Brink sur PC, le test de eclypse

Publiez votre test
Signaler
eclypse
8
eclypse PC

Brinkable!

Tout d’abord avant toute chose, je tiens à préciser que je ne teste ici que la version PC, ce n’est pas la peine de me dire que la version PS3/360 ne vaut pas un clou et que mon test est bidon.

Afin de défendre mon point de vue sur le jeu, présentons tout d’abord ce que j’attendais de Brink : Un FPS orienté multi avec un DA (Direction Artistique) originale qui permettait de customiser son personnage pour lui donner un look de TruKill3r! Les extras sont donc pour moi le système de SMART qui est quand même un plus non négligeable une fois qu’on y a gouté, mais j’y reviendrais. Donc en aucun cas, je n’ai attendu la claque du siècle, ni un jeu solo mais un jeu fun, basé sur du Teamplay et reconnaissable au premier coup d’œil.

Rentrons dans le vif du sujet si vous voulez bien, Le gameplay est basé sur deux équipes de 8 qui s’affrontent sur une carte remplis d’objectifs variés afin de battre l’équipe adverse en résolvant tous les objectifs ou en empêchant l’équipe adverse de tous les réaliser. Pour favoriser le jeu en équipe, les joueurs doivent choisir une classe de personnage, il y en  4 en tout et elles ont toutes des caractéristiques bien distinctes. En plus de cela s’ajoute le Système SMART qui permet de s’accrocher aux parois, d’accéder à des endroits inaccessibles, de faire des glissades, etc… Si vous avez déjà regarder Mirror Edge c’est pareil. Enfin il y a une système d’expérience, on gagne de l’expérience en faisant plein de trucs sur la map, ça peut être : Fraguer, soigner, réparer, hacker, poser des bombe etc…, en général  si on joue bien on peut gagner en moyenne 5000 d’exp par match.

Grace à cette expérience on débloque les habits pour pimper son personnage et des habilités pour sa classe (mais on peut changer de classe a tout moment donc ici un choix stratégique s’impose). Voilà à peu près ce qu’on peut lire lors d’une présentation du jeu.

Maintenant le point fort de ce titre c’est évidemment le Teamplay qui est mis en valeur lors des matches, en effet on a plus vite fait de gagner de l’expérience en distribuant des rations de survies à ses potes qu’à fraguer à tout va. En plus de ça les objectifs principaux vont obliger l’équipe à avoir au moins un joueur de chaque classe. Le gameplay en général est plutôt bien ficelé  avec des niveaux sur plusieurs étages (au moins 3) et regorge de raccourcis et de passages à ouvrir (ou à boucher) chaque mètre carré est une bataille. Les parties donnent lieu à des purs moments d’epicness, comme par exemple quand un soldat s’est sacrifié en retenant les ennemis pour que l’ingé finisse le mur derrière lui (le soldat) et ainsi couper la route aux attaquants. Contrairement à certains test je confirme que les armes offrent une vrai sensation de tir, et il y a du recule, mais je ne sais pas pourquoi les gens aiment ça, personnellement j’ai essayé de prendre les armes les plus stables pour éviter de poursuivre un ennemis avec mon viseur (alors que l’ennemi était immobile).

Parlons maintenant de ce qui fait qu’un jeu en équipe est bon ou pas : l’équilibrage ! Et dans Brink c’est un peu compliqué parce qu’à part certaines classe qui sont plus utilisé que d’autres  (mais ça c’est la faute des joueurs), le jeu semble assez équilibré. Je dis « semble » parce qu’il y a tellement de paramètres possible à changer que trouver la combinaison (arme, classe, corpulence, habilités) optimale ne dépend pas des mécaniques de jeu mais de la façon de jouer du joueur. Pour ma part je n’ai testé que le médecin, je fus plutôt étonné de voir que beaucoup de joueurs ne prennent que cette classe (surement parce que c’est celle qui permet de gagner de l’expérience le plus facilement), mais je fus encore plus surpris de voir que les joueurs actuel n’avait pas beaucoup de notion de Teamplay, enfin je suppose que c’est parce que le jeu vient de sortir, mais c’est bête d’attendre la dernière minute pour se rendre compte que le premier objectif nécessite un soldat et qu’il n’y a pas de soldat dans l’équipe.

Finalement le jeu est vraiment bien et on y prend un plaisirs immense, et surtout on se rend bien compte du potentiel de ce jeu en multi-joueurs, parce que bon, le solo est merdique et l’i.A. est aussi réactive que ma dernière salade de riz (et ça bouge pas terrible une salade de riz). Graphiquement bin, ça je ne peux pas en vouloir aux divers tests mais bon sur PC ça tiens la route quand même (une prière pour les joueurs 360), à part quelques textures qui chargent mal et une mauvaise optimisation sur certains système (ATI il parait). Je regrette juste le manque de contenu en termes de customisation (je pensais en voir plus et ça c’est ma plus grande déception).

Et ceux qui se posent la question : Oui, Brink peut très bien cohabiter avec TF2, même si j’ai une petite préférence pour Brink pour le Teamplay et pour TF2 concernant l’ambiance, car contrairement à TF2 (qui a une ambiance en adéquation avec sa DA) Le scénario de Brink à la mauvaise idée d’avoir une ambiance beaucoup trop sérieuse, et ça c’est vraiment dommage (une ambiance un peu plus timesplitters aurait été parfaite)

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Brink

tous les tests