Geometry Wars : Galaxies sur DS, le test de tojraf

Publiez votre test
Signaler
tojraf
8
tojraf DS

Entre modernité et tradition

Que de temps parcouru depuis les débuts de la série en tant que simple mini-jeu additionnel de jeux Microsoft ! Geometry Wars est devenu très rapidement une licence populaire, qui a réussi à rafraichir un genre old-school tout en ne lui tournant pas le dos : le shoot-them-up. La série arrive donc sur DS dans une version haut de gamme, au contenu étoffé... 

 

Le parti-pris graphique ne plaira pas à tout le monde, c'est certain, mais il est difficile de rester insensible devant un tel déluge d'explosions multicolores. Le design est très particulier : les ennemis sont de simples formes géométriques, tandis que notre petit vaisseau est réduit à une sorte de spermatozoïde. On ne peut pas faire plus rétro ! Cependant, le jeu n'oublie pas pour autant son époque, en proposant quelques effets de particules lors des tirs plutôt bienvenus. Au fur et à mesure que le nombre d'ennemis augmente, l'écran est de plus en plus surchargé, ça explose de tous les côtés, et ce pour un résultat proche d'un feu d'artifice. Cependant, à partir d'un certain point, de violents ralentissements se joignent à la fête, ce qui est assez frustrant et gênant. Autre défaut : les menus de sélection des niveaux beaucoup trop austères, et une écriture sur fond noir peut lisible. 

Les musiques électroniques sont rythmées, et plutôt efficace pour maintenir le joueur concentré sur l'action. Elles sont par contre ultra-répétitive, mais on ne peut que s'émouvoir devant la volonté des développeurs à nous prouver que oui, on savait captiver le joueur au moyen de seulement quelques notes autrefois... Les bruitages sont quant à eux dans le ton. La bande-son reste relativement discrète, et n'a rien de véritablement transcendant. 

La précision des commandes dans un tel jeu est un des points les plus essentiels. Les développeurs ont opté pour un maniement du vaisseau avec la croix directionnelle, et d'utiliser l'écran tactile pour gérer les tirs. Car Geometry Wars ne vous réduit pas à des mouvements de gauche à droite, mais vous permet d'évoluer dans une arène fermée où bon vous semble pour survivre. Les niveaux sont de tailles et de formes variables pour une expérience de jeu très différente d'un niveau à l'autre. Il faut toujours garder un oeil sur vos adversaires, animés de mouvements différents : certains se précipitent sur vous, d'autres tourbillonnent pour mieux vous surprendre, etc. le jeu n'oublie pas de proposer un petit aspect tactique, en donnant dans la plupart des niveaux au joueur quelques bombes qui permettent en un coup de supprimer un grand nombre d'ennemis, pour pouvoir souffler un instant. Le gameplay est donc très dynamique, bien pensé pour s'adapter à la DS, et donc difficilement critiquable. 

On semble véritablement être retourné dix en ans en arrière, et ça a du bon ! Le jeu conserve, grâce à son design, une atmosphère originale, proche de l'oeuvre d'art moderne dès que l'action s'emballe, et que les tirs se multiplient. Si on retrouve ses marques immédiatement, le jeu propose de s'investir dans une ambiance particulièrement rétro, qui plaira aux vieux routards et aux nouveaux venus. Quand on vous dit que Geometry Wars est universel ! 

Cette version DS possède un contenu bien évidemment étoffé par rapport aux anciens volets de la série. Vous avez accès à une soixantaine de niveaux, très variés, et sur lesquels vous devrez débloquer des récompenses de bronze, argent et or. Si le jeu est très accessible et pas franchement difficile, obtenir certaines médailles vous demandera pas mal d'essais pour connaitre l'organisation du niveau par coeur. La quête de high score est bien sûr l'élément central du jeu, qui propose de comparer ses scores avec ceux des joueurs du mon de entier. Il y a également des modes multi assez sympathiques, qui supportent le game sharing, pour une expérience de jeu immédiate et intense entre amis. On peut de plus débloquer la toute première version du jeu, à considérer comme un ajout supplémentaire intéressant. On regrette juste que les développeurs aient réservé l'accès au dernier monde du mode solo aux joueurs qui ont acheté les versions Wii et DS. Une décision qui laisse un goût amer. 

 

CONCLUSION

La DS est le support parfait pour ce genre de jeu, et Geometry Wars l'a bien compris. Entre tradition et modernité, le jeu passe outre toute considération technique pour atteindre le Nirvana du jeu video : le fun intense et immédiat, le tout avec un contenu à la hauteur des espérances. Que demande le peuple ? 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Vos tests de Geometry Wars : Galaxies

tous les tests