Oddworld : La Fureur de l'Etranger sur PlayStation 3, le test de J3r3my

Publiez votre test
Signaler
J3r3my
10
J3r3my PS3

Stranger redemption

Vous incarnez un personnage mi-créature mi-cowboy et que tout le monde appel l’ETRANGER. Vous apprenez très rapidement que votre principal hobby est chasseur de prime et sa tombe bien vous êtes le meilleur. En réalité, l’étranger est à la recherche d’un médecin pour une raison assez obscure au début du jeu et pour sa il vous faut obtenir 20 000$. Donc vous allez devoir écumer toutes les villes du coin pour obtenir des contrats et vous faire de l’argent rapidement.

Une mise en bouche qui donne le ton

Au lancement du jeu, une petite cinématique nous montre ce personnage poursuivant un malfrat. Quand on ne connait pas ce jeu et qu’on regarde attentivement cette séquence, on est interpellé par l’arme utilisée par l’Etranger : une arbalète. Oui, vous allez me dire jusque là rien d’extraordinaire mais l’originalité vient des munitions que l’arbalète utilise : des bestioles vivantes. Et oui, pendant la cinématique on le voit ramasser certaines de ces petites bestioles et les projeter à la tronche du malfrat. La poursuite se termine d’ailleurs par un tir d’araignée qui ira tisser sa toile autour du vilain pour l’immobiliser. J’ai vraiment adoré cette mise en bouche parcequ’elle permet d’entrevoir les possibilités de gameplay que le jeu va nous proposer. D’ailleurs, tout de suite après cette scène, un petit didacticiel vous permet de faire connaissance avec certaines de ces bestioles et vous explique leurs particularités parceque chaque munition à son utilitée et croyait moi, il sera nécessaire de toutes les utilisées durant le jeu surtout en difficile.

Un gameplay surprenant

 Tout le gameplay est basé sur ces munitions. Il est possible de charger deux types de munitions à la fois sur l’arbalète (d’ailleurs étant vivante, on les voit bouger, cligner de l’œil ou baragouiner un langage incompréhensible) et ainsi faire des combinaisons plus ou moins efficaces. Et pour faire le plein de munitions, plusieurs possibilités s’offrent à vous : trouver des caisses de munitions plutôt rares (hormis proche des boss), au magasin de la ville la plus proche (mais pas pratique quand on est en mission), et dans la nature. Cette dernière consiste à chasser ces munitions. L’idée est excellente parcequ’on se surprend à regarder les arbres pour essayer de trouver un essein de guêpe, ou dans les buissons pour trouver des écureuils etc… Je ne veux pas vous lister la totalité des bestioles que l’on peut trouver pour éviter de vous gâcher la surprise mais seulement vous donner un exemple qui illustre bien mon propos :

un bandit se trouve barricadé dans une grange avec à ces côtés une tripoté de trouffion qu’il va falloir réduire au silence pour pouvoir le choper. Pour commencer j’essaye de repérer l’emplacement des ennemis, facilité par le radar qui me permet de les localiser mais surtout de voir leur champ de vision (à la manière d’un metal gear solid). Vu leur nombre, je décide d’opter pour la manière douce. Je charge sur mon arbalète des écureuils et des araignées. Je projette un écureuil pour attirer les ennemis un par un (cet animal permet d’attirer un seul bandit à la fois) et une fois qu’il est dans mon viseur, hop un tir d’araignée bien placée et je le ficèle comme un saucisson. Il ne me reste plus qu’a le capturer pour ramasser un petit butin. Je réitère l’opération plusieurs fois pour bien faire le ménage avant de charger des guêpes et une bestiole électrique bizarre pour finir le travail plus brutalement. Tout le monde est capturé (vivant ou mort), je peux enfin défier le chef pour remplir mon contrat. Je regarde les environs pour récupérer des munitions mais je ne trouve pas de caisse. Par contre, je trouve des écureuils se baladant dans les hautes herbes, plusieurs esseins de guêpes dans les arbres donc j’entreprends une petite récolte en les assommants pour les récupérer. Je suis prêt à mettre une toutoune au chef. Après plusieurs minutes de lutte acharnée, j’arrive à le terrasser mais je n’ai pu faire autrement que de le tuer. Dommage la récompense sera moins bonne. Je retourne à la ville pour clôturer le contrat et récupérer la prime qui sera plus ou moins élevée en fonction des bandits capturés vivants ou morts. Fin de mission. Voici un petit exemple rapide de l’utilisation de certaines munitions.

Et pour en finir avec le gameplay, le jeu se joue en vue FPS pour les phases de shooting mais il est possible de switché sur la vue à la troisième personne pour se balader et explorer chaque recoin. Dans les 2 cas, c’est très jouable même si l’étranger est un peu lourd lors des sauts.

L’Etranger au gout du jour

L’ambiance western est particulièrement réussie même s’il manque un peu de vie dans les différentes villes traversées. Il est effectivement dommage de ne pas avoir plus de choses à faire, seul deux boutiques sont disponibles : une qui vous fournira en munitions et amélioration et une dernière qui vous proposera les différents contrats disponibles. Le jeu étant un remake XBOX, son principal défaut est de passer après le ténor Red dead redemption. Attention, loin de moi l’idée de comparer les deux parcequ’ils sont totalement différents dans leur mécanique de jeu mais pas sur le thème utilisé. J’avais adoré oddworld à l’époque et je l’adore toujours après avoir fini ce remake mais il faut avouer que les villes que l’on traverse manquent de vie pour un western quand on a traversé celles de red dead.  Par contre, il y a toujours ce même humour qu’il y avait dans les précédents oddworlds.

En ce qui concerne l’aspect technique du jeu, ce remake a fait l’objet d’un très bon boulot. Le passage en HD le rends vraiment magnifique même si comme tout remake, les textures restent assez pauvres mais dans l’ensemble le jeu est magnifique techniquement et esthétiquement.  Certains passages sont vraiment très réussis notamment en forêt avec la lumière du soleil passant au travers des feuilles, au bord d’une grande étendue d’eau avec en fond une jolie cascade.

J’ai vraiment apprécié rejouer à ce jeu parcequ’il est pleins de bonnes idées comme les munitions vivantes, la possibilité de passer soit en vue FPS soit en vue à la troisième personne en étant tout le temps très jouable, un humour loufoque dans la droite lignée des oddworlds et un soin tout particulier apporté à l'ambiance et à l'esthétique du jeu. Après avoir était ravi de refaire Beyond good & evil, je suis de nouveau entièrement satisfait pas ce remake HD qui finalement tient encore très bien la route à l'heure actuelle. Ayant fait un petit flop à l’époque, j’espère qu’il trouvera enfin un public parcequ’il le mérite vraiment surtout pour son originalité.

A faire ou à refaire sans hésitation. 

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Vos tests de Oddworld : La Fureur de l'Etranger

tous les tests