre avis sur le Monde de Darksiders 2. J'ai adoré, mais si vous êtes un habitué des jeux réalistes, avec des graphismes NextNextGen, cet aspect du titre peut vous décevoir.

 

II.

 

Le Jouabilité du jeu est quant à elle presque parfaite : la diversité de cette dernière apporte beaucoup au jeu, qui ne se limite pas au même système de Gameplay pendant toute la durée de vie.

En effet, on assiste à un mélange de plusieurs genres : Du Beat'em All, bien entendu, avec des combos pas trop compliqués non plus, mais très personalisables.

De l'Aventure, très proche d'un Zelda au niveau de l'organisation de l'Histoire : Des donjons, des boss, des secrets, des énigmes ( Pas du proffesseur Layton, MAIS, c'est un plus), et de l'action bien dosée.

Du RPG : ne vous attendez pas à un système extrêment poussé, il y a ce qu'il faut pour un jeu d'action de ce genre. Basé sur le Loot, chaque item trouvé dispose de capacités ( Chance de coup critique, plus de santé, jauge de magie amélioré etc...). Un arbre de compétences vous permet de jouer plus ou moins rentre dedans, ou invocateur à distance, le choix est vôtre !

Vous aimez Zelda, mais préferez le style de Kratos ? Vous aimez la gestion d' inventaire gentillette, accompagnée d'un souffle épique propre à la fantasy ? DII est fait pour vous !

C'est donc un gros Pot Pourri que ce Darksiders 2. Il y en a pour tout le monde, mais les extrêmistes des genres ne trouverons par le compte. Ce n'est pas Devil May Cry, ce n'est pas Skyrim, mais ça s'en inspire ! Un peu.

 

III.

 

La durée de vie pour un jeu comme celui là est bonne. Comptez 20 heures pour venir à bout de votre première partie (en mode Apocalyptique, le niveau de difficulté le plus élevé) sans faire les quêtes annexes. puis le double avec le NewGame+, et rajoutez encore 7-8 heures pour faire le tour du jeu. Sans compter le Tribularium, un mode arène assez difficile à enchainer, mais très fun.

Le scénario est par contre la cinquième étoile qui manque au jeu dans ce test. Alors que le début du jeu propose des perspectives interressantes, la fin est un brin décevante, trop mystérieuse et expédiée. Malgré une scène post générique, on en apprend pas plus sur tout ce qui se passe, et, on attend une suite. L'Histoire est néamoins assez prenante durant le jeu pour ne pas vous faire sombrer dans l'ennui !

Le héros que vous incarnez est assez charismatique ( mais il ne parle pas beaucoup. La Mort, me direz vous...) Et les personnages hauts en couleur et interressants ajoutent du bon au jeu.

Le Gameplay est varié ( armes Lourdes, légères, lames, griffes, haches, Faux..) et les ennemis tous différents. Les boss ne sont pas bien durs ( sauf pour un ou deux, bon courage) et nous permettent surtout de ce dire : " J'suis classe quand même".

C'est ça aussi Darksiders 2, être vulnérable, mais être la MORT et tout défoncer quand on le veut !

 

CONCLUSION :

Darksiders 2 est un jeu multigenres qui se veut vraiment distrayant, amusant, et qui donne envie d'y rejouer. Le souffle épique est là, les environnements sont variés, mais il manque un petit quelque chose, un twist scénaristique qui l'aurait rendu parfait.

Comme pour tout, les goûts et les couleurs ne se discutent pas, et c'est à vous de vous forger votre propre avis ! 

Allez, j'ai quelques anges à déplumer moi, à bientôt pour d'autres Test sur Gameblog !

 

N'hésitez pas à me faire des remarques constructives ;)

Merci d'avoir lu !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Darksiders II

tous les tests