Metroid : Other M sur Wii, le test de Phoebius

Publiez votre test
Signaler
Phoebius
6
Phoebius Wii

Metroid Other M, Une nouvelle ère pour une nouvelle formule...

Ahalala… Metroid Other M... Un mélange d'excellentes surprises et de grosses déceptions... Alors que le générique de fin tourne encore sur ma télé, c'est avec le coeur brisé que je n'attribue à ce jeu que ces 3 malheureuses étoiles. J'aurais aimé lui donner une meilleure note, mais il y a trop de petits défauts, qui, accumulés, font que ce Metroid est très perfectible.

Un peu de fraîcheur dans ce monde de jeux Wii casuals...

A l'époque, lorsque j'avais appris que le prochain opus de la série Metroid était confié à la team Ninja, j'étais à la fois soulagé, intrigué, et effrayé. Confier l'une de ses plus grosses licences à un autre studio était risqué, mais la Team Ninja avait de l'expérience dans le domaine... La manette en main, je suis forcé de constater que celle-ci a fait du très bon boulot... En tout cas en apparence. A mi-chemin entre un Metroid Prime et un Metroid Fusion, ce genre nouveau est intéressant, même très intéressant. Il donne un vent de fraîcheur et d'originalité à la série, tout en restant plutôt fidèle à l'esprit original.

Merde, y a plus le Nunchuck? Et c'est quand même jouable?

Je pense que vous l'aurez lu dans les nombreux tests du jeu, mais la jouabilité est assez particulière, puisque vous alternerez la vue à la troisième personne avec la vue à la première personne : Samus se dirige avec la Wiimote placée en manette classique, d'une manière assez fluide et maniable (malgré la croix directionnelle...) et vise plus ou moins automatiquement ses ennemis lorsqu'elle tire. Un simple changement de position de cette Wiimote nous passe en vue interne, et on se retrouve à viser comme dans Metroid Prime pour lancer quelques missiles et trouver quelques passages secrets. Cela peut paraître compliqué sur le papier (sur un écran d'ordi...), mais finalement manette en main, la formule marche très bien, et c'est assez dynamique (excepté quelques moments de confusion pendant les boss). Il est possible, lorsque l'on déplace Samus, de faire des esquives rapides pour éviter les tirs ennemis en appuyant au bon moment sur la croix directionnelle. Au premier abord, cela semble être une bonne idée - et effectivement cela rend les combats dynamiques -  mais lorsque l'on maîtrise un minimum la technique, on se retrouve juste à tapoter comme un fou sur la croix sans trop regarder où l'on va, tout en étant presque intouchable. En fait, ce qui est un peu particulier, et propre à la série des Metroid, c'est que la courbe de difficulté est inversée. Le jeu est très dur au début, car notre arsenal (vie comprise) est plus que limité, et vers la fin du jeu on est un monstre de puissance quasiment invincible.

Samus avait déjà de jolies fesses étant jeune...

Concernant les graphismes… Ceux-ci sont assez jolis (pour de la Wii). Certains décors restent tout de même inégaux en qualité, et surtout répétitif, malgré un effort dans la variété des environnements. Pour ce qui est de Samus en elle-même, jamais elle n'aura été aussi jolie que dans cet épisode, que cela soit avec ou sans sa combinaison. La Team Ninja a vraiment assuré le Cara Design sur ce coup-là... (Bon c’est peut-être parce que c’est l’épisode de la série où l’on voit le plus ses fesses, je sais pas.)

"Quoi? j'ai pas le droit d'utiliser les bombes?!"

La bande son est correcte, mais les musiques sont quasi inexistantes, là où la série des Metroid Prime nous mettait vraiment dans l’ambiance avec des morceaux splendides (Monts de Phendrana par exemple…). Et s'il y a bien un aspect de la série qui a pris un coup lors de ce renouveau, c'est cette ambiance... Fini les grandes explorations solitaires où Samus se bat contre la nature, muette, à explorer des environnements variés pour tenter d'améliorer sa combinaison et progresser. Ici, on suit les ordres assez bêtement de notre supérieur, qui nous indique (force) où aller en permanence, ce qui de toute manière verrouille tous les autres chemins possibles. Une linéarité que l’on n’a jamais vu aussi prononcée dans un Metroid. De plus, ce supérieur nous interdit l'emploi de toutes nos upgrades jusqu'à ce qu'il décide que le moment est opportun, assez frustrant quand on sait que dès le départ on a le rayon plasma mais qu'il faut terrasser un ennemi avec une arme minable. Cela justifie la progression du jeu, mais cela enlève la magie de récupérer de nous-même toutes les parties de notre équipement. Ensuite, toujours dans l'ambiance...On sent qu'il s'agit d'un renouveau de la série, car Samus n'aura jamais été aussi bavarde. Il faudra se préparer psychologiquement à voir notre héroïne pleurer, raconter ses petits tracas de la vie, obéir aveuglément à des ordres un peu idiots... On aime ou on aime pas, mais en tout cas ça surprend.

On l'aime quand même, malgré tout...

Bref, pour conclure, je dirais que Metroid Other M surprend tout en gardant des bases fidèles à la série. Certains aspects plairont à certains et en dégouteront d’autres, mais tout le monde se mettra d’accord sur la jouabilité au poil et le fun la manette en main. Beaucoup de défauts font que ce jeu n’est pas parfait, mais il reste tout de même un très bon élément de la série des Metroid.

 

Les points positifs :

- Un système de combat jouissif quand on le maîtrise

- Une maniabilité impéccable

- Des graphismes jolis dans l'ensemble

- Un épisode assez fidèle à la série

- Des rebondissements dans l'histoire intéressants, bien que prévisibles.

- Une Samus plus que sexy

 

Les points négatifs : 

- Le Metroid le plus linéaire de la série (bon, derrière Metroid Pinball...)

- Une durée de vie beaucoup trop courte

- Une abondance des cinématiques et dialogues qui en agaceront certains

- Une absence de musiques mémorables

- Aucun Boss de Fin?? Vraiment?

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Vos tests de Metroid : Other M

tous les tests