Super Mario Galaxy 2 sur Wii, le test de sseb22

Publiez votre test
Signaler
sseb22
10
sseb22 Wii

Du changement dans la continuité

Ma relation avec Mario Galaxy 2 est finalement étrange. J'avais adoré le 1er dont j'ai aussi fait la critique ici et pour une raison étrange, il a fallu attendre fin mai 2010 pour que je me rappelle que ce 2e opus sortait ! J'ai même zappé la sortie US et me suis contenté d'une version française (le prix coûtant de 35€ a aidé, c'est sûr !).

Techniquement, c'est une version un peu améliorée du moteur de SMG1. Ça se voit un peu, notamment sur les effets d'eau et quelques textures un peu mieux faites ou avec un bump mapping légèrement meilleur.

Au niveau du déroulement du jeu, ils ont bien changé les choses : exit le hub central, il y a maintenant une sorte de carte simple, comme Super Mario 3 mais sans les obstacles et les ennemis et en plus dépouillée, et très peu d'histoire, comme SMB1. Comme Miyamoto l'avait annoncé, elle est réduite à sa plus simple expression. Peach invite Mario à venir manger un gateau et il rencontre un Luma. Puis Bowser capture, encore, Peach et les Luma vont aider Mario à rejoindre Bowser grâce à leur vaisseau. Seulement, ce dernier fonctionne aux Starbits que Mario doit récupérer en... parcourant les niveaux accessibles !

Au niveau du gameplay, effectivement, on peut lui reprocher d'être comme le 1 avec de nouvelles idées (Yoshi !!) et une difficulté mieux dosée. Contrairement à ce qu'a dit Shigeru (depuis plus de 20 ans que je le connais, je peux quand même le tutoyer :o), je ne considère pas SMG2 plus difficile que son prédécesseur. Pour moi, la courbe de difficulté de Galaxy 2 est différente : SMG2 est plus rapidement difficile mais pas avec un pic de difficulté plus grand (sauf pour les 241 et 242e étoiles, apparemment). Bref, c'est un peu mieux dosé. Si l'on souhaite juste battre Bowser, on peut le faire avec 70 étoiles en environ 20h. L'étape suivante est de trouver les 120 étoiles, ce que j'ai fait en 35h. Les 120 suivantes ne sont "que" des étoiles vertes à trouver dans chaque niveau, cachées un peu n'importe où (au début ou à la fin des niveaux) et permettent d’accéder à 2 niveaux finaux qui ont l'air bien retors (d'où les 242 étoiles). Personnellement, je me suis arrêté à 150 étoiles, au bout de 40h.

La bonne, l’excellente nouvelle est qu'il y a toujours autant d'idées de gameplay. On fait "Ouah !" une planète (soit un niveau) sur 2. Il y a quelques nouveaux costumes sympas, notamment le Mario Nuage. On retrouve tout l'esprit et l’inventivité de SMG1.

Par contre, il y a certains problèmes.  Par exemple, il y a un manque de cohérence dans le design des niveaux des galaxies : on passe d'une planète à l'autre en changeant totalement d'environnement. Oui, il y a peut-être trop de variété. Mais surtout, la surprise n'est plus. On connaît le principe de Galaxy et même si l'ingéniosité des développeurs est évidente, c'est Mario Galaxy. Je ne m'en plains pas car c'est ce que je voulais, quelque part, mais je dois le prendre en compte.

En bref, c'est un excellent jeu, un excellent mario, à la difficulté mieux dosée que le 1er. Malheureusement, il n'y a plus l'effet de surprise, et malgré Yoshi, je place SMG1 un poil devant.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Super Mario Galaxy 2

tous les tests