Gran Turismo 6 sur PlayStation 3, le test de ripolin

Publiez votre test
Signaler
ripolin
4
ripolin PS3

gran tourismo 5.5

Ce jeu dipsose d'une très bonne base; a savoir une conduite vraiment agréable qui meme si la précision du pad laisse parfois a désirer délivre au joueur, avec de l'entrainement, de fort belles sensations de conduites.

Cela dit; le jeu reste une simple évolution de l'épisode précédent; pire sur certains points une régression.

Par exemple sur le 5 l'I.A était basique, elle se contentait de suivre des rails mais au moins elle n'essayait pas de t'ejecter du circuit a chaque dépassement. Désormais et surtout avec des voitures bien puissantes c'est crise de nerf garantie quand tu sors de la piste suite a une poussée d'une voiture qui se déporte en te barrant la route. Le pire étant que sur les plus longues épreuves tu va les dépasser quelques fois ...

Sinon le jeu finit il va désormais falloir farmer les crédits pour compléter ton garage. Alors qu'auparavant a quelques modéles près il était facile de se payer des modéles prestigieux maintenant c'est devenue une chose bien plus contraignante et pour tout dire rébarbative dufait de l'IA.

Pour ce qui est des menus il est vrai qu'il sont très rapides a parcourir mais il faut aussi remarquer que pour l'instant ils sont quasiment vides faute de contenu. Contenu qui doit arriver mais pour l'instant c'est très limité tant l'IA gache le plaisir en solo. 

Pour ce qui est de l'aspect simulation c'est très mauvais sur pas mal de points : impossibilité de faire des qualifications/tours d'essais avant une course. De ce fait tu régles ta voiture plus au moins à la truelle; très précis merci. Les sons moteurs sont pour la plupart ratés et c'est juste une part importante de l'immersion qui part en fumée. Dans la meme veine il est toujours impossible de paramétrer des départs arrétés. Ici c'est départ lancé obligatoire avec des concurents ayant 15/20 secondes d'avance. Super pour l'immersion.

Je finit en mentionnant sur les dégats désactivés en solo. Merveilleux.

Bref pour conclure cet épisode souffle constament le chaud et le froid, trop peu de nouveautés, encore beaucoup de voitures baclées, une sensation de déjà-vu très présente, l'arrivée intrusive ( si, si ) du micro paiement, mais quelques nouveaux circuits très réussis, mais  aussi et toujours  une conduite grisante sur la longueur.

Pour conclure un épisode dispensable à prendre a moitié prix d'ici quelques mois.

 

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Gran Turismo 6

tous les tests