Super Mario Galaxy 2 sur Wii, le test de Sirocco

Publiez votre test
Signaler
Sirocco
10
Sirocco Wii

- La Tête Dans Les Etoiles -

Il y a deux années de cela, sortait Super Mario Galaxy, une véritable petite merveille, qui revenait dans sa conception à certaines valeurs des premiers jeux de la série. Fini le hub central dans lequel on choisit les mondes et où l'exploration prenait une part importante. Cette fois-ci, les niveaux étaient plus courts, l'aventure moins présente mais l'aspect plate-forme était renforcé. Le jeu s'était aussi démarqué de par la très grande variété des gameplay qu'il proposait, du sentiment de fun qu'il procurait.

Il y a peu, Nintendo nous promettait une suite directe à ce titre, chose étonnante de la part de la firme. Bien évidemment, tout le monde pensait qu'il s'agissait là d'une opportunité financière. Qui plus est, certaines déclarations de Miyamoto inquiétaient le monde du jeu vidéo, de par sa volonté de réduire le plus possible l'aspect narratif du jeu. Mais les dernières vidéos nous avaient rassurées. Super Mario Galaxy 2 promet beaucoup de chose. Et il a accompli son travail. 


Mario Galaxy 1.5 Ou Véritable Suite ?

Difficile de répondre à cette question, en réalité, tant Super Mario Galaxy 2 ressemble à son aîné de premier abord. Mais selon moi, il est nécessaire d'infirmer la simple appellation de version 1.5, car les apports et modifications sont très nombreux.

En effet, Super Mario Galaxy 2 est une véritable suite, un jeu qui diffère, et ce grâce à une qualité incontestable, sa richesse. C'était déjà une force du premier opus. Ben là, le mot richesse devrait être sublimé car là, il paraitrait presque léger. Car on ne s'ennuie jamais dans SMG2, je dis bien jamais. On enchaîne les niveaux, toujours avec l'intention de découvrir les idées que nous réserve l'aventure.

Et parmi ces idées neuves, mais enfin pas tant que ça en vérité, le retour de Yoshi, dont la langue vous sera un atout indispensable pour répondre aux exigences de niveaux spécialement conçus pour les capacités de notre dinosaure préféré. Par exemple, vous pourrez avaler certains adversaires, vous raccrocher à des points de fixation, tirer des blocs jusqu'à vous, etc...Je regrette presque que le lancer d'oeufs ne soit pas présent dans le jeu, mais on ne peut pas quand même tout avoir. Mais ce n'est pas tout, car tout comme pour Mario, Yoshi dispose de transformations uniques. Ainsi donc, le compagnon de notre plombier peut se transformer en avalant certains fruits. Manger un piment, et Yoshi court aussi vite que Sonic - le comble ! - ce qui vous forcera à traverser le niveau en évitant les obstacles, une pomme bleue vous fera gonfler comme un ballon et élever vers les sommets, un fruit doré vous rendra luminescent, et vous permettra d'éclairer de manière à découvrir des chemins cachés. Evidemment, tous ces apports font l'argument de niveaux consacrés uniquement à ce principe, d'où la variété.

Quant à l'ami Mario, lui aussi dispose de nouvelles possibilités. On retrouve ainsi la fameuse fleur de feu, qui vous permet toujours de lancer des flammes depuis votre paume afin de faire fondre la neige, en général, ainsi que le pouvoir de devenir un Boo, vous avez, ces fameux fantômes, et de traverser les murs. On retrouve aussi les étoiles bleus auxquelles vous vous rattachez avec la WiiMote et son pointeur, et même l'étoile simple, ce qui a pour effet d'abattre tout vos adversaires d'un simple contact.

En revanche, maintenant, un nuage fera apparaître des plates-formes avec lesquelles vous devrez gérer pour traverser au mieux les gouffres, la roche vous donnera l'aspect d'une boule qui avec un simple coup de WiiMote vous permet de détruire tout sur votre passage. Une vis sert aussi à traverser les planètes de part en part, et nécessite mûre réflexion, pour comprendre comment atteindre votre objectif. Et tant d'autres.

D'autres idées de gameplay existent et constituent d'ailleurs la plus grande part du jeu. Le meilleur exemple que j'ai retenu est ce monde où à chaque secousse de WiiMote, les plaques au sol qui font office de plancher disparaissent, alors que d'autres font leur apparition. Je dois avouer que c'est perturbant au début, mais au moins, votre cerveau travaille et votre dextérité aussi. Vous retrouverez aussi sur votre chemin des canons, dans lesquels vous devrez cibler votre direction et qui sont exactement les mêmes que ceux de Super Mario 64. Bonne idée aussi, des sphères que vous projetez par l'attaque rodéo, afin de toucher des cibles précises, cadenas ou boss, par exemple.

Bref, vous m'aurez compris, le jeu regorge de petites idées, qui donnent une expérience neuve, rafraîchissante, sans presque jamais faire le rapport avec son prédécesseur. Une vraie force.

 

Un Déroulement A La Façon Des Mario SNes

Pour ce qui est de la construction de l'aventure, on laisse ici tomber plus ou moins le vaisseau des Lumas de la précédente version, et qui vous permettait quelques interactions sympathiques, comme celle de consulter Harmony, et l'on se retrouve sur un niveau central beaucoup plus simple, qui n'a pour seul intérêt que de faire l'achat de vies. L'accès aux différents niveaux du jeu est donc très simple. Il suffit de se placer sur une dalle, et l'on se retrouve face à la carte du monde, dans lesquels les territoires se débloquent les uns après les autres dès que découvrirez  l'étoile tant recherchée. Vous pourrez cependant revenir dans les niveaux afin découvrir les autres étoiles qui s'y trouvent, ainsi que les médailles qui y sont cachées, afin de débloquer des comètes farceuses, qui servent à participer à de nouveaux challenges.

En revanche, même si la progression est "linéaire", les mondes que vous explorez sont similaires à ceux de SMG1. Constitués de planètes autour desquelles la gravité vous permet de tourner afin de découvrir tout les petits secrets, le jeu se résume de manière encore plus prononcée à de la plate-forme pure.

Cela est d'autant plus renforcé par l'apparition de nouveaux plans de caméras, assez bien pensés et qui font beaucoup varier l'expérience. Vous aurez toujours bien sûr les niveaux en quasi-ouverts dans lesquels vous devrez comprendre quel est le chemin à suivre, mais aussi des scrollings horizontaux, donc des niveaux en 2D purs. Il existe aussi des vues du ciel, très dynamiques et qui vous forcent à rester à l'affut d'obstacles qui pourraient se présenter devant vous.

A propos de la maniabilité, celle-ci est toujours au poil et ne pose pas de problème, en général. Mario se prend toujours aussi bien en main, l'inertie est agréable, bien dosée. De plus, le passage entre les différentes facettes des planètes posaient quelques problèmes, ce qui n'est plus le cas dans ce SMG2. En revanche, certains niveaux, assez rares en réalité proposent de nouveaux problèmes, notamment contre un boss autour duquel vous devez tourner et où on a tendance à s'arrêter bêtement, faute à une gestion des directions du stick inversée, et très gênante. Il existe aussi quelques problèmes de caméra contre certains boss, mais dans le fond, ces problèmes sont largement surmontables et ne nuisent à aucun moment à l'expérience globale, qui reste excellente.

 

Une Nouvelle Galaxie, Un Nouvel Univers

J'en arrive à l'un des nouveaux points forts du jeu, son ambiance, son atmosphère. SMG1 proposait déjà une belle expérience. Celle-ci est encore plus forte dans ce SMG2.

Tout d'abord, les musiques sont juste magnifiques, et je n'exagère pas. Les nouvelles sont de grandes réussites, les remix sont très bien vus et réalisés. Le tout donne un aspect épique à l'aventure, un souffle d'aventure au ressenti final. Qui plus est, elles sont adaptées aux univers auxquelles elles ont liées, ce qui donne à l'entité une très grande cohérence.

Pour ce qui est du level design, très bien fait en matière de gameplay, son esthétique est aussi de très bonne facture. On prend plaisir à évoluer dans des mondes riches en détails, colorés, kawaii, tout comme les personnages qui les composent. Les niveaux liés à la végétation, bénéficient toujours de l'expertise en matière esthétique de Nintendo, qui sait donner naissance à des univers qui jamais ne repoussent le joueur. Ils ont, en plus, variés, reprenant d'anciennes idées comme les demeures des Boo, mais instaurant de nouveaux thèmes, aussi réussis que les autres. Tout cela est assorti d'une réalisation technique au point, avec plus d'effets encore que dans la précédente version, ce qui n'est pas pour nous déplaire, cela donnant encore plus de vie à une galaxie qui n'en manque pas.

On peut tout de même regretter l'absence d'une petite histoire, d'une trame de fond qui pourrait donner d'autant plus de cachet à l'aventure, comme cela était le cas dans Mario Galaxy, premier du nom, même si au fond, cela n'empêche personne de prendre plaisir à jouer, loin de là.

 

En tout cas, Super Mario Galaxy 2 ne déçoit pas. Au contraire, il sublime une formule déjà très au point, et qui procure une aventure encore plus soutenue, à laquelle on peut une demi-heure ou trois heures d'affilées, et où la difficulté progresse de manière sensible, en restant toujours bien dosée.

Au final, on se rend compte que SMG2 propose une expérience uniquement tournée vers le gameplay, le plaisir de jeu, l'envie de découverte, ce qui donne un jeu de plate-forme moderne, mais très agréable. D'ailleurs, pour les plus acharnés, le jeu propose de sacrés challenges, ce qui réjouira les amateurs.

Une vraie réussite, un jeu marquant, peut-être le meilleur jeu de la Wii. De toute manière, si vous avez une appréhension, je vous recommande vivement de ne pas vous laisser repousser, car ça serait dommage de passer à côté d'une telle merveille. 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Vos tests de Super Mario Galaxy 2

tous les tests