Resident Evil 6 sur PlayStation 3, le test de Juju_37700

Publiez votre test
Signaler
Juju_37700
6
Juju_37700 PS3

Neo-Umbrella

Bon, faisons le point sur le dernier Resident Evil, le bien nommé Resident Evil 6 sortie sur PS360. Pour ma part, malgré quelques défaut technique, problèmes de caméra ou pour la campagne de Chris mon "side kick" qui devait sniper les ennemie, le faisait pas avec beaucoup de précision. A tester en coop avec un ami, cela devrait se passer beaucoup mieux.

Comme beaucoup, je pense, j'ai commencé ma partie par le tandem Leon/Helena, suivit de Chris/Pierce et pour finir avec Jake/Sherry. Bien entendu, vous pouvez commencer dans l'ordre de votre choix, cela n'a pas d'importance car les scénarios de chaque campagne sont liés les uns aux autres. Il sera courant de croiser Chris dans la campagne de Leon ou Jack dans la campagne de Chris. Un peut comme a l'époque de Resident Evil 2 qui proposait 2 scénarios Leon/Claire. La partie avec Leon était sensé d'après les tests paru sur le net être la session de jeu la plus proche de se qu'était Resident Evil a l'époque. Donc au menu, zombies, lieu clos et les chiens. Après un début pour ma part un poil en demi teinte, dut au gros manque de finissions sur certaines texture (ça pique les yeux quand même en 2012), nous voila plongé dans la terreur d'un campus Américain. Vous allez devoir vous frayer un chemin entre ces morts vivant qui ne vous veux pas que du bien, résoudre quelques énigmes, récupérer des armes, munitions, plantes et des pièces d'échec. Non pas pour jouer aux échecs, mais ces pièces sont des monnaie d'échange pour booster vos compétences. Par exemples être plus fort au corps a corps, plus résistant contre des attaque, recharger votre arme plus vite ou encore pouvoir récupérer sur le terrain plus de munition que prévus. Bref bien utile pour combattre vos adversaire. Vous pouvez customiser que 3 compétences pour votre perso, choisissez les biens en fonctions de vos ennemies. Une fois que vous avez acheté/débloqué plusieurs compétences, vous pouvez mettre en favoris dans une dizaines de slots prévu a cet effet, 3 compétences par slot. Avec ça, vous êtes paré a toute circonstance. Les achats de compétences se font a la fin de chaque chapitre, chaque campagne en propose 5. Comptez 5 heures en moyennes par campagne.

Revenons a Leon et Helena, une fois l'aventure entamée, vous découvrez le scénario du jeu, commencer a comprendre le pourquoi du comment de ce nouveau chaos qui vous emmènera jusqu'en Chine en passant par l'Europe de l'Est. Ce qui est le même programme pour chaque campagne d'ailleurs. Depuis le Resident Evil 4, ce n'est plus une surprise pour personne, la saga est devenu beaucoup plus action que ne l'été les premiers épisodes, bien que cette tendance ai commencé, ceci est mon opinion, depuis le Resident Evil 2.
Maintenant, chaque protagoniste peut faire du corps a corps avec ses opposants, et miracle de l'évolution videoludique, on peut tirer en marchant. Un vrai miracle, je vous le dis. Pour moi, le cote "baston" colle bien voire très bien pour des personnages comme Chris ou Jake, mais pour Leon c'est un peut "too much" a mon goût. Les prises de catch que peut effectuer Leon lors des combats sont les bien venus quand on est a court de munitions, mais, ça ne correspond pas au personnage. Finalement, un Leon version Resident Evil 4 ne m'aurait pas déplus. C'est une question de goût.
Du cotes des vilaines bêtes, on sera servis. Leon et Helena devrons affronter une horde de Zombies, chiens ou autre mutation bien dégueulasse,il faut bien l'admettre. Pour conclure chaque histoire, il va de soit qu'un big boss vous attends et qui est bien décidé a ne pas se laisser faire. Quelques fois, les combats contre les boss sont un poil long, car comme souvent, vous pensiez l'avoir terrassé... mais manque de chance il revient d'entre les mort plus gros et puissant qu'il ne l'été avant. Certains QTE viendrons ternir, a mon sens, ces combats. Ils ne sont pas souvent bien amené.

Pour la campagne de Chris et Pierce, a mon avis, c'est  du ton bon. C'est bien rythmé, Pierce vous aide pas mal ainsi que vos camarade de combats. C'est vraiment un excellent duo, avec une entraide dans les moments dur, avec plusieurs clin d'oeil aux premiers Resident Evil ainsi que le dernier en date sortie sur 3 DS. Ça fait toujours plaisir. Un boss fight bien senti pour conclure le 5eme chapitre vous fera le plus plaisir. Pour finir, le duo Jack/Sherryl. Au passage, Sherryl est la gamine du Resident Evil 2. Bizarrement, quand j'ai joué a la démo de Resident Evil 6, la partie avec Jake m'avait vraiment emballé. Déception pour moi quand j'ai fait la campagne. Ça manque de rythme, avec une partie un petit peut "infiltration' qui rappelle Metal Gear. Pas très bien venu je trouve et un peut mou du genoux. Pour pimenter tout ça, nous avons le droit a un "Nemesis" qui vous poursuit pendant tout le jeu, et la par contre vous n'avez d'autre choix que de l'affronter. Il faut être ingénieux et ne pas trop gaspiller ses munitions. Jack est capable de faire du corps a corps plus poussé que les autre protagoniste du jeu. C'est bien, mais j'aurais aime qu'il soit beaucoup plus résistant a ce niveau la. Car pour chaque personnage, quand vous êtes amené a faire du corps a corps, vous avez une jauge  de résistance. A vous de faire le nécessaire pour ne pas être essoufflé après un combat, si non, vous aurez du mal a marcher voire même de courir. Bref, Jack est loger a la même enseigne que ses petit camarade. Dommage.

Une fois ces 3 campagne fini, vous aurait le droit de refaire le jeu avec Ada. Car oui, un Resident Evil sans Ada, ce n'est pas la même chose. Ada étant l'un des personnages principal de l'histoire, vous la rencontrez régulièrement pendant tout le jeu. Comme pour Resident Evil 4, vous refaites quelques portions de jeu choisi, avec, comme pour chaque campagne, un boss a la fin du chapitre final. Ce Resident Evil n'est pas avare en quantité, mais pour la qualité c'est une autre histoire.

Comme je disais au début, certaines textures sont vraiment a des années lumières de ce que propose la concurrence.Des jeux comme Mass Effect ou bien encore les Gears of War le démontre très bien. Les chapitres se passant en Europe de l'Est sont les moins intéressant et les moins beau. Une fois arrivé en Chine, le résultat est beaucoup plus convainquant. La caméra est vraiment trop prêt du personnage, le système de couverture qui n'est vraiment pas ergonomique pour un sous, quelque fois l' IA de votre équipier n'est pas au top, mais est bien meilleurs que celle de Resident Evil 5. Si vous avez l'occasion de jouer avec un pote, allez y. Les passages en hélicoptère, moto neige, ou bien encore en moto sont sympa a joué, pour ma part ce fut le cas, mais pas super bien réalisé il faut bien l'admettre. Autre reproche aussi, le passage "sous marin" de la campagne de Leon/Helena n'est vraiment pas bien réalise. Jouabilité vraiment douteuse, voire même incontrôlable par moment, du a une caméra très mal placée et les QTE ( encore eux ) viennent noyer le tout dans un merdier sans nom. À vite oublier pour la prochaine fois. Idem pour les zombie ceinturé de dynamite. Par quel miracle peuvent-ils faire ça? Ça aussi, à oublier.

En conclusion, que faut il retenir de cet épisode de Resident Evil 6 :

+ Globalement ça reste un bon jeu ( j' y ai passé de bon moments )
+ 3 scénarios + 1 scénario bonus
+ Ada est bien modélisée!
- Caméra trop prêt du perso
- Réalisation en dents de scie
- Pas a la hauteur de ce que j'en attendais

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Vos tests de Resident Evil 6

tous les tests