Silent Hill 2 sur PlayStation 2, le test de megadrive

Publiez votre test
Signaler
megadrive
10
megadrive PS2

La perfection

Silent Hill 2, est un véritable sommet dans l'histoire du jeu-vidéo. Pourtant dans l'absolu, il ne révolutionne rien. Il n'y a aucune innovation de gameplay, aucune innovation graphique majeure (même pour sa date de sortie). Ce n'est pas dans la technique qu'il faut chercher la révolution. Takayoshi Sato , que l'on peut considérer comme le directeur artistique du jeu, racontait lui-même dans une interview, que justement, Silent Hill 2, n'étais pas tant un jeu conçu par des développeurs que par des artistes. Une telle déclaration pourrait prêter à sourire, ou susciter le mépris si le résultat final n'était pas la pour l'attester; le jeu est un chef-d'oeuvre incroyable( Il est même presque trop bon, pour être un jeu-vidéo). S'il fallait chercher une parenté à Silent-hill, plutot que la comparaison facile ( mais légitime d'un point de vue strictement ludique) avec Resident Evil ou Alone in the Dark, c'est du coté de la littérature qu'il faudrait la chercher; Silent Hill 2 se rapproche plus d'une nouvelle fantastique de Maupassant, ou d'Edgar Allan Poe que de Resident Evil.

  On a souvent pensé chez Maupassant comme chez Poe que la peur était l'élément central de leurs oeuvres,  mais plus que la peur, ce qui imprègne leurs écrits (peut-être plus chez Maupassant encore d'ailleurs) semble plutot être la folie. Il est intéressant de noter que dans Silent Hill 2, aucun personnage n'a véritablement peur. Le joueur lui à peut-être peur mais les personnages ne semblent jamais être véritablement effrayés - a l'exception notable d'Angela façe à son père qui est le seul véritable moment d'épouvante qu'éprouve l'un des personnages du jeu, et c'est la raison pour laquelle ce passage est à la fois si sublime et si tragique,- que ce soit James, ou Eddie, ou Laura, ils n'ont jamais l'air d'être véritablement effrayé par ce qui se passe ou ce qui leurs arrive (en témoignent la scène du Bowling, ou Eddie mange une pizza et que James lui fait remarquer très judicieusement "La ville est remplie de monstre, et toi tu manges une pizza"). Par contre, ils ont tous un point commun; Aucun personnage de Silent Hill ne peut-être considéré comme étant dans un état normal. Les personnages de Silent Hill 2 sont tous fou. C'est ce qui est le plus troublant pour le joueur, en comparaison avec un jeu comme Resident Evil; Dans Resident Evil, la peur provient surtout des monstres du jeu, les personnages humains étant considéré comme relativement réconfortant.  Dans silent hill 2, on est tout autant angoissé par les monstres, mais peut-être plus encore par les personnages humains, et par le personnage que l'on dirige. Et c'est la que la comparaison avec Maupassant est à mon sens la plus pertinente; dans les deux cas, il s'agit de l'exploration des méandres du subconscient d'un esprit malade, et aucune interprétation surnaturelle ne serait vraiment convaincante. Comme chez Maupassant, la seule inteprétation plausible serait d'ordre naturaliste, à savoir qu'en réalité il ne s'est peut-être rien passé, a Silent Hill.

7/5

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Vos tests de Silent Hill 2

tous les tests