Magna Carta II sur Xbox 360, le test de Hanzasky

Publiez votre test
Signaler
Hanzasky
7
Hanzasky X360

Un petit moment de plaisir.

Dans le domaine du rpg, la concurrence est rude. Le genre n'est pas récent, pas vraiment chéri par le grand public. C'est pour cela que de nombreux rpgs, encore aujourd'hui, demeurent non traduits ou sans sortie sous nos latitudes. Le fan de rpg parcourt un long chemin de croix...

Et pourtant, malgré tout cela, Magna Carta 2 (un rpg des coréens de Softmax, édité par Namco-Dlc en série-Bandai) a réussi à voir le jour et est parvenu jusque chez nous en version française sous-titrée. Voyons donc ce que le jeu nous propose.

Discrétion visuelle

Oui. discrétion. C'est ce que l'aspect technique du jeu m'évoque, tant le jeu peine à sortir du lot visuellement . L'Unreal engine n'est ici pas du vraiment sublimé et maitrisé, par un graphisme sympathique mais sans éclat et du retard à l'affichage de quelques textures. Quelques légers désagréments techniques qui laissent à penser que le studio s'est battu avec le moteur et que le temps leur a manqué pour tout peaufiner. L'ensemble est néanmoins réhaussé par le design des personnages, de bonne facture.

Scénario original de l'année

Un bon scénario de rpg lutte contre deux courants contraires : le besoin de faire original sans tomber dans le cliché, et l'impérativité de respecter certains codes propres au genre tels le héros qui sauve le monde ou la princesse (archi-classique). Certains choisissent de lutter contre une partie du courant (Vagrant story, Mass Effect...), et Magna Carta choisit de ne pas lutter du tout.

Le scénario est tout simplement cliché (sauvez le monde et la princesse) et aucune originalité ne l'anime car si vous avez déja joué des rpg auparavant, vous pourrez raconter presque toutes les péripéties avant qu'elles ne se produisent.

Qu'a t-il donc de si bien ?

...Me direz-vous après une telle description. Et pourtant, le jeu m'a conquis car, bien que modeste sur bien des aspects, il m'a laissé sur une bonne impréssion globale. Graphiquement agréable malgré ce qui a été dit plus haut, son système de combat typé action rpg (pas de transition combat/exploration) est simple, accessible.Les combats ne sont pas très difficiles (les Boss sauront quand même vous retenir raisonnablement) et le levelling n'est pas omniprésent. Les kamonds, sortes de matérias, ainsi que le système d'armes sont aussi faciles à comprendre et à maîtriser. Des quètes secondaires sont vites disponibles, rompant avec la routine scénaristique tout au long du jeu et conférant un peu de rejouabilité. Les personnages demeurent attachants (y compris les PNJ) et le scénario, avec quelques rebondissements bienvenus, saura vous accrocher suffisamment pour vous permettre de le terminer en environ 30-40 heures en ligne droite.

Si vous cherchez un rpg amuse-gueule après quelques blockbusters et pour patienter, Magna Carta 2, suite d'un rpg Playstation 2 et exclusif à la 360, est un bon choix si vous n'attendez pas la Lune. Trouvable pour un prix très modeste, il vaut le détour si vous ne l'avez pas déja fait.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Vos tests de Magna Carta II

tous les tests