Call of Duty : Black Ops sur Xbox 360, le test de moacmoii

Publiez votre test
Signaler
moacmoii
10
moacmoii X360

The Black Mamba !!!

Une déferlante, voilà ce qu’a été Call of Duty 6 alias Modern Warfare 2. Que faire lorsque l’on succède à un tsunami de ce genre ? Comment assurer la pression relative à un succès attendu ? C’est tout le problème que doit résoudre Treyarch avec Call of Duty : Black Ops.

Modern Warfare 2 a été un jeu phénomène, doté d’un mode solo sympathique, avec une mise en scène impressionnante, le secret de son succès était plus à chercher du coté de son multi joueur, qui sans remettre en cause les fondations établies, réussissait à fédérer encore plus de gens via une motivation constante des joueurs. Mais le jeu n’était pas exempt de défauts. Sa campagne ignoblement courte et dont le scénario rappelait le cinéma d’action de la fin des années 80, le coté kitch et l’humour en moins. Le ticket d’entrée en ligne était aussi un problème avec une base de joueurs habitués énorme, difficile de débuter en ligne.

On le voit, Treyarch avait des points à améliorer par rapport à la dernière production d’Infinity Wards. Commençons par nous intéresser au mode solo. Celui-ci se situe pendant la première partie de la guerre froide, après le seconde guerre mondiale et avant les années 80. Nous aurons donc droit à une réécriture des points sombres de l’histoire de cette période. Le scénario de cette campagne est bien plus intéressant que celui de Modern Warfare 2, en se replaçant dans un contexte historique celui-ci prend plus de force et l’on croise avec plaisir des figures historiques.

La mise en scène de la campagne est par contre un poil en retrait par rapport à l’opus précédent. Les scripts sont plus visibles et on aura de plus en plus l’impression d’avancer dans un parc d’attraction à grand spectacle. Le respawn et les animations strictement identiques des différents ennemis n’y est pas pour rien. On est bien loin de l’IA rencontrée dans un Halo Reach, ici il suffit d’avancer pour atteindre les points de passages sans forcément se soucier de l’opposition. On se retrouve donc avec une campagne solo agréable, rythmée, mais loin du plaisir que peut procurer l’opposition dans Halo Reach par exemple.

Modern Warfare 2 proposait de faire des missions en coopération, ici rien de tel mais le retour du mode made in Treyarch, via la nouvelle version du mode Zombie. De plus en plus inspiré par Left 4 Dead, celui-ci est très agréable et demande une coopération pour espérer avancer. A noter que ce mode est aussi jouable en solo, pour un intérêt moindre néanmoins.

Du coté du multi-joueur, on reste dans la tradition avec l’ajout de quelques modes incluant des paris. Certains de ces modes sont d’ailleurs très intéressant comme le One Bullet mode, où chaque joueur ne possède qu’une balle mortelle dans son arme. Lorsque celui-ci tue un adversaire, il gagne une nouvelle balle. L’économie est donc de rigueur et la vitesse des parties rappellent par instant le Golden Eye sur Nintendo 64.

Au point de vue de la réalisation, le jeu s’améliore de niveau en niveau dans le mode solo. C’est amusant car les premiers niveaux sont presque décevants. Le jeu introduit aussi pour la première fois la 3D stéréoscopique dans un Call of Duty. L’occasion pour nous de voir que la Xbox 360 est tout aussi capable dans ce domaine que la PS3. On se rend compte aussi que certains éléments n’ont pas été pensé pour cette fonctionnalité alors que certains passages du mode solo en profitent vraiment. Dans tous les cas, la 3D stéréoscopique, bien qu’imparfaite, apporte un plus en solo mais je ne suis pas convaincu de son apport dans le multi-joueurs.

Du coté sonore, on retrouve la qualité habituelle de la série avec des voix bien placées, des effets qui utilisent à merveille les systèmes de spatialisation du son. A noter l’inclusion de musiques dans certains niveaux, elles apportent un plus, bien qu’elles soient légèrement anachroniques.

Passons aux paragraphes imposés :

Jouabilité :
Du Call of Duty classique, nerveux et précis.

Graphismes :
Sans jamais atteindre l’excellence d’un Uncharted 2, le jeu reste très beau même si certains passages semblent avoir eu plus d’attention que d’autres.

Son :
Digne des plus grand films d’actions, comme à chaque fois.

Intérêt :
Une campagne solo intéressante et surtout un mode multi-joueur qui tiendra en haleine tous les fans de la série.

En conclusion, Treyarch réussit avec Black Ops son meilleur Call of Duty. Du même niveau que son prédécesseur, on ne peut que lui reprocher d’arriver un an plus tard. Le multi-joueurs est toujours aussi agréable et le scénario de la campagne solo tient haleine le joueur. Malgré tout, on sent quand même que la formule « j’avance, je tue jusqu’au prochain script » commence à montrer ses limites. A quand un jeu arrivant à marier le rythme d’un Call Of Duty avec l’IA d’un Halo ou d’un Half Life ?

Mon appréciation : Très Bon

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Call of Duty : Black Ops

tous les tests