The Legend of Zelda : Skyward Sword sur Wii, le test de Panckoucke

Publiez votre test
Signaler
Panckoucke
6
Panckoucke Wii

Le tabou Zelda

Le problème des Nintendo-boys, et donc par extension des fans de Zelda, peut être comparé à celui de la gauche française. Ils sont capables de défendre les pires erreurs, et au contraire d'y trouver là quelques vertus.

Ce que j'essaie de dire, c'est qu'il y a un tabou qui entoure Zelda. Impossible d'en dire du mal sous peine d'être immédiatement accusé de ne pas connaître l'esprit de la série.

En ce qui me concerne, j'ai commencé avec A link to the past, et j'adore cette saga. J'ai été bluffé à l'époque par The Wind Waker, transporté par Twilight Princess. Avec Skyward Sword, je le dis d'emblée, je me suis senti insulté dans ma chair de fan. Pour moi, cet épisode n'était tout simplement pas près à sortir.

Tout d'abord, premier contact : les graphismes. Les irréductibles parlent de style, les plus aveugles font même quelques rapprochements avec l'impressionnisme. En ce qui me concerne, c'est bien plus simple que ça : Skyward Sword est moche. La volonté d'instaurer un flou permanent relève simplement de l'indigence graphique. The Wind Waker, sorti il y a 8 ans si je ne me trompe pas, proposait déjà des graphismes infiniment plus fins. Dans Skyward Sword, aucune profondeur, et des textures parfois à la limite de la N64. Et je ne parle pas des phases en plein ciel qui m'ont rappelé les plus belles heures de Skies of Arcadia (sorti en 2000 sur Dreamcast je rappelle), en plus pauvre.

Les graphismes c'est une chose, le gameplay une autre. Je dois dire qu'à ce niveau je n'ai pas été déçu. J'ai retrouvé la rigidité caractéristique de la série, mais personnellement, j'ai aimé ça. On peut dire qu'il s'agit du fameux "esprit de la saga". Le controle élaboré grâce au wii motion plus m'a convaincu. J'ai trouvé que ça apportait un vrai plus malgré quelques errements. Ca ne m'a donc pas dérangé mais j'espère toutefois que le prochain épisode saura faire souffler un vrai vent de renouvellement.

J'ai surtout été très déçu par les donjons. A plusieurs reprises, j'ai eu l'impression de me retrouver sur ce bon vieux Ocarina of time. Les donjons sont petits, les pièces exigus, et les énigmes franchement triviales. Le level design accuse dix ans de retard. Le donjon du bateau est à ce titre un modèle de médiocrité. A un tel point que je me suis demandé s'ils ne nous avaient tout simplement pas ressorti un donjon inédit des épisodes N64! Allers-retours agaçants, tout est en angle droit, bref, ça manque singulièrement d'imagination. A ce titre, je vous le répète, ressortez The Wind Waker et admirez la maestria du level design. A ce niveau là, Skyward Sword est une pure régression.

Pour ne pas condamner davantage ce pauvre jeu, j'éviterai de mentionner l'incroyable bug qui a empêché certain de finir le jeu! http://www.gameblog.fr/news/26312-zelda-skyward-sword-frappe-par-un-gros-bug Comment ça, c'est ce que je viens de faire.

En résumé, ce dernier épisode de Zelda est pour moi un mauvais passage à vite oublier. Nintendo a tout misé sur le contrôle au détriment de la vasteté de l'univers, de l'optimisation des graphismes, et de l'inventivité des donjons. Skyward sword est un jeu agréable, certes long, mais loin, très loin de toucher à la fameuse "Légende" de la saga.

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Vos tests de The Legend of Zelda : Skyward Sword

tous les tests