The Nomad Soul sur Dreamcast, le test de kaka2707

Publiez votre test
Signaler
kaka2707
8
kaka2707 DC

"Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver", Jacques Attali

Omikron, The nomad Soul est un jeu développé par les français de Quantic Dream, et édité par Eidos Interactive en 1999. C'est le premier jeu de David Cage.

Un petit bout de chemin dans la cité d'Omikron

Pour faire cette rétrospective il a fallu que je branche cette bonne vielle Dreamcast. J'ai un peu galèré au niveau de la prise péritel pour avoir l'image mais finalement tout c'est bien passé.

Alors j'allume la console après avoir mis la galette d'Omikron dedans. Je laisse tourner le jeu tout content de voir s'afficher le logo de Quantic Dream. Et là quelle ne fut pas ma surprise quand je vis s'ouvrir un vortex dans ma télé pour laisser apparaître un... rouquin! Oui un roux! Très sympathique mais légèrement essoufflé le rouquin en détresse m'interpelle. Du genre "hey Kaka j'ai grave besoin de ton aide là y'a des enfoirés de démon qui me colle au cul alors rentre moi dedans et sauve ma peau!"
Bon ok c'est pas dit comme ça, puis j'ai personnellement aucune envie de lui rentrer dedans moi... Mais ça on y échappe pas...

Ouf c'est seulement mon âme qui doit quitter mon corps et prendre possession du sien (faites pas les cons avec mon corps quand je suis pas là bandes de pervers). Je décide d'investir son corps même si en temps normal j'attend de faire de plus amples connaissances. C'est vrai quoi je possède pas n'importe qui, je suis très pudique...
Notre ami le rouquin (Kay'l de son vrai nom) ne me laissera pas ses souvenirs le gros radin, une fois dans son corps je ne connaîtrai rien de sa vie ni de son monde. Ce sera difficile de me faire passer pour lui.

Je suis donc happé à travers le vortex (j'avais toujours rêver de faire comme dans Sliders) et j'atterris dans une ville sombre, la cité d'Omikron...

Et paf, direct je me prend une mandale, pas le temps de réfléchir. Un monstre m'attrape, me fous la misère de ma vie avant de me laisser par terre comme une loque. Chouette l'accueil. Je comprend que je vais devoir me faire à l'hospitalité des citoyens de cette étrange cité. 

Un mécagarde, sorte de gros robot policier arrive et me conseille de rentrer chez moi pour me réhydraté... Je viens de me faire démonter et lui il me dit d'aller boire de la flotte! Soit, de toute façons je n'ai aucune envie de rester dans cette ruelle. J'arrive donc dans un endroit un peu plus animé. Je cours pour inspecté les parages mais je me perd vite dans cette grande ville. Alors comme tout le monde le ferais à ma place en apprenant que c'est gratos: j'appel un taxi.

Je me rend alors à l'appartement de Kay'l. Et c'est pas un vulgaire HLM! Non monsieur a des moyens, et je rentre donc dans un appartement sympathique qui sera mien pour toute la durée de mon séjour dans Omikron. Je ne me gène pas, je fouille un peu partout, dans les tiroirs, les placards,... Puis là...SURSAUT!
Une pouf en minijupe pointe une arme sur moi!

Quoi? Elle me saute dans les bras? Ah ouais c'est comme ça que ça marche? Cool ça me change de la branlée de tout à l'heure je crois que je vais me plaire ici finalement.

Elle s'appel Telis et c'est la femme de Kay'l, ça va il s'emmerde pas. Je la questionne sur ma disparition, enfin celle de son mari, mais je décide de ne pas lui dire qui je suis. J'apprends donc que Kay'l est un enquêteur, il était avec son coéquipier sur une affaire louche. La petite dame n'en sais pas plus. Il va falloir que je me rende au poste. Mais avant j'aimerai me remettre de mes émotions, je rejoint Telis qui est partie se couchée...

Le lendemain après voir bien cauchemardé et malgré l'envie de rester avec la belle je me lève pour aller bosser, Kay'l m'a confié un service et je me sens morveux d'avoir abusé de sa femme. Je me farci quelque séance d'entraînement au combat dans la foulée et acquière le titre de "maître Taar" je n'ai aucune idée de ce que cela veut dire, mais ce que je sais c'est que maintenant ils peuvent venir les connards je suis près à leurs mettre la misère.

Avant de partir je donne à manger au lézard, puis taxi jusqu'au centre de sécurité. Arrivé sur place je me dirige vers mon bureau, je constate que j'ai plusieurs affaires en cours, mais celle qui semble être la plus intéressante est classée top secret, je n'y ai pas accès.

Je vais voir la chef pour comprendre et voilà que je suis le principal suspect du meurtre de mon coéquipier! Mais cela n'empêche pas la grosse bouffonne de me donner du taf, je dois interroger une fille accusée de terrorisme. Après une brève enquête dans l'appartement de ladite jeune fille j'ai toute les preuves de sa culpabilité mais je la déclare quand même innocente. Bah ouais, déjà elle est très mignone, en plus moi je suis pas flic.Puis dans cette cité autoritaire à la 1984 de Georges Orwell ( Big Brother est ici remplacé par Ix, un ordinateur) je suis plutôt pour le terorrisme.De toute façon la chef m'a gavée. Et non contente que j'accomplisse les basses besognes elle me demande en plus de lui préparé un café! 

Bah d'accord. Elle veut un café? Elle va l'avoir son café! Un peu de nourriture périmée dedans et ni une ni deux elle tombe malade! Faut pas me chercher moi. Je suis un ouf! Je suis un gros guedin!

J'en ai marre là, et surtout j'ai faim. Je rejoins ma petite femme (ouais je m'en tape de Kay'l finalement) au resto, elle m'a commandé un steak de gram, ça vas c'est a peu près comme ceux de chez nous, c'est juste un peu plus corsé. 

Mais évidemment j'allais pas bouffé tranquille! Une alerte, un super marché est attaqué, c'est le moment pour moi de prendre le flingue.

Je vide le magasin sans trop de problème et je rétame le boss des caïd en combat rapproché. Huit mec en tout et je n'ai pa eu de renforts,... c'est louche, quelqu'un essai de m'éliminer....

Besoin de repos. Je vais me posé dans un bar de streap tease...

Le test:

Une longue introduction. Mais j'ai essayé d'être le plus près possible de ce que David Cage voulait véhiculé avec Omikron, The Nomad Soul: Un jeu immersif et prenant.

Dès le début le ton est donné, Kay'l fait irruption dans votre télé et vous dit qu'il vous mènera en un monde réel où chaque choix entraînent des conséquences irréversibles. Le héros c'est vous! Graphiquement c'est de la dreamcast, mais le jeu est beau pour la console et l'univers est riche. Les décors sont très recherchés et cohérents, on plonge dans un monde à part entière régit par ses propres lois. Une immersion graphique. On notera tout de même quelques ralentissements et une animation un peu saccadée, mais rien de bien méchant.

La maniabilité du jeu peut faire peur à l'heure des consoles HD, c'est rigide, pas toujours précis mais au moins c'est simple à prendre en main. On est les maîtres du corps de Kay'l et cela ne fait aucun doute.  L'unes des originalité du jeu se trouve dans le gameplay, il change régulièrement. Les phases d'exploration constituent la partie la plus importante du jeu. Il faudra mené plusieurs enquêtes et cela ne sera pas facile, de nombreuses énigmes seront sur votre chemin, d'ailleurs n'oubliez pas de nourrir le lézard ;)

Ces phases de jeu laissent parfois place à des combats rapprochés style Tekken, là il s'agira d'accomplir des enchaînement tout en évitant de prendre trop de coup pour mettre vos adversaires au tapis. Quand ce n'est pas des combats au corps à corps le jeu vous entraîne dans des phases de shoot à la première personne. Ces phases, bien que perfectibles donne du charme au jeu et rafraîchissent le gameplay.

Le monde de The Nomad Soul est vaste et laisse une grande liberté. Vous aurez hors de la quête principale, un vaste choix de quêtes secondaire. Le scénario quand à lui est une pure merveille. Il offre son lot d'émotions et de rebondissement. Vous rencontrerez de nombreux personnages haut en couleurs, dont certains seront jouables, car oui votre âme est nomade et elle pourra voyager de corps en corps, vous pourrez incarner une trentaine de personnages, chacun possédant leurs propres particularités et caractéristiques.

Je terminerai ce test sur la musique, la bande son est miraculeuse. Xavier Despas a fait un énorme travaille sur la musique de The Nomad Soul. Mais ce qui marquera les joueurs reste la présence de David Bowie dans le jeu. Oui dans le jeu, il a accepté d'être modélisé pour l'occasion et a crée plusieurs musiques exclusives pour Omikron.

Omikron est donc un chef d'oeuvre. Un long moment de bonheur. David Cage est né. Le jeu vidéo connaît une révolution scénaristique, le jeu est bon, le jeu est mature.

Désolé pour ce long pavé mais le jeu le méritait.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Vos tests de The Nomad Soul

tous les tests