Enslaved : Odyssey to the West sur PlayStation 3, le test de Matthewx

Publiez votre test
Signaler
Matthewx
8
Matthewx PS3

"Monkey, help me!"

Enslaved, Odyssey to the West, c'est d'abord l'histoire d'un duo, celui de Trip et Monkey.

L'histoire d'un être bourru qui se retrouve asservi par une jolie rouquine. Au premier abord totalement opposés, ils vont devoir faire équipe pour surmonter les dangers d'un monde complètement ravagé. Disons-le tout de suite, ce duo est le point fort du jeu. Chaque cut scene apporte un plus. Souvent marrante, parfois touchante, leur relation est le coeur du jeu.

Ce binôme va devoir évoluer dans un monde post-apocalyptique, à la fois terrifant et envoutant, que l'on aimera parcourir dans ses environnements parfois un peu trop fermés.

Afin de mener à bien sa mission, Monkey pourra compter sur son baton magique, faisant également office de bouclier pour terraser toutes les menaces environnantes. Il pourra également profiter de Trip pour avoir des indications ou encore créer des diversions. La palette de coup de Monkey se révèle malgré tout un peu maigre: coup simple, coup puissant, frappe étourdissante, et jets de projectile rythmeront votre aventure durant une petite dizaine d'heures. Durée de vie également un peu faible mais qui semble être devenue la norme actuelle du genre. On ne pourra d'ailleurs que conseiller de débuter le jeu directement en difficile pour pimenter un peu cette odyssée. Visant probablement un public large, Enslaved se trouve être un jeu assisté, des sauts, aux combats, en passant par les phases de shoot, tout y est automatisé, casualisé. Certains préfèreront parler de confort de jeu. 

Mais comme cité plus haut, Enslaved est avant tout l'histoire d'un tandem, extrèmement bien mis en scène et pour lequel on se prendra très vite d'affection. Et en cela, il est une réussite.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Enslaved : Odyssey to the West

tous les tests