The Legend of Zelda : Spirit Tracks sur DS, le test de LoS AnGeLiNoS

Publiez votre test
Signaler
LoS AnGeLiNoS
8
LoS AnGeLiNoS DS

Link le cheminot.

La DS de Bigg N vient tout juste d'accueillir le dernier volet en date de sa mythique saga d'aventure : The Legend of Zelda. Deux ans après un très bon Phantom Hourglass, Spirit Tracks débarque avec son lot de nouveautés pas piqué des hannetons. Mais d'abord, un p'tit retour en arrière s'impose :

Phantom Hourglass était la suite directe de The Wind Waker (l'épisode Game Cube tant décrié) avec son univers maritime, ses persos plus ou moins familiers, mais surtout un gameplay fabuleux exploitant à merveille les fonctions de la DS. Quid de ce nouvel opus?!

Il se dégage de ce Spirit Tracks une certaine fraîcheur de par son ambiance décalée, son humour omniprésent et surtout, ce qui touche en plein dans le mille : son génial système ferroviaire.
Comme beaucoup, j'étais sceptique à l'idée de voir arriver ce moyen de transport contemporain. Après une p'tite heure de jeu, les doutes laissent place à l'amusement sans commune mesure. Vous avez à votre disposition : deux vitesses, un frein, un frein d'urgence/marche arrière (très utile), l'aiguillage, votre sifflet (un rêve de gosse) sans oublier que vous pourrez "tuner" votre Tchou Tchou comme se fut le cas dans Phantom Hourglass avec votre rafiot. Vous éprouverez un réel plaisir quand vous transporterez votre 1er passager, croyez moi.

Passons à l'histoire : pour une fois, la Princesse Zelda ne s'est pas fait enlever mais déposséder de son corps (comme Momohime dans Muramasa) pour des raisons que je ne vous dévoilerai que partiellement : trahison, ancien démon prêt à revenir, démantèlement de la Tour des Dieux et par répercussion, disparition des voies ferrées sacrées. Un peu de changement, ça fait du bien.

Votre quête est de rétablir les voies ferrées ainsi que la Tour des Dieux qui sert elle, de donjon central comme le Temple du Roi des Mers dans Phantom Hourglass. Mais contrairement au volet précédent, vous ne vous retaperez pas tout les étages à chaque visite de la Tour (ça fera plaisir à Sameshiroi). De plus, après avoir tué un spectre, Zelda pourra "habiter" le corps de celui-ci afin de vous aider dans votre aventure.

Les nouveautés sont là, à commencer par la réintroduction d'un instrument de musique, une avancé à deux (Link et Zelda), etc... La difficulté est semble t il au rendez vous (je n'en suis qu'aux deux tiers du jeu) avec des donjons et des énigmes un peu plus corsés que les épisodes récents.

La réalisation est toujours aussi soignée pour de la DS avec des graphs mignons et clairs au possible accompagnés d'une animation fluide. La jouabilité s'est étoffée depuis Phantom Hourglass mais surtout le top de cet épisode est clairement l'environnement sonore. Les zics sont SUPERBES!!!!!!! Vous fredonnerez très régulièrement les différents airs sans vous en rendre compte.

The Legend of Zelda : Spirit Tracks est l'un des meilleurs jeux de l'année sur DS au coté des non moins excellents Professeur Layton, Big Bang Mini, GTA Chinatown Wars et consort. Si vous aimez l'aventure avec un grand A, n'hésitez pas une seule seconde où vous le regretterez amèrement.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Vos tests de The Legend of Zelda : Spirit Tracks

tous les tests